{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 [Mémoire] Ecm - Le rôle des exemples dogmatiques et hagiographiques dans l'éducation des peuples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
psy_barbie
Grand-Prieur
avatar

Nombre de messages : 2580
Age : 29
résidence ds les RR : en voyage
Date d'inscription : 12/08/2009

MessageSujet: [Mémoire] Ecm - Le rôle des exemples dogmatiques et hagiographiques dans l'éducation des peuples   Dim 7 Aoû - 9:31

Citation :
Mémoire de fin de séminaire en Aristologie: Le rôle des exemples dogmatiques et hagiographiques dans l'éducation des peuples

  • I- Introduction


    De notre naissance jusqu'à notre retour vers le Très-Haut, notre vie est guidée par des exemples. La religion aristotélicienne permet à tout enfant de Dieu de pouvoir suivre de bons exemples, des exemples qui le guideront vers la Foi et la Vertu.

    L'exemple premier est celui des parents, puis celui de nos parrains et marraines, que nous choisissions le jour de notre baptême ou de notre confirmation.

    Une fois entrés dans la grande famille Aristotélicienne, le curé du village, par ses prêches, nous guide vers de nouveaux exemples: cet essai à pour but de montrer le rôle de ces exemples dogmatiques et hagiographiques dans l'éducation des peuples.


  • II- Les exemples dogmatiques


  • A/ Le Duo Prophétique


    Notre religion comporte deux prophètes envoyés par le Très-Haut lui-même pour nous transmettre la bonne parole, que nous soyons illuminés par la Foi. Au jour d'aujourd'hui, ces deux envoyés du Créateur sont des exemples dogmatiques pour tous les croyants.

  • 1/ Aristote

    Aristote est le premier de nos prophètes. Il a donné son nom à notre religion. Le croyant se doit de suivre les préceptes de sa morale.


    Le Livre 2, Le Duo Prophétique, chapitre premier de la Vita d'Aristote dit :


    "Puissances célestes, je vous confie mon fils. Donnez lui une vie droite et juste. Que son cœur soit pur, son intelligence éveillée et sa vertu sans faille. Que votre sagesse guide ses pas et ses pensées, afin que son existence soit comme un chêne solide à l’ombre duquel les malheureux viendront se reposer."

    Dans cet extrait, le père d'Aristote parle de son fils venant de naître. Le croyant qui lit, ou à qui est lue cette phrase devra donc prendre ce discours comme exemple pour sa vie de tous les jours. Suivre l'exemple d'un prophète est forcément se rapprocher de la Vertu parfaite, les clercs doivent donc transmettre la parole d'Aristote pour le bien de l'éducation des peuples dont ils ont la charge.


  • 2/ Christos


    Christos, quant à lui, est le second de nos prophètes. Il n'a point donné son nom à notre religion, mais les croyants proclament leur Foi en son message lors du Crédo Aristotélicien :

    "Je crois aussi en Christos,
    Né de Maria et de Giosep.
    Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
    C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
    Il est mort dans le martyre pour nous sauver.
    Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut."


    Christos est également un exemple par ces actions courageuses et par sa parole souvent dérangeante pour les autorités de l'époque, mais toujours pleine de Vertu dans son message.

    Cela amène Samoht à dire, dans le Livre 2, Le Duo Prophétique, Prologue de la Vita de Christos :

    "Et pourtant, même en prenant ces précautions, sa vie m’apparaît comme un mirage, comme un rêve fulgurant, comme un mystère d’une beauté exaltante et mélancolique"

    Déjà, à l'époque où il vécut, sa parole était pieusement écoutée, comme le montre cet extrait du Livre 2, Le Duo Prophétique, chapitre 10 de la Vita de Christos

    "Et pourtant, quand Christos monta sur la fontaine centrale, et qu’il s’adressa à la population, tout le monde se tut et l’on n'entendit bientôt plus que sa voix claire et douce qui se détachait dans le silence."

    De nos jours, elle l'est encore dans les nombreuses églises du Royaume et au delà. Le fidèle qui vit dans l'exemple du prophète est assuré de vivre éternellement au Paradis Solaire.


  • 3/ Les douze apôtres


    "Vous voulez me rejoindre ? Dans ce cas ayez beaucoup d’amour dans votre cœur et suivez-moi, partagez un peu de votre temps et de vos biens le temps que vous pourrez. Par contre si vous choisissez de vous dédier à guider les autres sur la voie de l’Église, il faut alors que vous soyez prêts à lui donner priorité. Alors prenez de la distance par rapport à vos biens, à votre travail, à vos outils, dites au revoir à votre famille… Préférez la simplicité et l'instruction aux riches ornements et aux beaux atours. Car notre tâche nécessitera de sacrifier le bien personnel au bien collectif, mais en échange vous serrez sacrés parmi les enfants de Dieu."

    Livre 2, Le Duo Prophétique, Vita de Christos, Chapitre 8

    Ainsi parla Christos aux douze qui avaient osé le défendre et suivre son exemple. En se sacrifiant pour suivre le prophète et marcher sur ses pas, les douze apôtres peuvent eux aussi être élevés au rang d'exemple.

    De plus, beaucoup d'entre eux moururent en martyrs, telle Kyrène. Même si ils n'ont pas le même statut que nos prophètes aux yeux du dogme, les douze apôtres peuvent servir d'exemple à la communauté. Le seul apôtre qui ne peut être cité comme exemple est Daju, nous y reviendront au point III/2.



    Nous avons vu que les exemples dogmatiques sont peut-être peu nombreux au regard des exemples hagiographiques, mais leur portée est tout aussi grande, voire supérieure, car les prophètes sont aux côtés du Très-Haut. Les exemples hagiographiques, eux, sont de diverses sortes, comme nous allons le voir.



  • III- Les exemples hagiographiques


  • 1/ Les exemples que l'on encouragera à suivre


    Les principaux exemples hagiographiques à suivre sont les sept archanges. Gabriel, Gladrielle, Georges, Michel, Miguaël, Raphaëlle, Sylphaël.

    Chacun est le symbole d'une des sept Vertus. Ainsi, lorsqu'un clerc encourage ses fidèles à respecter en particulier l'une des sept vertus lors d'un prêche, il citera comme exemple l'hagiographie d'un des sept Archanges.

    Exemple de prêche :

    Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs,

    j'ai entendu tantôt avant de faire sonner les cloches pour l'appel à la messe qu'un grand nombre d'entre vous avait refusé l'appel conjoint de la paroisse et de notre maire à donner une heure de votre temps pour aller distribuer des pains aux mendiants de la rue Parady.

    Repentez vous, et apprenez à suivre l'exemple de Saint Miguaël, l'archange du don de Soi !


    Il est également bon pour celui qui prêche d'user comme exemples les saints, ou les bienheureux. Leur histoire permet forcément de toucher le fidèle, qui pourra s'identifier à l'exemple de vie de ces hommes et de ces femmes, et il pourra décider de modifier quelque peu son style de vie si celui-ci est trop vicieux.


  • 2/ Les « contre-exemples »


    Entendu les personnes présentes dans le dogme Aristotélicien, et qui sont cités comme mauvais exemples, exemples à ne pas suivre pour les fidèles.

    Les plus connus sont les sept Princes-Démons, opposés aux sept archanges. Ils représentent chacun un vice, eux mêmes opposés à une vertu. Les sept Princes-Démons sont Asmodée, Azazel, Belial, Belzébuth, Léviathan, Lucifer et Satan.

    Les mauvais exemples sont moins souvent cités que les bons, mais leur but est de montrer les mauvais côtés de l'homme, afin que le fidèle apprenne mieux à s'en éloigner pour tendre vers la Vertu Parfaite.

    Il existe d'autres mauvais exemples dans le dogme. Par exemple, Daju, qui a trahi Christos en le vendant aux officiers Romains (Livre 2, Le Duo Prophétique, Vita de Christos, Chapitre 14) .


  • Conclusion finale


    Suite à cette étude des différents exemples de notre dogme Aristotélicien, l'on pourrait retenir une chose : que le bon clerc qui est soucieux de l'éducation des peuples doit savoir utiliser les exemples avec sagesse, afin que ses fidèles se rapprochent de la Vertu Parfaite avec l'exemple des prophètes ou des archanges, et s'éloigne du pêché absolu, en connaissant l'histoire des Princes-Démons.


Mère Eglantine Camille Marguerite, abbaye de Noirlac, été 1459
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mémoire] Ecm - Le rôle des exemples dogmatiques et hagiographiques dans l'éducation des peuples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PS2] carte mémoire ps1 sur ps2 ?
» Ride en la mémoire d' un ami dcd
» Recherche de tutoriels et d'exemples de drapés dégradés.
» Tournoi de Mémoire 44 à Ravenel (Oise)
» [Blog] A la mémoire d'un membre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Bibliothèque Cistercienne Sainte Illinda :: Textes de références : Mémoires-
Sauter vers: