{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 [Baptême] : Luisa von Frayner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: [Baptême] : Luisa von Frayner   Ven 6 Avr - 10:32

[06 Avril 1460]

Sonnez trompettes, résonnez tambours, c'est l'heure du réveil ! Hen quoi, déjà ? Et oui, au Royaume de Noirlac, on ne flemmarde pas tard au lit.
Les rayons du soleil pénétraient dans la cellule du Frère Uriel, tombant sur le bout de son lit et réchauffant ainsi ses pieds. Il ouvrit un oeil et s'étira, frissonnant rien qu'à l'idée de poser son pied sur le sol si froid. Enfin ... non, il y avait une peau d'animal qui coupait du froid.
Sa cellule tranchait sur celles des autres, débordant d'un luxe tout à fait relatif par rapport aux autres ... de un, on lui avait dit qu'il devait vivre dans le luxe, le calme et la volupté et puis en second lieu, il était duc, baron et seigneur, ce n'était pas non plus pour vivre comme un loqueteux. Et si les pieds de table n'étaient pas en or, au moins n'étaient-ils pas vermoulus.

Il décida donc d'enfiler sa robe de bure, de passer aux étuves pour se laver et puis à la cuisine pour manger un peu de pain et boire un verre de lait ; ne laissant rien au hasard, il termina par un verre d'eau et croqua quelques feuilles de menthe histoire de ne pas avoir une haleine de fennec au réveil.
Retournant à sa cellule, il se changea pour revêtir une tenue propre et ses bottes bien sûr car le Frère ne portait pas de sandales en cette saison.
Les talons claquèrent donc dans les couloirs et enfin, pénétra dans l'abbatiale encore bien calme.



Le temps était donc venu de tour préparer, il irait faire sonner les cloches plus tard ...

Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Liz von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Ven 6 Avr - 16:46

[Hayange, Vendredi Saint]

Discuté, repoussé, pour être enfin fixé au Vendredi Saint, le jour où Luisa entrerait dans la grande famille aristotélicienne était enfin arrivé. Et comme d’habitude avant chaque évènement, tout le monde était en retard, la Vicomtesse encore plus que les autres membres de la famille. Pestant contre le temps qui semblait faire la course contre elle et inévitablement remporter la si elle ne se dépêchait pas un peu, elle courait, houspillait époux, enfants et domestiques, avec la plus grande mauvaise foi. Car il fallait bien s’en rendre compte : elle seule était en retard !

Enfin prête, elle put s’affaler dans le carrosse et profiter du voyage pour se détendre, mais surtout pour se préparer à assister à la cérémonie tant attendue en toute sérénité. Cérémonie qui se tiendrait dans le cercle restreint de la proche famille, de la future marraine et des amis que Luisa avait eu l'entière liberté d'inviter.

[Arrivée à Noirlac]

La vue de l’Abbaye était toujours aussi magnifique, quelque fut la saison. Elle l’avait vue apparaître nimbée de la brume de novembre lors de son mariage, puis plusieurs années plus tard, baignée par le chaud soleil de l’été quand Lorenz avait revêtu sa robe de baptême. L’évocation du vêtement la fit sourire. Elle se souvenait des soupirs frisant l’épouvante de son fils quand il se vit forcé de s’en vêtir, lui habituellement si friand de belles et élégantes tenues.

Cette fois-ci, c’était sous un soleil printanier que l’Abbaye dévoila sa splendide architecture au détour de quelques arbres chargés de bourgeons prêts à exploser de vie. Et cette belle journée se devait d’être consacrée à Luisa, sa petite blondinette de fille qui trépignait depuis plusieurs semaines, impatiente de suivre la tradition familiale en entrant dans la famille aristotélicienne.

Et c’est avec le même sourire et presque la même émotion que lorsqu’elle était remontée l’allée centrale au bras de son ami Freeboter qui l’avait menée jusqu’au pied de l’autel où l’attendait son futur époux, qu’elle s’engouffra dans l’Abbatiale Saint-Bernard. Uriel, son cher cousin et ami Uriel, avait bien entendu préparé parfaitement la cérémonie comme il savait si bien le faire. Leur avait-il également réservé une des surprises dont il avait le secret ? Jamais elle ne pourrait oublier l’air d’absolue stupéfaction qui avait envahi la frimousse de Lorenz lorsque Uriel l’avait immergé complètement, alors qu’il s’attendait simplement à recevoir quelques gouttes d’eau bénite sur le front.

Rayonnante , elle s’approcha de l’officiant et, oubliant la solennité des lieux, l’embrassa sur les deux joues en toute amitié.


Mon cher Uriel ! Quelle bonheur de te revoir ! Et quelle joie de te retrouver dans ce lieu qui, comme tu le sais, me tient particulièrement à cœur. T’ai-je déjà remercié pour avoir accepté d’être le parrain de Luisa ? Promets-moi de ne pas tenter de la noyer, la saison ne s’y prête pas vraiment !


Un clin d'oeil complice accompagna ses dernières paroles, et c'est toujours aussi souriante qu'elle attendit l'arrivée du reste de la famille aux côtés de Uriel.
Revenir en haut Aller en bas
Luisa von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Ven 6 Avr - 17:08

Aujourd'hui était un grand jour, et s'il y avait quelque chose que Luisa aimait par-dessus presque tout, c'était bien les grands jours, surtout si, comme celui-ci, elle en était le centre.
Enfin, il faut avouer qu'être au centre des regards à sept ans à quelque chose de valorisant...Non ?
Quoi qu'il en soit, c'était le cas pour notre jeune von Frayner, qui se réjouissait grandement d'avance d'avoir tous ses proches réunis pour elle en ce jour.

Un autre détail lui faisait apprécier particulièrement les grandes occasions ; prenant exemple sur sa mère - qu'il faut reconnaître comme un symbole d'élégance - Luisa, du haut de ses quelques années, s'extasiait déjà à observer un ou l'autre nouveau modèle de tenue que l'on pouvait observer dans les boutiques des couturières et des quelques couturiers.

Si elle n'avait que peu l'occasion de se montrer avec de belles robes - hé non, elle n'en possédait pas encore une garde-robe pleine à craquer -, elle avait pu, pour son baptême, passer un après-midi essayage et ajustement de couture en compagnie de ses parents auprès de la réputée couturière Elisel, qui avait réalisé une merveille pour l'occasion.

Mais il ne fallait pas croire que les regards, la belle tenue, constituaient les seuls attraits de Luisa pour le baptême.
Non, la jeune demoiselle avait tout de même une certaine sensibilité à la religion qui semblait tant tenir à cœur à sa mère.
Elle avait apprécié écouter les histoires et les explications d'Uriel lors des cours de pastorale, et démontrait désormais un plus grand intérêt qu'auparavant à écouter lors des messes.


C'est poussée par les reproches d'une mère en retard que la petite famille prit la route pour Noirlac, lieu dont Luisa avait tant entendu parlé, mais qu'elle n'avait encore jamais vu. Elle espérait au fond d'elle-même qu'il serait assez beau pour qu'on se dise "Waaah, Luisa s'est faite baptiser à Noirlac !" ; manque de modestie ?
C'est donc pleine d'entrain qu'elle sortit la tête à l'arrivée pour apercevoir l'abbaye s'approcher au fur et à mesure. Il semblait plutôt correct ! Et les yeux brillants de sa mère ne pouvaient qu'embellir l'image que Luisa se faisait de Noirlac.
Luisa attendit que son frère soit sorti pour qu'il puisse l'accompagner dans sa précipitation sur les pas de leur mère jusqu'à l'intérieur, sourire fier aux lèvres grâce à la tenue qu'elle portait.



Une fois à l'intérieur, elle fit rapidement glisser ses yeux sur tout ce qui l'entourait - il fallait dire que l'architecture n'était pas son intérêt le plus grand - et ne perdit pas de temps à rejoindre sa mère qui échangeait déjà avec Uriel, à qui elle-même adressa un sourire rayonnant.

    Bonzour Uriel !

À l'évocation de la noyade par sa mère, Luisa ne retint pas une exclamation mi-indignée mi-méfiante. Certainement s'agissait-il d'une plaisanterie, mais Luisa la trouvait un poil trop poussé pour être drôle...
Revenir en haut Aller en bas
Idril
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Ven 6 Avr - 18:04

La rondouillarde brunette avait pour habitude de respecter ses engagements.
Ainsi, après avoir dit à la jeune Luisa qu'elle viendra à son baptême, et longuement étudié le dessin que celle-lui lui avait montrer afin de savoir où aller, Idril découvrait donc pour la première fois la fameuse abbaye de Noirlac.

Nez en l'air, pour admirer les lieux, Idril finit par arriver là ou elle devait.

Elle vit Uriel en discussion avec Liz von Frayner, et la "vedette" du jour se trouvait sagement à leur côtés.

Ne voulant pas déranger, Idril fit doucement le tour de l'Abbatiale pour en admirer l'architecture.


Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Ven 6 Avr - 18:08

Le jour avait été bien choisi, le soleil luisait juste comme il le fallait, ni trop, ni trop peu.

Tout était prêt : les bancs avaient été redisposés, les cierges allumés, le linge d'autel était propre et enfin, le livre des vertus posé sur l'autel.
Aucune cuve baptismale n'était prête, cette fois. Il n'avait rien prévu de particulier, mais son esprit vif se mettait en marche pour savoir que faire et rapidement il trouva, mais cela serait une sruprise bien sûr ...

A peine eut-il terminé que des pas attièrent son attention à l'entrée ... il sourit à sa cousine et amie, qu'il prit dans ses bras.


Liz ! Que je suis content de te revoir aussi. Il est loin le temps où tu refusais de mettre ton pied dans les églises, n'est-ce pas ?
Comme quoi parfois, le temps change bien des choses ...

Il est vrai que ce lieu est riche en émotions, tant de cérémonies se sont passées ... mais pour le reste, il n'y a pas à me remercier, c'est tout normal.
J'essayerai de faire de mon mieux ... et de lui garder la tête hors de l'eau afin qu'elle ne boive pas la tasse.


Il avait insisté plus fort sur ces mots, ayant aperçu Luisa ... petit péché que ce mensonge, car il n'avait nulle intention de nuire, mais de taquiner.
La robe de la future baptisée était claire comme l'aube, un très bon choix, en vérité. Il la salua.

Bonjour Luisa ! Alors, prête pour le grand plongeon ?

Evidemment il ne put s'empêcher d'en rajouter ...
De loin, il salua Idril, la fiancée de Noa et la soeur de son actuel élève, Beren.
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Héloise Marie
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Ven 6 Avr - 23:14

C'est vêtue d'une robe vert foncé, or brillant et foulard blanc, que la comtesse fit son entrée dans l'abbaye, pour son premiiiiiiier baptême.

Enfin, entendons nous bien, le premier baptême où il se trouvait qu'elle allait l'immense honneur d'être la marraine. LA MARRAINE, ça sonnait si bien se mot dans sa petite bouche rose et brillante. Marraine de. Oui oui, je suis bien la marraine de. Oh vous avez entendu parlé de la marraine de? Et bien c'est moi... oui oui je sais, bien mieux en vrai que par portait.

Soit, ici c'était ENCORE plus la classe parce qu'elle était la marraine d'un petit bout de princesse miniature : Luisa. Blondinette au caractère bien trempé. Bêtise assurée et fou rire partagés avec les moments de conversations sérieuses sur les hommes. La classe hein? Bin c'est MOI la marraine de ce petit bout de femme.

Un groupe de gens était déjà formé, elle s'en approcha mais se permit de saluer sa gracieuse cousine Idril avant toute chose, d'une bise sonore sur sa joue accompagnée d'un sourire mi-tendre, mi-je m'excuse pour la bise cul de poule, puis fit les quelques pas qui la distançait de la petite tête blonde qu'il lui ravissait de voir.


Luiiiiisaaaa, mais tu es ra-vi-ssante !
Vicomtesse, Monseigneur, le bonjour.


Une bise pour la petite demoiselle et une salutation cordiale accompagnée d'un sourire ravit, sur la face ridiculement joyeuse de la Comtesse. M'enfin, LA marraine était présente. Tout allait bien. Le parrain aussi. Même si ça sonne moins bien, le parrain. Pas de quoi en faire un film... ein?
Revenir en haut Aller en bas
Luisa von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Sam 7 Avr - 11:23

    J'essayerai de faire de mon mieux ... et de lui garder la tête hors de l'eau afin qu'elle ne boive pas la tasse.

Haaaaa, à ces propos, voilà notre Luisa rassurée ! Il s'agissait bien d'une plaisanterie, et on ne semblait pas avoir l'intention de la noyer. C'était déjà ça, hein ? Et puis, il faut avouer qu'avoir envisagé cette possibilité avait été d'un ridicule ! : si on se noyait au baptême, il ne pourrait pas y avoir de baptisés vivants, or, Luisa en connaissait, alors c'était tout simplement impossible, voilà.
Un instant de pause dans l'esprit de Luisa, le temps de repenser aux paroles d'Uriel, pour commencer alors à froncer légèrement les sourcils, de plus en plus méfiante...Venait-il d'affirmer qu'on allait la tremper entièrement dans l'eau ?
Oh, et elle qui était toute fière de sa nouvelle tenue ! Elle ne pourrait même pas la garder sèche ! Et puis il faisait encore très froid, ces jours ! Elle devrait bien finir par sortir pour rentrer, et mouillée avec le froid, elle tomberait malade, à coup sûr, et on devrait ensuite lui couper les deux jambes et les deux bras, et elle devrait mourir ! Au moins, les invités pour les funérailles n'auraient pas à se déplacer deux fois...Mais non, là, c'était trop nul !, Luisa avait envie de se marier avant de mourir, quand même !

Suite à cette réflexion accélérée, Luisa tenta de trouver du réconfort dans les yeux de sa mère, puis dans ceux d'Uriel, attendant que l'un deux lui annonce que c'était là aussi une plaisanterie.

Mais elle n'eut pas eu trop le temps de s'inquiéter de son sort - elle reprendrait cette inquiétude un peu plus tard, une fois le moment venu, il fallait d'abord retrouver ses amis. Elle venait en effet de remarquer la présence d'Héloïse qui venait à peine d'arriver, toujours aussi rayonnante de beauté, et qui venait l'embrasser.
Grand sourire adressé à la future marraine, dont les jambes furent bientôt étreintes par les petits bras de la demoiselle.


    Héloïse !!

Elle accentua son sourire au compliment, puis s'excusa rapidement pour aller saluer Idril qu'elle venait d'apercevoir un peu plus loin.
Elle était venue, comme elle le lui avait dit ! Et elle avait finalement trouvé de quoi se mettre sur le dos. Il était certain qu'Idril ne manquait pas d'élégance naturelle, et moins encore aujourd'hui !
De ses petites jambes, Luisa se précipita jusqu'à la Fiole pour aller déposer une bise sur sa joue.


    Bonzour Idril ! C'est vraiment zentil d'être venue ! Z'espère que Beren aura pas oublié...

Elle comptait en effet sur la présence de son ami, et avait un inévitable doute quant à sa venue, comme pour celle de chacun de ceux qui n'étaient pas encore arrivés. Qu'ils n'oublient pas !, ou ils s'attireraient les froncements de sourcils d'une petite blonde pour un bon moment...
Revenir en haut Aller en bas
Larouchka
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Sam 7 Avr - 12:34

[Une grosse mémère sur la route]

Evidemment Ersy l'avait planté. Evidemment, il serait en retard. Evidemment, il l'avait envoyée, elle, en avant. On est boniche ou on ne l'est pas! Cela dit je n'étais pas ravie, car je devais me porter et j'étais légèrement en sur-poids avec ce gros ventre qui m'empêchait de me mouvoir comme je le désirais. Enfin, bon gré, mal gré, j'avais fini par obéir à mon seigneur, à moins que ça soit plutôt à l'amie ou au parrain... faut voir.

Bref, grâce au ciel, le Warenghien avait eu la courtoisie de m'offrir une nouvelle robe, sans doute pour que je ne râle pas trop et après avoir mis des lustres à me préparer, j'avais enfiler la belle robe rouge qui me seyait comme un gant et ce malgré l'arrondi du ventre. La ceinture haute passait juste au dessus du petit être qui grandissait et je pouvais donc respirer à ma guise.

J'avais promis à ma Luisa de venir, j'avais aussi promis de ne pas lui faire honte. Je savais que ses parents ne me portaient pas dans leur coeur et je n'avais pas envie qu'il reproche au petit bout de femme de m'avoir invité.

J'avais donc laissé mon époux à ses occupations, profitant du coche prêté par le Seigneur d'Aingeray et malgré la longue route, je finis par arriver en la belle Abbaye de Noirlac. Doux souvenir que ce lieu ou Uriel nous avait unis, Gabriel et moi.


[Abbaye de Noirlac, presque à l'heure]

Lentement, j'étais descendue de la voiture, épuisée par la route, j'aurais aimé m'allonger mais je n'en avais guère le temps. Je traversais donc l'Abbaye, goûtant le silence et le recueillement du lieu, caressant la pierre de temps à autre, y prenant appui pour ne pas être trop essoufflée.

L'Abbatiale était là, majestueuse et imposante. Silencieusement j'entrai dans le lieu saint, saluant la mère de la baptisée d'un signe de tête, de même qu'Idril ainsi qu'Héloïse. Ah... si chère Héloïse... bien sûr je n'étais qu'une roturière, la jeune comtesse me l'avait rappelé sous le joug de la colère et de fait, chaque fois que je la revoyais, je me rappelais l'instant cinglant où je ne t'étais plus rien que la servante d'Ersinn, pas son amie, pas sa filleule, non juste sa servante et par là même, je n'avais qu'un droit: celui de me taire. La leçon avait fait mouche. Pourtant, elle ne savait pas combien nombreuses étaient les choses que nous partagions toutes deux.

Sans mot dire, je m'approchais de Luisa et je déposais un baiser sur son front, j'avais entendu la fin de sa phrase et au nom du parfumeur, mes joues étaient devenues pivoines. Gardant calme et retenue je murmurais tout bas à l'enfant, sans rien montrer de mon trouble.


Merci de m'avoir invitée, ma Loulou, Ersy ne va pas tarder, il est en retard, comme d'habitude.

Je lui souris, effleurant sa joue de mes doigts, puis j'allais vers le seul dont j'étais sûr qu'il était un ami, m'inclinant pour le saluer.

Le bonjour Monseigneur, décidément, le Très-Haut semble vouloir nous réunir bien souvent! Je suis heureuse de vous revoir...

Mission remplie, je n'avais pas fait de faux pas. La bourgeoise que j'étais ne laisserait pas transparaître la basse extraction dont elle était issue. Je retenais mon langage fleuri et l'écorchement des mots. Zéro faute pour le moment. Pourvu que ça dure!


Dernière édition par Larouchka le Sam 7 Avr - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 11
résidence ds les RR : Epinal
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Sam 7 Avr - 16:58

Assurément, il n’aimait pas perdre son temps dans les églises. Il détestait les messes, les célébrations les rituels, et toutes les autres cérémonies spirituelles qui pouvaient exister, et qui lui volaient une partie de son temps pourtant si précieux. Tout ce qui possédait un trait religieux l’ennuyait profondément, et le répugnait indubitablement. Néanmoins, il était là, une nouvelle fois, accompagnant silencieusement sa famille à Noirlac en vue du baptême de sa chère et tendre petite Luisa ; la tête pleine de souvenirs et de pensées éparses, dans ce lieu si familier.

Si la religion n’avait pas grâce, aux yeux du Vicomte d’Hayange, au vu du fréquent détournement de son message par ses propres messagers, il se soumettait néanmoins à ses différents offices avec sérieux ; considérant ces « corvées » comme essentielles dans une vie. En effet, si le baptême n’était pas un plaisir à l’état pur, il constituait néanmoins une étape de plus dans l’éducation de sa fille. Une éducation qu’il souhaitait saine et rigoureuse. En cela, le baptême devenait un devoir. Un devoir indiscutable, auquel aucun de ses enfants ne pourrait jamais se dérober, parce qu’indispensable dans la vie en société. Nous pouvons le dire, oui : la religion occupait une place utilitaire, fonctionnaliste pour le Von Frayner qu’il était.

D’un naturel austère et pragmatique, jamais vous ne verrez le Vicomte d’Hayange louer l’entrée de sa fille dans la « grande famille aristotélicienne ». Non. Cela n’avait aucun sens, parce que cette famille n’avait tout bonnement aucune substance : l’amour aristotélicien n’empêchait ni le crime, ni le meurtre, ni le viol. Il n’était un frein en rien. Bien que frères, bien qu’égaux devant Dieu, les hommes restaient étrangers ou meurtriers les uns aux autres. Non. Ce que Luisa faisait aujourd’hui, elle ne le faisait ni pour Dieu, ni pour ses parents ; elle le faisait pour elle, et pour elle seule, tout simplement.

Voilà ce qui justifiait la présence du Vicomte en ces lieux : ce n’était ni l‘amour aristotélicien, ni la foi en Dieu ; mais c'était tout simplement la fierté. La fierté de voir sa fille grandir, mûrir et s'épanouir. Elle traçait lentement sa route, tel un petit rossignol tâtonnant pour la première fois l'immensité du vide, battant les ailes, luttant contre l'air et la gravité pour s'envoler vers sa propre destinée. Oui, peu à peu, sa fille devenait femme. Et en bon père qu'il était, il était là, et il serait là, à chaque instant, à chaque étape, à chaque obstacle, jusqu'à ce que petit oisillon devienne belle colombe, filant avec assurance au gré du vent. Libre, fière, heureuse, éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Beren H. de la F.Ebrêchée
Retraitant


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Sam 7 Avr - 17:22

A son tour, il entra. Cavalier de Lara pour l'occasion, il l'avait rejoint en cours de route ; n'est pas Lapin Blanc qui veut. Il avait pris soin de porter sa tenue préférée, offerte par sa jumelle Idril.

C'est un peu en arrière que le jeune barbu se tint dans un premier temps, la laissant d'abord saluer chacun, avant de s'approcher à son tour, pour s'incliner devant chacune des femmes, leur souffler baise-main, ajoutant une bise aux plus proches d'entre elles - Idy eut même un gros bisou plus appuyé, honneur de jumelle -, et de serrer la main d'Uriel, et de s'incliner devant Ludwig.


- Liz... Madame la Vicomtesse, vous savez comme je suis heureux de vous revoir ; vous êtes très en beauté, comme toujours. Héloise, mon Adorée cousine, tu es di-vine ! Idy... Mon double, ma jumelle, ma chouchoute à moi... Embrasse ton pauvre frère bien triste sans toi. Uriel, mon ami, quel meilleur parrain pourrait avoir cette délicieuse jeune fille, qui a su, de surcroît, s'entourer de la meilleure marraine qui soit ? Monsieur le Ministre, mes respects. Lara... Je n'aurais pu trouver cavalière plus... Pleine de vie, n'est-ce pas ?

Il sourit de son jeu de mots à sa compagne enceinte, et lui fit un clin d'oeil, laissant les émeraudes s'attarder vers ses iris. Portant la main à sa poche, il songea, rassuré, qu'il avait bien emporté un petit paquet contenant plusieurs présents pour la future baptisée, devant laquelle il s'inclina, avant de s'accroupir, et de lui souffler à elle aussi, un baise-main :

- Ma damoiselle, vous êtes plus ravissante que jamais !

Il ajouta, dans un murmure à son oreille :

- J'ai prévu plein de cadeaux pour vous...

Il souriait, heureux d'être entouré de ses amis, et, bientôt, c'est en regardant Uriel qu'il prononça :

- Peut-être bientôt, pourrons-nous célébrer tous ensemble mon propre baptême ?
Revenir en haut Aller en bas
Luisa von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Dim 8 Avr - 16:32

À peine la "femme" du jour avait-elle eu l'occasion de saluer le maire d'Epinal que son regard fut détourné par l'entrée de l'imposante, mais surtout attendue Lara.
Les dents de Luisa se firent découvrir les unes après les autres jusqu'à former le plus splendide des sourires, qu'elle garda en courant vers son amie, et qu'elle n'apaisa qu'une fois qu'elle fut sure que les jambes de celle-ci avaient été serrées assez longtemps.


    OH ! Lara !!! Comme ze suis contente !

Non, Luisa n'avait pas eu la subtilité de déjà remarquer la retenue de Lara face au reste des invités. Nous n'avons qu'à espérer que son accueil chaleureux ne détruira rien des efforts considérables de ladite femme !

Léger froncement de sourcils blonds lorsqu'on lui annonça qu'Ersinn serait en retard...mais cependant rapidement effacé, voyant déjà le visage de sa mère la réprimander pour les mauvais traits que cette expression laisserait sur son beau visage par la suite.

Après ce chaleureux accueil, Luisa libéra la nouvelle venue qui se dirigeait déjà vers Uriel, laissant un moment de libre à notre petite blonde pour observer tout ce beau monde réuni pour elle. Quelle joie ! C'était fou de voir Lara, Héloïse et ses parents dans la même salle et rester cependant courtois les uns envers les autres. Vraiment, il ne manquait plus qu’Ersinn et Beren pour pousser la bonne entente à son sommet ! L'hypocrisie, une manière que Luisa ne devrait pas trop tarder à assimiler ; il fallait avouer que jusqu'ici, elle n'en avait exprimé que de médiocres bribes, laissant souvent sa colère déteindre à chaque instant sur le malheureux qui avait osé lui déplaire.

Et justement, à propos des manquants, en voilà un à retirer de la précédente énumération !
Luisa avait douté de la présence de Beren, ne lui ayant pas rappelé récemment la date et l’endroit de la cérémonie, mais le voir lui emplit une nouvelle fois le cœur de joie, puis rapidement…De surprise ? Était-il bien en train de rejoindre Lara ? Oh, ça, les histoires de cavalier, Luisa ne le maîtrisait pas encore tout à fait non plus, et elle se rappelait bien que dans sa dernière lettre, Lara précisait qu’elle était devenue une très bonne amie de Beren…Il n’y avait finalement là rien de surprenant !
Bien entendu, cette réflexion n’empêcha pas Luisa de courir auprès du parfumeur pour enlacer – une fois n’est pas coutume, - ses jambes.


    Beren, comme vous m'avez manquée !!

Elle ne se pria pas ensuite de le remercier vivement de sa venue, à l’instar des autres.
Oui, Luisa, elle aimait bien ça, remercier les gens d’être venus. C’est que ça donne tout de suite un air d’adulte sérieux et important… !
Finalement, il n’y avait au baptême pas que des attraits religieux et d’exposition…
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Dim 8 Avr - 17:58

Les choses s'enchaînèrent alors assez vite : la marraine arriva. Un très bon choix, et en plus la Franc-Comtesse. Luisa avait-elle été devineresse ?
Il salua alors celle qui aurait la lourde responsabilité de conduire les comtois pendant deux mois ; c'était un poste très important, ayant la responsabilité de tant de personnes ...


Votre Grandeur Héloïse-Marie, mes salutations.

La petite comprit alors très vite le jeu auquel il jouait avec Liz, mince, pas de bain pour cette fois ... quoique ... on pouvait toujours changer en cours de route.
Et puis bon, si on noyait tous les baptisés, comment expliquer qu'il y avait encore des sacrements, par la suite ...

Arriva alors une femme qu'il devrait rencontrer plus tard, à Dole, pour un sujet précis, mais l'heure n'y était pas. La servante de son vassal le salua et il lui sourit.

Bonjour Lara, ravi de vous revoir. J'espère que tout se passe bien, tant avec Gabriel qu'avec votre fils.

On lui avait demandé unjour si la servante de son vassal devait lui obéir aussi. Uriel avait ri de cela, car il s'imaginait mal donner des ordres à qui que ce fut. Déjà qu'il n'en donnait pas à ses propres domestiques, alors avec ceux des autres, il ne se serait certainement jamais permis de telles familiarités.
Le Vicomte d'Hayange arriva avec une tête des mauvais jours, sans doute à cause de son départ de l'Empire, Uriel le trouva quelque peu détaché, comme si il n'était ici que pour la forme ; il le salua néanmoins, et puis il appréciait son cousin, car au delà de ce fait, c'était un homme fort efficace.

Un de ses derniers élèves se présenta, il serra ainsi la main du "nez" ... n'allez pas comprendre qu'il le moucha, non, car Beren s'appelait lui-même un "nez", dans la mesure où il confectionnait des parfums.


Le bon jour, Beren, j'espère bien, en effet que j'aurai ce plaisir !

Tout le monde semblait là : les parents, les invités, les marraine/parrain ... bref ... on pouvait commencer.
D'un signe de tête à un jeune novice, le Père lui signifia qu'il allait pouvoir faire sonner la cloche, ce qu'il se fit un plaisir de faire.

Dong !!! Dong !!! Dong !!!! Ding !!! Dong !!!


Puis il prit la parole.

Bienvenus à vous mes Enfants, en l'Abbatiale Saint Bernard de Noirlac.

Voici une jeune fille ... Luisa ...
il l'invita alors à s'avancer et à venir s'agenouiller devant l'autel ... qui sera se jour accompagnée de deux garants de sa vie spirituelle ... une marraine : Héloïse-Marie de Sparte ... et un parrain ... moi !
Cette damoiselle a souhaité entrer dans la famille aristotélicienne, afin d'ouvrir son coeur et son âme au bonheur d'être en communion avec Dieu.

Et si Il nous pardonne à nous, humains bien imparfaits, nous devons être humbles devant lui et pour se faire, Luisa va réciter la prière du Pardon :




Il invita alors la jeune fille à répéter ces mots.
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Luisa von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Dim 8 Avr - 22:05

    - J'ai prévu plein de cadeaux pour vous...

Des cadôôôôôôs ! D'accord, j'avais précédemment omis qu'il s'agissait d'une raison supplémentaire à l'impatience de Luisa face au baptême. Surtout celui d'Héloïse (qu'elle pensait d'ailleurs être le seul), qui avait commencé à l'intrigué il y a de cela déjà quelques jours, voire quelques semaines ! Et elle qui ne cédait à aucune demander d'indice...Cruelle marraine !
Si elle n'avait pas l'occasion de savoir ce qu'elle recevrait de cette dernière, au moins n'avait-elle pas l'intention de laisser s'échapper les informations sur ceux de Beren !

L'intention, oui...Mais une seconde leçon à laquelle Luisa devra se soumettre, c'est que l'intention ne fait pas tout. Si elle avait salué Beren plus rapidement, si elle l'avait serré une seconde de moins, ou repéré une seconde plus tôt, peut-être aurait-elle eu accès aux indices tant désirés !
Mais il a fallu que les choses se passent ainsi, et alors que la petite bouche s'ouvrait pour question vivement le parfumeur, la voix métallique de la cloche couvrit celles de tous, les invitant à se taire et à prendre place rapidement : le commencement de la cérémonie était là.

Voià. Tout le monde était immobile, les yeux grands ouverts parfois sur Uriel, parfois sur elle. Si le côté d'admiration prévu était là, il y avait aussi quelque chose d'effrayant dans l'ensemble de ces regards tournés dans la même direction...Mais bien entendu, pas de quoi effrayer la téméraire Luisa !
Et elle était d'ailleurs bien décidée à prouver qu'elle était tout à fait capable d'assurer une présence parfaite en public, c'était-là l'occasion de le faire !
Mais rapidement, ses ambitions disparurent au profit d'une écoute attentive aux paroles de son futur parrain. Elle n'allait pas laisser s'échapper un seul mot, pour pouvoir se rappeler que chacun d'eux, elle les avait bien compris, et qu'elle méritait bel et bien ce baptême.

Le pardon...En réponse aux nombreux mensonges - bien qu'elle fasse des efforts pour les réduire ! - qu'elle avait prononcés, aux mauvaises pensées, aux mauvaises actions, tout ça...Ah ça oui, elle l'avait bien retenue, cette prière, même qu'elle se surprenait parfois à la marmonner pour se justifier l'une ou l'autre chose que l'on pourrait qualifier d'interdite.

Lorsqu'Uriel l'invita à réciter ladite prière après lui, elle s'exécuta parfaitement...faisant abstraction des CH et des J, fidèles ennemis de sa langue, et même ignorance du sourire en coin Berenien qu'elle imaginait déjà à l'écoute de sa prononciation défectueuse, dont il aimait bien se moquer gentiment.


    Ze confesse à Dieu tout puissant,
    à tous les Saints et à vous aussi mes amis,
    parce que z'ai beaucoup pêssé
    en pensées, en paroles, en actions.
    Ze supplie tous les Saints et vous, mes amis,
    de prier le Créateur pour moi.
    Que le Très-Haut nous accorde le pardon,
    l'absolution et la rémission de tous nos pêssés.
Revenir en haut Aller en bas
Liz von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Lun 9 Avr - 14:32

Son regard qui se voulait rassurant quant à son éventuelle noyade se posa sur une Luisa dont le minois venait de s’éclairer à l’arrivée de la marraine que la petite leur avait pour ainsi dire imposée. Ses parents n’avaient pas pu résister à son regard implorant et finalement, c’est de bonne grâce qu’ils avaient accepté, connaissant la grande complicité qui unissait leur fille et la jeune comtesse. Le *Luiiiiisaaaa, mais tu es ra-vi-ssante !* sonore qui accompagna son entrée dans le petit groupe formé autour de l’officiant démontrait un enthousiasme débordant qui sembla un peu forcé à la Vicomtesse, mais elle lui rendit son salut avec un sourire de bienvenue amène, tout en adressant un signe de la main amical à la maire d’Epinal qui se tenait résolument à l’écart.

Liz sentit ses doigts se crisper fugacement et elle faillit lancer un regard de reproche à Luisa lorsqu’elle reconnut Lara en la femme enceinte jusqu’aux yeux qui remontait lentement l’allée centrale, mais elle se souvint à temps qu’elle avait autorisé sa fille à inviter les personnes de son choix à la cérémonie. Ravalant sa surprise, elle salua la future mère d’un bref signe de tête, tentant de ne pas trop montrer sa désapprobation. Il fallait bien l’avouer, Liz ne l’aimait pas. Elle ne comprenait pas comment Luisa pouvait apprécier la compagnie de cette femme envahissante, au langage peu châtié et au comportement d’un sans-gêne parfois à peine supportable. De plus, la gueuse semblait trouver un malin plaisir à considérer une fillette de 7 ans à peine comme une adulte et leurs conversations lui déplaisaient fortement. Elle esquissa un pas en direction de Luisa lorsque la femme se pencha sur elle pour l’embrasser et lui passer la main sur son petit visage d’un geste bien trop familier à son goût, mais heureusement, celle-ci se redressa et se détourna de la fillette pour saluer Uriel.

Ce fut le claquement régulier d’une canne frappant le dallage de pierre qui fit instantanément oublier ce bref instant de malaise à la Vicomtesse et lui rendit sa bonne humeur. Avec le visage fermé qui reflétait une certaine lassitude dont elle connaissait parfaitement l’origine, son époux s’apprêtait à les rejoindre. Sans un mot, elle tendit la main dans sa direction tout en lui adressant un regard dans lequel on pouvait lire non seulement tout l’amour qu’elle ressentait pour cet homme merveilleux, mais aussi tout son soutien moral, sachant à quel point il détestait ce genre de cérémonie. Il les détestait, mais elle savait aussi que pour rien au monde, il n’aurait raté celle-ci. Il n’était pas là pour lui, ni pour elle, mais pour leur fille, la prunelle de ses yeux.

Son autre main fut saisie délicatement et effleurée par le baise-main du toujours aussi élégant et parfumé Beren, qui pour l’occasion avait réussi à la saluer par son prénom tout d’abord, mais aussitôt et immanquablement suivi de son titre de vicomtesse. Décidément, il n’arriverait jamais à s’en tenir à son prénom, malgré ses nombreuses tentatives. Mais ce n’était ni le moment ni le lieu pour le lui rappeler, et elle préféra remettre à un nouvel essai à une autre fois, retenant malgré tout un petit rire dont il en reconnaîtrait certainement la cause.

L’appel à la fois joyeux et solennel des cloches mit fin aux murmures des conversations et envoya la petite assemblée prendre place sur les bancs. Liz lança un dernier regard plein d’espoir en direction de la grande porte, comme si elle attendait quelqu’un de particulier. Mais elle dut se rendre à l’évidence, Lorenz ne semblait pas vouloir se joindre à eux malgré les injonctions de ses parents et de sa petite sœur. Chassant de son esprit sa contrariété, elle prit place à son tour et reporta toute son attention sur la petite silhouette toute vêtue de blanc qui avait cesser de tourbillonner pour réciter la prière du Pardon.


Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Lun 9 Avr - 18:48

Il était fort tôt pour un sacrement, d'ordinaire ils avaient lieu en fin de matinée, ou en journée. C'est donc piquée par la curiosité que l'abbesse rejoignit l'abbatiale, après avoir ouï sonner les cloches. Surtout que ce baptesme-là n'avait point été consigné dans le calendrier des messes et sacrements de l'abbatiale, ce devait donc concerner la famille, ou du moins les proches d'un membre de l'ordre cistercien.

Eloin poussa la lourde porte, se glissa à l'intérieur et trempa ses doigts dans le bénitier avant de se signer devant la statue d'Aristote, puys devant celle de Christos, avant de remonter la nef par l'allée senestre sur la pointe des pieds, afin de ne point trop déranger l'office en cours. Elle s'installa près d'un pilier, glissant ses mains dans les manches de sa robe de moniale, avant de porter son regard sur les personnes présentes. Elle en reconnut quelques-uns, pour les avoir vus, quelques années auparavant, au mariage de sa filleule Elianor avec Chlodwig Von Frayner. Elle n'avait jamais plus revu l'époux depuys, ses rencontres avec sa filleule se faisant la plupart du temps lors des absences du duc, ce qui l'arrangeait grandement puisqu'elle ne pouvait point le sentir !

Ayant constaté l'absence de ce dernier, elle se cala contre le pilier, et baissa la teste pour réciter l'acte de contrition.


Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes frères,
parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
C'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute.
C'est pourquoi je supplie tous les Saints, et vous, mes frères,
de prier pour moi le Créateur notre Dieu.
Que le Très Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Larouchka
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Mar 10 Avr - 9:24

J'étais ravie d'être là, enfin j'étais surtout ravie de pouvoir m'asseoir, la station debout m'étant de plus en plus difficile à vivre. Et si j'étais ravie d'être en ce lieu, ce n'était ni pour sa sacralité, ni pour ses mondanités, l'un et l'autre ne m'atteignant pas vraiment. Si j'étais là c'était uniquement pour Luisa. Cette gamine m'avait eue. En général, les enfants étaient souvent casse-pieds, chouineurs et leur curiosité était à la fois insatiable et somme toute très limitée. Pourtant, la gosse m'avait conquise et même si je n'aimais sans doute pas beaucoup plus ses parents que eux ne m'aimaient, pour Luisa, j'étais prête à toute courtoisie ou même hypocrisie forcée.

Je laissais donc Uriel faire tinter les cloches pour aller prendre place et asseoir mon séant, sachant que Beren me rejoindrait sous peu.

Il fallait désormais prier. Chose fâcheuse parce que je n'y étais pas très douée. Ma soeurette de marraine m'envoyait régulièrement des prières à réciter et je peinais à déchiffrer les mots sacrés. Alors réciter une prière de pardon...

Mais pleine de bonne volonté, je m'attelais à la tâche. Mon baptême et mon mariage n'étaient pas encore trop lointains pour que j'ai tout oublié.


Je confesse à Dieu tout puissant,
à tous les Saints et à vous aussi mes amis,
parce que j'ai beaucoup péché
en pensées, en paroles, en actions.
Je supplie tous les Saints et vous, mes amis,
de prier le Créateur pour moi.
Que le Très-Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

Foutrecul, je ne pensais pas un traître mot de ce que je disais! Bon pécher, ça c'est sûr, c'était une pratique courante chez moi, mais j'avais la fâcheuse tendance de ne rien regretter... Je fis une moue boudeuse tout autant que sceptique et me penchait vers mon chevalier servant, lui murmurant tout bas:

Moi, j'aurais plutôt penser que pécher était une vertu, c'est un tel délice.

Les yeux pétillants de malice, je lui fis un sourire complice. J'étais décidément, fort bien accompagnée.
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Mar 10 Avr - 18:44

L'archevêque de Besançon sourit à entendre sa filleule réciter tout naïvement le confiteor. Son contenu semblait néanmoins l’interpeller.
Maintenant, on pouvait très bien le dire sans y croire et là c'était doublement pécher, car non seulement on se mentait à soi-même, mais pire encore, on mentait à Dieu, voire on se moquait de lui. Et il y a fort à parier qu'il n'appréciait pas et qu'un jour, il le replacerait ...

Après la prière du pardon, venait le Credo Aristotélicien, la profession de Foi.

Dans l'entrefaite, l'ancienne grande prieuse, Mère Eloin, était venue se joindre à l'assemblée ; Uriel fut ravi de sa présence, il y aurait au moins une seconde cistercienne en l'abbatiale.

Il regarda alors dans la direction de la Franc-Comtesse et fit un signe de tête dans sa direction.


Je demanderai maintenant à Héloïse-Marie de venir nous lire un texte issu du Livre des Vertus, un texte qu'elle aura choisi pour sa filleule, en ce jour si spécial pour elle.


Il lui désigna alors le lutrin, sur lequel était posé le Saint Livre.

Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Maistrechon
Retraitant


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Mar 10 Avr - 19:47

Ce n'était pas au galop qu'ils arrivèrent, mais d'une course éperdue. Déjà, la route avait été longue, mais Chon aurait juré qu'elle avait même un peu forcé sur les détours. Et puis en plus ... non, ils n'étaient pas partis en retard, et puis quelle idée aussi de se faire baptiser un vendredi, hein ? Bon, vous voyez bien que ce n'était pas de leur faute !

Toujours est-il qu'ils étaient à la bourre, et qu'ils étaient encore loin lorsqu'ils entendirent les cloches sonner, mais pas tant que ça, puisqu'ils purent les entendre sonner. La main dans la main, sur le chemin, l'un entrainait l'autre en avant, ils passèrent sans s'arrêter devant un concierge un peu déconcerté, et finirent par arriver sur le parvis. Il s'arrêta un instant devant les portes, remettant un peu d'ordre dans sa tunique verte (il n'en possédait pas d'autre), et de désordre dans sa boucliture blonde.

Il laissa Siptah finir de s'arranger aussi, puis poussa la porte le plus discrètement possible ; il aurait aimé plus discret, car la porte poussa un grincement accusateur. L'air de rien, ils pénétrèrent dans le lieu sacré, refermèrent derrière eux, puis s'installèrent derrière le dernier rang occupé. Il salua d'un petit sourire gêné toutes les têtes qui se retournaient vers lui, puis reprit, fort à propos, la prière du pardon.


Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes amis,
parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes amis,
de prier pour moi le Créateur notre Dieu.
Que le Très Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés.
Revenir en haut Aller en bas
Siptah
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 1
résidence ds les RR : Vesoul - Franche Comté
Date d'inscription : 10/04/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Mar 10 Avr - 20:10

    Bon, voilà, passons. Ils passeraient la journée à Noirlac, c'était la moindre des choses, après tout le chemin qu'ils avaient du avaler, avaler, avaler, ils n'avaient jamais mangé autant de poussière...! Sa robe pesait très lourd sur ses épaules -heureusement encore qu'il ne pleuvait pas !

    Enfin, à bout de souffle, manquant trébucher, l'abbaye fut en vue. La Siptah s'autorisa à ralentir la cadence, une main sur son coeur tandis qu'elle tâchait de récupérer sa respiration. Et puis, le Dong, Dong, Dong familier des cloches -oh non ! - et la course qui reprend, jusqu'à la grande, la lourde porte de la salle du baptême. L'air du gamin pris en faute plaqué sur son visage, les yeux au sol, la jeune femme écoute à son tour la lourde porte coulisser, serrant fort de ses doigts la paume de son vésulien pour évacuer cette honte soudaine, accrue encore par le fait d'attirer l'attention. C'est à peine si elle ose relever la tête pour croiser les regards des personnes présentes, et pourtant Aristote sait qu'elle les connait. Pour masquer le bruit de ses pas, l'affreux bruit des pas dans le lourd silence, elle joint sa voix à celle de Chon, à celle des autres tandis qu'elle récite la prière :



Je confesse à Dieu tout puissant,
à tous les Saints et à vous aussi mes amis,
parce que j'ai beaucoup péché
en pensées, en paroles, en actions.
Je supplie tous les Saints et vous, mes amis,
de prier le Créateur pour moi.
Que le Très-Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés.



    La Siptah se signa ensuite pieusement, recouvrant cette sensation étrangement familière de petitesse et de bien être comme à chaque fois qu'elle se sentait entourée par la religion Aristotélicienne et les démonstration de foi. Ils gagnèrent leurs places, tout derrière, de sorte qu'elle ne voyait guère que des bonnets, des chevelures, des parures... Elle aurait volontiers eu honte également, d'ailleurs, de la robe de facture correcte qui couvrait ses épaules et du sobre bandeau qui ceignait son front. Mais tant pis. Au rang des personnes présentes figuraient sans doute Luisa (supposition un peu con) mais aussi ses parents et sa famille, Lara aussi, elle en aurait donné sa main à couper. Maais on verrait ça plus tard. Levant ses grands yeux curieux, la vésulienne put découvrir le visage d'Uriel, face à eux, qui invitait Héloise à le rejoindre; de sorte qu'elle se mit à chercher cette fois la comtesse du regard, un sourire accroché à ses lèvres
.
Revenir en haut Aller en bas
Héloise Marie
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 29/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Mar 10 Avr - 21:19

Héloise salua les nouvelles personnes arrivées, le Vicomte, son cousin Beren d'un large sourire accompagné d'un baiser, puis Lara, d'un regard perché puis c'est tout, à peine qu'elle la salue, la servante, alors elle n'allait pas le faire elle. M'enfin soit, pas de moue déplaisante en ce jour divin béni et doré de rose damourtoutpleinpartout de Luisa.

La jeune Comtesse alla prendre place alors que la cérémonie débutait, sourire aux lèvres, mains croisée sur ses cuisses, l'air penaud et satisfait.

Du bout des lèvres et convaincue, elle récita la prière.



Je confesse à Dieu tout puissant,
à tous les Saints et à vous aussi mes amis,
parce que j'ai beaucoup péché
en pensées, en paroles, en actions.
Je supplie tous les Saints et vous, mes amis,
de prier le Créateur pour moi.
Que le Très-Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


Avant de se voir appeler à lire un extrait du livre des vertus. Un Extrait? Nan un texte tout entier!! Pfiou, non pas qu'elle n'avait plus l'habitude de lire en public, que du contraire, mais elle avait la bouche un peu sèche, là et n'avait rien bu ni avant, ni pendant.

Penaude mais décidée, la jeune fille se lève et défroisse avec attention les quelques plis de sa robe vert foncé, avant de s'avancer sur le devant pour se plonger dans le livre des vertus.


Bien, je vais vous lire le chapitre sur l'amour.

Citation :

Chapitre VII - « L’amour »


1 Dieu ne répondit pas à la créature qui avait fait l’apologie de la domination du fort sur le faible.

2 Il se tourna vers un groupe de créatures. C’était justement celui qui faisait partie de l’espèce humaine et qui avait parcouru le monde. Dieu savait que ce groupe se croyait rejeté par Lui. Ces humains pensaient être privés de tout talent. Ils estimaient être mis à l’écart de la création du fait de leur prétendue infériorité. Mais, parmi eux, l’humain qui portait le nom d’Oane détenait, sans en être sûr, la réponse à la question posée par le Très Haut.

3 Car Oane doutait. Il regardait souvent les étoiles, espérant voir Dieu. Il aimait le Très Haut d’un amour sincère, mais ne savait pas si cela était le véritable sens de la vie. Il voulait bien donner sa réponse, mais il était considéré comme faible d’esprit par son groupe et personne ne voulait le laisser parler. Mais Dieu était omnipotent. Il avait écouté le groupe d’humains se plaindre. Mais surtout, Il avait perçu l’amour et le doute dans le coeur d’Oane.

4 Alors, depuis le ciel, un rayon de lumière se fit et vint nimber Oane. Toutes les créatures furent ébahies, admirant la douce lumière qui auréolait l’humain. Elles s’écartèrent alors, le laissant seul face à Dieu. Il contempla son corps enluminé d’un regard plein de curiosité. Puis il se tourna vers les membres de son groupe. Pour la première fois de sa vie, il put voir dans leur regard non pas du mépris mais du respect.

5 Et Dieu lui demanda: "Et toi, l’humain, n’as-tu rien à Me répondre ? J’ai ici convoqué toute Ma création pour trouver celui qui donnera la juste réponse à Ma question. Tu es venu et tu n’as pas répondu. Alors, maintenant, Je te somme de le faire !" Alors, Oane, terrifié par le ton sévère de son créateur, leva les yeux vers Lui et, d’un ton hésitant, dit: "Mais, ô Très Haut, je ne sais si ma réponse est juste..." Et Dieu lui ordonna: "Parle et je te le dirai !"

6 Alors, Oane répondit: "Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible. Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre créateur."

7 "C’est pour cela que Tu as donné des talents plus beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons tous de t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a créés alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer pour te remercier de ce geste."

8 "Nous sommes certes enchaînés à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour." Alors Dieu dit: "Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer ses semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes."


Spyosu

Lecture fait, elle leva les yeux vers l'assemblée, puis revint prendre sa place en souriant au passage à Luisa.
Revenir en haut Aller en bas
Idril
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Mer 11 Avr - 16:29

Les cloches sonnèrent peu après l'arrivée de Beren.
Arrivée qui accrocha un sourire aux lèvres de la brune.
Elle avait bien entendu rendu tous les saluts qui lui avaient été fait, surtout la bise de son jumeau qui mine de rien lui manquait pas mal. Hélo ayant continué son tour des salutations, ne pu recevoir de bise sonore elle aussi.

La porte se fit une nouvelle fois entendre, et Idril, machinalement, tourna la tête pour voir qui entrait. Il s'agissait visiblement d'une nonne mais quand la rondouillarde brune pu voir son visage, elle fronça les sourcils. Bien que certaine de ne l'avoir jamais vu auparavant, il y avait quelque chose de familier chez elle qui intrigua derechef la Fiole Sparté.

La prise de parole d'Uriel, puis la lecture de texte d'Héloïse-Marie firent se recentrée sur la cérémonie en cours les pensée de la ronde brunette... qui ne pouvait s'empêcher de jeter de temps à autre un regard vers la Nonce Apostolique.
Mais pourquoi donc cette impression de quelque chose de familier chez elle ?
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Mer 11 Avr - 18:12

Pendant qu'il écoutait la Franc-Comtesse lire un texte sur l'Amour, Uriel regarda les nouveaux arrivants.
Il fut autant surpris qu'heureux de voir des comtois : Siptah et Maîstre Chon, deux grands adeptes de ses messes, on les voyait souvent et cela faisait plaisir en vérité. Il ne pouvait pas aller les saluer directement mais il le ferait par après.

Reprenant la parole, il conclut sur ce chapitre.

Ainsi Dieu nous donna un cadeau inestimable, celui de pouvoir Aimer.
Aimer ses amis, ses parents, mais aussi Aimer notre Créateur. L'amitié aussi, en quelque sorte, est un amour, en soi, et dans une certainement mesure ils se ressemblent fort.

Ce sont deux sentiments qu'il faut entretenir, car parfois, las, ils se flétrissent et disparaissent ; rien dans ce domaine, n'est à jamais acquis.
Prenez donc soin de vos proches et des gens que vous aimez vraiment.


Laissant la marraine retourner à sa place, près de sa filleule, il tourna quelques parges du Saint-Livre.

Je continuerai pas un texte issu de la vie de l'Archange Gabriel, lorsqu'il rencontra le mendiant aveugle :

    « Comprends peuple que c’est toi qui te distingues et non ta naissance,
    comprends peuple que Dieu te jugera en fonction de tes actes et non de ta naissance.
    Il te place sur le chemin, et ce sont tes pairs les hommes qui, sciemment ou pas, le rendront sinueux ou droit, t’en éloigneront ou t’en rapprocheront mais c’est à toi et seulement à toi de décider là et vers où tu marches car au final c’est pour toi que tu marches.
    Certes, tu dois marcher pour tes frères, tes sœurs et pour Dieu, mais c’est ton salut qui est en jeu.
    En aimant Dieu, en aimant tes frères et tes sœurs les humains, tu ne peux qu’y gagner, si ce n’est sur Terre, ce sera ailleurs, dans l’astre du jour.
    C’est à toi-même et à tes frères que Dieu te confronte car ce sont là tes plus grands ennemis bien que beaucoup cherchent à être bons. »


Maintenant, Luisa, te voilà prête à entrer dans une nouvelle famille, dans une grande communauté de croyants et de fidèles, et à compter de ce jour, nous serons tous tes frères ... et tes soeurs ...
Nous t'aiderons dans la détresse et la douleur, et nous serons là aussi pour partager tes joies.

Voici que vient le moment où tu dois prêter serment, le Serment du Baptisé :



Uriel invita la jeune fille à réciter ces mots ces mots après lui, et oui, encore des mots à répéter, mais c'étaient les derniers pour l'heure ...
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Luisa von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Jeu 12 Avr - 11:56

Si Luisa vouait une certaine application à réciter parfaitement sa prière du pardon, cela ne lui empêchait pas de rester enquêtrice dans l'âme, soit d'observer toute marque d'événement suspect ou intéressant.
Mais un bon enquêteur ne laisse rien transparaître, et à l'entrée de la nonce apostolique dont tout lui était inconnue, la presqu'baptisée parvint à se contenter d'un clignement d'yeux un poil trop prononcé. Pas de froncement de sourcils, pas de regards interrogateur à ses parents, ni à Uriel. Pas mal, non ? Soit, Eloin intriguait notre demoiselle, qui en saurait certainement un peu plus à la fin de la cérémonie.

Les yeux malicieux continuèrent de se promener, pour se poser ensuite sur le couple que formaient aujourd'hui Beren et Lara, qui se jetaient des regards et sourires complices. Une nouvelle enquête à ouvrir pour notre petite blonde, si un jour elle n'avait rien à se mettre sous la dent. Sinon, elle ira demander à l'un ou à l'autre.

On récita ensuite le crédo, prière que Luisa devrait définitivement se mettre en tête...Elle n'en avait jusqu'ici que des bouts de phrases, et puis il fallait avouer que quand tout le monde le prononçait, il n'était pas compliqué - et bien moins fatigant pour la langue et pour l'esprit - de les imiter en silence. Pour son baptême, cependant, elle était parvenue à le réciter presque sans une faute...C'est qu'il y avait quand même des mots louches, dans ce texte...Nicomaque ? Phaetis ? Rémission ?...

Vint alors le moment pour Héloïse de réciter le texte qu'elle avait, bien entendu, longuement préparé au préalable et dont le choix avait demandé des nuits entières de réflexion...Nan ?
Moment pour Luisa de se concentrer...beaucoup...afin d'en saisir le sens.
"Oh ! Vala Siptah et Sson !", dans sa tête, bien sûr, elle n'allait pas interrompre la cérémonie...Elle tenta d'adresser un sourire aux retardataires, mais il était bien difficile d'accrocher leurs regards parmi toutes ces grosses têtes - sans rancune.
Hum, bon, qui a dit qu'elle n'était pas concentrée ? Et puis d'ailleurs, elle n'avait pas été la seule à être distraite, Uriel aussi, d'abord !
Au final, elle aurait tout de même pu dire qu'elle avait plus ou moins compris de quoi parlait le texte, et ce n'aurait pas été sans fierté. Cependaaaant...La petite conclusion d'Uriel lui fut bien utile, et celle-là, elle lui semblait bien plus accessible. Voilà, elle avait décidé qu'elle retiendrait ce conseil.
De même, elle écouta ensuite le texte lu par Uriel...Voilà, on retombait dans le compliqué ! Luisa ne s'en inquiéta pas, prévoyant de s'appuyer une nouvelle fois sur la conclusion. Malheur, aucune conclusion pour cette fois ! Tant pis, on ne peut pas tout saisir d'une cérémonie religieuse, hein ?

Au sourire d'Héloïse, la filleule lui en rendit un éblouissant. Qu'elle était heureuse d'avoir une marraine aussi douce, aussi gentille et de même jolie ! C'était un fait : si Liz était l'incarnation de la mère parfaite que Luisa tentera d'imiter en temps voulu, Héloïse l'était pour la jeune fille.

Dernière étape pour Luisa avant d'entrer dans cette grande famille qu'on lui avait tant vantée. Pour sûr, elle arriverait à ne pas mélanger l'identité des deux familles : celle-ci, c'était celle où on pouvait se marier avec ses frères.


    Ze reconnais en Dieu le moteur du monde, la pensée suprême et la cause offician...effica...ef-fi-ci-ente et finale du monde.
    Ze reconnais l'Eglise Aristotélicienne
    (yes !) comme mon guide dans la connaissance de Dieu et ze zure de lui rester fidèle *respiration* ainsi qu'à son autorité, seule représentante sur terre de l'Etre divin.
    Z'accepte tout cela de ma propre volonté pour le salut de mon âme en vue
    *respiration* de ma résurrection près de Dieu dans la compentlation éternelle de Sa Beauté.
    Ze désire que mon nom apparaisse comme baptisé et serviteur de Dieu tout puissant.


Elle y était arrivée ! Finalement sans trop de problèmes...Oui, enfin, tout est relatif.
Elle ne put, bien entendu, pas s'empêcher de parcourir l'assemblée des yeux, munie d'un sourire fier, histoire de s'assurer que les invités se soient rendu compte qu'elle est trop forte.
Puis regard à Uriel, pour savoir ce qui viendrait ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Jeu 12 Avr - 18:13

Alors que Luisa récitait le serment, Uriel contourna l'autel et prit une coupe dans laquelle il avait placé de l'eau bénite issue des fonds baptismaux. Et oui, il n'allait pas la noyer !
Eau claire et pure, qui emporterait au loin les péchés de la jeune fillette, quels qu'ils soient, ce serait une renaissance aux yeux de tous.

Il avança la coupe et commença à la verser délicatement sur le front de la jeune lorraine, assez près pour que l'eau la touche, mais assez loin pour ne pas qu'elle soit totalement percée.
Après une centaine de baptêmes, il maîtrisait bien son geste.




Je te baptise, Luisa, au nom de l'Eglise Aristotélicienne et au nom du Très Haut, pour l'amitié de tous les Saints et pour l'amour du Père de l'humanité.

Ensuite le parrain invita sa filleule à se lever.
Dans l'entre fait, il alluma un cierge qu'il tendit à Luisa , tout en souriant tandis que cette dernière avait sans doute quelques frissons.




Il entama avec conviction :

Prends ce cierge, que sa lumière guide tes pas dans l'obscurité, qu'elle dissipe les ténèbres de tes doutes ; porte la lumière, mon enfant, et éclaire les coeurs de ceux qui sont actuellement dans le noir.
Bienvenue dans la fraternité Aristotélicienne, te voici baptisée.
Puisse cet engagement te rappeler à tout instant la voie à suivre, la voie de la perfection et du chemin vers Dieu, vers son Paradis, ne t'en éloignes jamais car tu risquerais de te perdre en trahissant ton engagement solennel par une conduite déshonnête.


Se retournant, il prit et ouvrit une petite boîte, dans laquelle se trouvait une médaille :



Voici pour toi, cette médaille symbolise ton appartenance, porte-là avec fierté car tu sais maintenant ce qu'elle représente.

Il lui posa la main sur l'épaule, lui sourit et lui donna une accolade.

Félicitations, Luisa, te voici baptisée.

Puis l'invitant à se retourner, face à tous, et ainsi de contempler l'abbatiale.

Et maintenant, ma filleule, peux-tu nous dire si tu es heureuse d'être baptisée et ce que tu éprouves ?

Uriel avait prévu une surprise et donc la voici ... la jeunette n'avait pas froid aux yeux, aujourd'hui, en particulier, elle allait pouvoir faire ... - et il lui glissa à l'oreille - ...

un discours ... un discours ... un discours ...
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Jeu 12 Avr - 21:09

L'abbesse ne tarda point à se sentir observée, et son regard se porta -avec discrétion, point ne voulait-elle paraître trop curieuse- sur les différentes personnes présentes dans l'abbatiale. Ses yeux croisèrent alors ceux d'une femme assez ronde, mais de belle allure.

Eloin la dévisagea un instant, avant de baisser la teste, soudain embarrassée. Elle n'avait point souvenance d'avoir jà croisé ce visage, aussi savait-elle que la dame luy était totalement inconnue. Pourtant, il devait bien y avoir quelque chose qui intriguait cette dernière, pour qu'elle ne cesse de la fixer. Peut-estre une tâche ou un accroc sur son vestement ? Le trouble de la moniale augmenta d'autant lorsqu'elle se rendit compte, après une brève et discrète inspection de sa tenue, que tout était en ordre. Et personne ne se trouvait derrière elle, puisqu'elle s'était placée de façon à ne gêner personne.

Elle finit par se concentrer sur le déroulement de la cérémonie, murmurant le Credo machinalement, non sans noter que la future baptisée elle-mesme la détaillait maintenant du regard, mesme si la jeune fille s'efforçait d'estre discrète. Eloin ne quitta point l'abbatiale une foys l'office achevé, attendant de voir la dame s'approcher pour échanger quelques mots avec elle.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Luisa von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Sam 14 Avr - 23:13

Alors qu'Uriel commençait à s'éloigner, l'esprit de Luisa sursauta. Hum. Oui, enfin, Luisa sursauta intérieurement / eut un sursaut de panique / sentit la panique ne faire qu'un tour dans sa tête (c'est mieux, ça). Elle se rappelait en effet la discussion de pré-baptême entre le parrain-officiant et la mère, soit l'histoire de la noyade qu'elle avait, sur le moment, préféré mettre de côté pour y repenser au moment voulu. Nous étions arrivés à ce moment précis.
Luisa de sentir le doute se réinstaller en elle, donc, et d'observer avec toute la méfiance du monde Uriel se diriger de l'autre côté de l'autel pour revenir avec...une coupe. Une simple coupe. Une simple coupe inoffensive, et bien entendue trop petite pour tenter n'importe quelle noyade imaginable. Ouuuf ! Elle allait bien survivre à cette étape ! Bien entendu !, elle n'en avait pas douté u-ne seu-le se-con-de, mais il fallait avouer que...Bon, oui, voilà, elle était grandement soulagée.

Toute confiante en la coupe, et donc en Uriel, elle le laissa volontiers arroser son front. Confiance certainement un peu trop présente, pour ne pas que la petite von Frayner ne se soit méfié de la température de l'eau, à l'origine d'une surprise qui fit s'écarquiller deux grands yeux bleus, et se dresser des centaines de petits poils blonds sur la nuque et chacun des bras de l'arrosée - qui n'était ici pas l'arroseuse.
Elle aurait bien ajouté un cri de protestation, mais voyant déjà l'air affolé et furieux de ses parents, elle se hâta d'oublier cette envie au profit de, une nouvelle fois, l'hypocrisie. Elle ferait croire qu'elle n'avait rien senti, que l'eau était tiède.

C'est donc un peu frustrée, tout de même, que notre Luisa écouta les mots d'Uriel, non sans ressentir une certaine fierté, parce que quand même, devenir tout propre de l'âme, c'est trop la classe !

On lui demanda ensuite de se lever, et là, il fallait dire que Luisa et ses mignons (?) petits genoux qui commençaient à souffrir légèrement, furent contents. Et puis d'abord, une enfant, c'est pas fait pour rester trop longtemps à genoux, pas vrai ? Ce fut donc un nouveau soulagement à l'éléva...au levage pour Luisa, puis - jamais deux sans trois - un troisième à l'arrivée du cierge. Luisa qui avait encore la sensation de froid tout en elle ne pouvait rêver mieux que d'un peu de feu pour se réchauffer. D'ailleurs, c'était certainement le but du cierge, s'était-elle dit.

De nouvelles paroles, une nouvelle attention toute particulières à celles-ci de la part de la demoiselle, et ça y'était ! Elle était b-a-p-t-i-s-é-e, oui, baptisée ! Finalement, elle ne sentait pas de grand changement, mais peut-être cela se ferait-il en sortant de l'église, ou alors une fois la nuit passée ?

Et de UN ! Un cadeau, de la part du parrain, ou plutôt de la part de l'officiant, ici. Il ne s'agissait bien entendu pas vraiment d'un cadeau, mais après tout, c'en était un quand même : la médaille d'Aristote, que Luisa avait eu l'occasion de voir sur tant de monde. Elle la reçut avec un sourire rayonnant, sans s'abstenir d'un petit "'rci !", politesse et éducation obligent.

Et voilà, ainsi la cérémonie allait se terminer, les gens commenceraient à se lever, mais d'abord Uriel devait...donner la parole à Luisa ? Bien, on ne l'avait pas prévenue de ce détail-ci ! Après tout, elle était assez grande pour improviser de grandes paroles, comme elle avait souvent vu son père faire. Suffirait de l'imiter un peu, de parler avec conviction et distinctement sans chercher ses mots, et voilà, tout le monde applaudirait !

Parcourant l'assemblée du regard, elle se permit un petit éclaircissement de voix avant de commencer, bien sûr haut et fort, le regard plus déterminé que jamais...Ha, les von Frayner !
    Alors oui, ze suis très heureuse de pouvoir à porter la médaille bleue et à être entrée dans la grande famille à Ristote et les siennes, où c'est qu'on peut se marier avec ses frères, sauf si ils sont dans mon autre première famille, parce que la famille, c'est quand même la ssose la plus n'importante dans la vie, pas vrai ? Alors celle-ci aussi elle est très importante quand même.

Petit silence...Des remerciements, il y avait toujours des remerciements dans les discours !
    Et aussi, z'aimerais beaucoup à remercier d'abord Uriel parce qu'il a fait la récémonie, et aussi parce qu'il a été d'accord de devenir mon parrain même si on se connaissait presque pas, et que il va me guider encore beaucoup dans ma vie, pas vrai ?, et aussi Héloise, qu'elle a acceptée et que c'est sa première fois de marraine, et que ze suis vraiment heureuse que c'est elle ma marraine qui aussi m'aidera dans toute ma vie.

Nouvelle pause. Allait-elle parler de ce détail qui la tracassait depuis maintenant quelques minutes ? La franchise étant finalement encrée en elle, elle ne put s'empêcher d'ajouter, sur un ton un peu moins déterminé :
    Et puis quand même, ze suis un peu en colère, presque, parce que l'eau a coulé sur ma robe et ze sais pas si c'était que de l'eau ou si il y a un truc dedans, et qu'elle est toute nouvelle, et z'ai très peur que ça l'abîme parce qu'elle est très blansse, et sur le blanc, ça salit plus fort...

    Voilà.

Sourire fière à tous les invités, puis vers Uriel, auquel elle confia son regard pour la suite, la fin, cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Liz von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Dim 15 Avr - 10:41

Solennelle, la cérémonie suivait son cours et même les quelques grincements de la grande porte suivis de discrets mouvements dans le fond de l’Abbatiale ne parvinrent pas à en déranger le déroulement. Elle écoutait attentivement les paroles d’Uriel, toujours aussi pleines de sens et choisies à chaque fois en fonction de la personne au centre de l’attention générale. Puis vint le tour de Luisa, qui récita le serment des baptisés – presque – sans se tromper, malgré la prononciation parfois difficile de certains mots pour la blondinette.

Son attention fut détournée un instant lors de l’arrivée silencieuse d’une silhouette revêtue d’une robe de moniale en laquelle elle reconnut immédiatement Mère Eloin.
Mère Eloin qu’elle avait rencontrée bien des années auparavant, dans son bureau, alors qu’elle venait timidement demander l’autorisation de faire bénir son union avec Ludwig. Elle se souvint de l’air presque contrarié et le regard soudain rempli d’une sorte de compassion à son égard de la Prieure lorsqu’elle avait prononcé le nom de son futur époux. Impression de malaise fugitive qui disparut dès que Ludwig était entré à son tour dans la pièce et avait tendrement pris sa main dans la sienne.

Mère Eloin fut suivie de peu par un couple vésulien, Siptah et Chon. Tous les deux possédaient un esprit vif qu’elle appréciait beaucoup et elle se réjouissait d’aller les saluer dès la fin de la cérémonie.

Le petit sursaut d’effroi qui parcourut les petites épaules de Luisa lorsque Uriel s’éloigna, puis le soulagement qui apparut sur son visage quand elle se rendit compte que finalement, on ne la noierait pas, firent sourire la Vicomtesse. Luisa savait presque instinctivement comment se tenir dans la plupart des situations et elle lui adressa un petit signe, lui signifiant ses encouragements et toute son approbation.

Un sentiment de grande fierté envahit le cœur maternel quand la baptisée reçut sa médaille, et plus encore quand la petite voix prononça un petit discours qu’elle avait préparé toute seule. Son presque cri du cœur à la vue des taches d’humidité qui s’étalaient sur son col renforça encore le sourire qu’elle lui rendit tout en serrant très fort la main de son époux, alors que la cérémonie touchait à sa fin.

Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Dim 15 Avr - 11:32

... et même les meilleures choses avaient une fin, après avoir récité, et puis reçu le baptême, Luisa était prête.
Elle mettait maintenant les pieds sur la Voie de le Vertu, si complexe à suivre, d'où il était si facile à se détourner. Marcher pas après pas sur cette route faite de pavés blancs, enjamber les obstacles et résister aux attraits qui bordaient ce chemin ... tant de contraintes, en effet, mais avec la promesse d'une éternité baignée de soleil, à la fin. Quelques années sur terres valaient-elles de sacrifier le bonheur ultime ?

Mais soit, chacun avait droit au pardon de toutes façons, seuls les plus aveugles se complaisaient dans la négation d'eux-mêmes. C'était, après tout, leur choix.

Regardant Luisa faire face à tous et prendre la parole, il reconnût la la volonté des Aigles, des von Frayner. La famille avait rudement souffert récemment, de grands noms l'avaient composé et elle avait subi de lourdes pertes. Ainsi allait la vie, ainsi allaient les choses.
Mais jamais un Aigle ne mourrait, ni plus qu'un Arbre ne perdait toutes ses feuilles.

Tandis qu'elle finissait, il lui posa la main sur l'épaule pour la soutenir et l'encourager.


Je suis fier de toi, Luisa. Et saches que je serai toujours là pour toi, où que tu sois ... si pas en corps, je serai là en pensées.
Pour le reste ne t'en fais pas, l'eau bénite ne salit pas, d'ici quelques minutes, il n'en sera plus rien ...

Le frère retourna à l'autel et sortit une corbeille en osier contenant du pain ; il rompit ce dernier.
Puis, il prépara un calice, dans lequel il versa une des bonnes bouteilles de l'abbaye, un vin qui était fabriqué avec les vignes qui entouraient le monastère. Or donc qu'il eut quand même quelques Lorrains, il dispensa les autres de faire le mélange habituel vin-mirabelle, pour une communion typiquement lorraine et préféra rester classique.

Invitant chacun à se lever, il les invita à la communion :



Ensuite, chacun pourrait, à loisir, aller en paix ou encore rester quelques instants pour discuter ...
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Lorenz von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Ven 20 Avr - 10:07

C'est un Lorenz exténué, fatigué qui sortit du carrosse. De profonde ride marquaient le bas de ses beaux yeux bleus. Ah son père allait bien rire quand il le verrait dans cet état, lui qui était habitué à un Lorenz paresseux, et super actif. L'époque ou le blondinet ne faisait rien était bel et bien révolue , mais maintenant , est-il possible qu'il en fait trop ?
Non ce n'est qu'une question d'habitude, le jeune von Frayner s'habituerait... Oui il s'habituerait et il montera toujours plus haut, toujours plus loin ...  

Le jeune garçon pénétra dans le lieu de culte. 
Ah, Noirlac, lui aussi avait été baptiser ici. Et voilà maintenant le tour de sa soeur, sa petite sœur. 
Elle est née il y a déjà quelques années de cela, c'était dorénavant une boule de vie et de bonheur.

Pour ne pas déranger la cérémonie qui avait malheureusement commencée, il s'installa au fond de la salle. C'est seulement à la fin, au moment de la communion, moment très important et très bon, que le blondinet s'avança pour saluer les invités présents :


- Bien le bonjour Lorenz von Frayner, le frère de Luisa. 

En temps normal, il aurait dit le fils de Ludwig et à Liz mais là, le centre d'attention c'était Luisa alors bon...
Et hop un baise main élégant aux demoiselles et dames puis il serra la main aux hommes.  
  

 Enfin il alla vers ses deux parents, qu'il aime par dessus tout! 

- Je suis arrivé en retard mais l'essentiel c'est que je sois là !

Le jeune Lorrain de naissance, fit son éternel sourire diabolique et embrassa sa tendre mère puis donna une chaude accolade à son modèle, son héros, son père.

Après il se dirigea vers Uriel qui eut droit lui aussi à une accolade débordante de tendresse. 


- Comment vas-tu parrain ? 
Tu t'en sors avec l'archevêché Besançon ? 
J'espère que tu formes les moines à être plus aimable, parce que en se moment ils sont ... comment dire ... Plutôt froid ... 


Et pour finir il se tourna vers le meilleur, sa petite sœur qui prit dans ses bras.

- Comment tu vas toi ? 
Félicitation te voilà rentrée dans une grande famille.

Il se tourna de dos pour pas que les parents voient le geste qu'il allait suivre puis il fit un sourire de complicité à Uriel. Le beau jeune homme attrapa un verre de vin et le tendit à sa petite sœur tout en lui murmurant :

- Tu veux goûter ? 
Après j'ai un cadeau pour toi aussi. 






Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Ven 20 Avr - 17:39

Tout le monde s'était rassemblé pour féliciter Luisa, c'est alors que son grand frère vint aussi la bizouiller.
Le clerc répondit à son accolade, ravi de le revoir.

Et bien, moi ça va, comme tu peux le voir. J'espère que toi aussi, mais il me semble que tu travailles beaucoup ... trop ?
A Besançon tout va bien oui, je n'ai pas eu de mal de trouver mes marques, pour tout te dire. Je connaissais déjà une partie des clercs et aussi des comtois, ce qui a facilité les choses.

Il leva alors un sourcil ... des moines froids ... ? Il espérait que ce n'étaient pas ceux qu'il avait sous sa responsabilité, car sinon, ça allait ch...ahuter.

Comment ça des moines froids ? Faudrait-il les rapprocher des flammes pour les faire dégeler ?

Demanda-t-il avec un sourire ...
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Liz von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Sam 21 Avr - 8:58

A l’invitation de Uriel, Liz se leva à son tour et s’approcha elle aussi de l’autel pour la communion, suivant le mouvement général des personnes présentes. Elle prit un morceau de pain, avec lequel elle faillit s’étrangler de surprise et de joie lorsqu’une voix plus que familière s’éleva au centre du petit groupe.

Bien le bonjour Lorenz von Frayner, le frère de Luisa.


Elle n’eut que le temps de reposer le calice sur l’autel pour ne pas le renverser en se retournant vivement pour embrasser son fils… ou plutôt non, pour lui adresser un reproche bien senti d’abord et l’embrasser ensuite, quand il s’empressa de lui couper la parole :


Je suis arrivé en retard mais l'essentiel c'est que je sois là !

Que voulez-vous qu’elle réponde à cela autrement que par un air ravi. Il avait raison, l’essentiel était bien qu’il soit là, auprès de sa petite sœur pour laquelle cette journée était très importante. De plus, il avait l’air exténué et son visage semblait avoir perdu un peu de cet air juvénile, voire enfantin qu’il possédait encore quelques mois plus tôt. Elle le serra fort contre elle, faisant taire son inquiétude de mère devant ses yeux cernés, et lui souffla simplement à l’oreille:

Tu n’imagines pas à quel point je suis heureuse que tu sois là !


Puis elle le laissa se présenter aux invités et embrasser Luisa, qui devait certainement être aussi ravie qu’elle d’avoir son grand frère adoré auprès d’elle. Et elle fit celle qui n’avait rien vu lorsqu’il fit goûter un peu de vin à la blondinette. Tant qu’à être baptisée…

Revenir en haut Aller en bas
Idril
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Mer 25 Avr - 19:58

La cérémonie était finit.
Idril alla féliciter le nouveau membre de la grande famille Aristotélicienne, profitant au passage d'une petite bizouille à son frère.

Tout le monde semblait occupé autour de Luisa, la rondouillarde brune en profita donc et alla voir la Nonce. non, vraiment, il y avait quelque chose en elle qui lui était vaguement familier et le seul moyen de savoir quoi était encore d'aller lui demander.


Bonjour Hm... ma soeur ?!
Euh... Je m'excuse de venir comme cela mais il ne me semble point vous connaitre mais pourtant... vous allez trouver cela très certainement étrange, mais il y a quelque chose en vous qui me semble familier et euh... ... ... Oh euh je me présente, Idril de la Fiole Ebréchée de Sparte, du Saint Empire Romain Germanique.
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Sam 28 Avr - 15:24

L'enrobée dame s'avança vers elle après avoir adressé ses félicitations à la jeune baptisée, Eloin répondit à son bonjour par un simple signe de teste, avide d'ouïr ce qu'icelle avait à luy dire.

A la voir de plus près, le visage de la jeune femme luy semblait familier, et le nom qu'elle donna en se présentant résonna dans l'esprit de la moniale, parce qu'elle avait jà vu ce nom-là dans les quelques archives que luy avait laissées son père, le jour où il la déposa au couvent pour qu'elle y soit élevée.


Mère Eloin Bellecour, enchantée. Effectivement, nous ne connaissons point, quoique vous me semblez également familière. La Fiole Ébréchée, dictes-vous ? Ce n'est peut-estre qu'une simple coïncidence, mais ma mère porta ce nom... Du moins, d'après ce que feu mon père nota dans son journal... Elle s'appelait Paula.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Luisa von Frayner
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Dim 29 Avr - 10:10

    Je suis fier de toi, Luisa. Et saches que je serai toujours là pour toi, où que tu sois ... si pas en corps, je serai là en pensées.
    Pour le reste ne t'en fais pas, l'eau bénite ne salit pas, d'ici quelques minutes, il n'en sera plus rien ...

Il est fou de constater à quel point les mots peuvent toucher. Et bien que oui, Luisa soit très jeune, qu'elle manque souvent de perspicacité, de savoir et de toutes ces choses qu'on n'acquiert qu'avec le temps, elle avait tout à fait saisit le sens et la sincérité de ces paroles, qu'elle retiendrait mot pour mot jusqu'à sa rentrée à Hayange, où elle se précipiterait sur son Rosifiage pour les y inscrire.
Après tout, c'est le genre de phrases qu'on a envie de se rappeler toute une vie, n'est-ce pas ?
Luisa en était maintenant convaincue, elle aussi et à l'instar de ses parents : Uriel était le meilleur parrain qu'elle aurait pu avoir. Et déjà, elle était sûre qu'elle irait volontiers se confier à lui lorsqu'elle en aurait besoin.
Il fallait absolument, pour avoir accepté d'être son parrain, pour avoir mené la cérémonie, pour lui apprendre l'art d'être un bon baptisé, et pour son soutien à venir, lui donner ses remerciements. Cette fois, ceux-ci ne seraient pas longuement réfléchis et exprimés en de belles phrases compliquées, mais par un geste des plus spontanés.
D'un élan presqu'incontrôlé, Luisa se jeta sur les jambes de son nouveau parrain, qu'elle enlaça de toutes ses forces.
Elle avait presque les larmes aux yeux de la réflexion qu'elle venait de se faire, et c'est à Uriel qu'elle lança ce regard tout ému, qui se voulait remerciant.

Son frère arriva alors, et eut droit au sourire éblouissant d'une sœur qui ne tarda pas à se jeter sur lui en criant un "
Loreeenz !!" naturel.
C'était pour elle toujours un grand bonheur de le retrouver. Il avait le malheureux défaut de vivre plus à Dijon qu'à Hayange, et il fallait avouer que Luisa lui en voudrait presque, un petit peu, quelques fois.

    Tu veux goûter ?
    Après j'ai un cadeau pour toi aussi.

Ou comment faire apparaître des étoiles dans les yeux d'une petite blonde de sept ans. Allez savoir si c'était le fait de boire du vin ou de recevoir un cadeau qui la réjouissait le plus...Personnellement, je miserais sur le cadeau, mais après, hein, après...Ne sait-on jamais. Peut-être bien, d'ailleurs, qu'il ne s'agissait que du fait de se faire proposer quelque chose par son frère. Haaa, l'admiration, vous n'imaginez même pas jusqu'où cela peut aller !
Alors sans répondre, elle saisit le verre de Lorenz - il fallait bien l'impressionner, un peu - et avala une grosse gorgée de vin, comme elle avait l'habitude de le faire avec le lait. Bon...C'était un peu moins doux, un peu plus...provocateur de nausées et...Oui, bon, Luisa n'aimait pas le vin, d'accord. Mais il fallait ce qu'il fallait !
Elle tendit alors le verre à Lorenz, et se hissa sur la pointe des pieds pour lui murmurer à l'oreille :

    C'quoi mon cadeau ?

Et Luisa d'agrandir son sourire à une vitesse incroyablement ralentie, exprimant toute son impatience et sa réjouissance à l'idée de recevoir ledit cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Idril
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Jeu 24 Mai - 21:29

[HRP : désolée pour le retard je ne retrouvais plus le lien du forum Embarassed ]

Eloin a écrit:

Mère Eloin Bellecour, enchantée. Effectivement, nous ne connaissons point, quoique vous me semblez également familière. La Fiole Ébréchée, dictes-vous ? Ce n'est peut-estre qu'une simple coïncidence, mais ma mère porta ce nom... Du moins, d'après ce que feu mon père nota dans son journal... Elle s'appelait Paula.

Oh...

Réaction qui fait bien avancer le schmilbick...

Paula... Hmm...
Oui, oui, la soeur de mon grand-père Wisdom s'appelait Paula de la Fiole Ebréchée et si je me souvient bien de l'arbre de la famille elle a épousé sieur Bellecour... qui serait donc votre père!


Etonnant que la brune connaisse aussi bien que cela son arbre généalogique ? pas tant que cela quand on sais qu'elle est Héraut Impérial ès Généalogie et connait de ce fait une bonne partie des arbres de la noblesse Lotharingienne.

Le hasard, ou Aristote semble avoir bien fait les choses que de nous permettre de nous voir ce jour ma Mère.

En effet, qui aurait pu prévoir que la Petite Fiole croiserait une grande-cousine au Baptême de Luisa von Frayner.
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Jeu 31 Mai - 15:57

Le coeur de l'abbesse manqua un battement quand son interlocutrice mentionna son aïeul, et la parenté qui semblait les lier toutes deux.

Heureux hasard, en ce cas, qui me permet d'encontrer la descendance du frère de ma mère ! Il faudra que vous me contiez ce que vous savez de cette famille, je suys curieuse de savoir tout ce qui a trait à une mère que je n'ai point eu la chance de connaître...

D'ailleurs, le hasard était-il à ce point malicieux qu'il ait fait que les deux femmes soient de famille avec la jeune baptisée ? La moniale profita de ce qu'elle avait Idril devant elle pour luy poser la question.

Dictes-moy, estes-vous apparentée à donaisela Luisa ?

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Idril
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 06/04/2012

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Lun 11 Juin - 12:43

Je vous conterais avec plaisir les histoires de la famille. Il est toujours plaisant de pouvoir savoir d'où l'on vient.

L'histoire de sa famille, la Petite Fiole la connaissait presque sur le bout des doigts, tellement elle avait passé de temps dans la bibliothèque du Manoir à faire des recherches quand elle avait tracé le premier arbre généalogique complet des Fiole Ebréchée. C'est d'ailleurs comme cela qu'elle avait découvert les origines de son arrière-grand-père et fondateur de ladite famille.

Un regard vers la petite blonde fit naitre un sourire sur ses lèvres.

Je n'ai aucun lien parental avec Luisa, c'est juste une amie. Elle est aussi très proche de ma jeune soeur
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   Dim 24 Juin - 9:17

Et la moniale de sourire en retour.

Et bien, quand vous serez preste à passer quelques heures en compagnie d'une femme d'église, faictes-moy signe ! Conclut-elle, sa voix teintée d'une joie qu'elle n'avait plus connue depuys longtemps.

Cette enfant semble pleine d'entrain, je gage que vous ne devez point vous ennuyer avec elle ! Je suys quant à moy la marraine d'Elianor de Vergy, épouse du sénher Chlodwig...

Elle ignorait si Idril connaissait le duc de l'Aigle, et si elle l'appréciait ou non, aussi n'ajouta-t-elle rien à cette précision.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Baptême] : Luisa von Frayner   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Baptême] : Luisa von Frayner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande de baptême pour les von Frayner
» Demande de baptême
» [RP Saint André] Baptême de Mélisandel
» Confirmation de Servanne - Baptême de Tete08700
» Baptême de Viviemoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Abbaye - Archives :: Abbaye de Noirlac :: Abbatiale Saint Bernard-
Sauter vers: