{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 [essai] relation entre dieu et l'homme

Aller en bas 
AuteurMessage
frère roger
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 4123
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: [essai] relation entre dieu et l'homme   Ven 2 Mar - 7:30

deSauvigny a écrit:
Dans ce topic, j'aimerai tenter une réflexion sur la relation qu'il y a entre l'homme et Dieu (vision aristotélicienne). Si a un quelconque moment, je m'éloigne du dogme ou d'acquis fondamentaux de notre Eglise merci de me prévenir. Je corrigerai ou effacerai.

Comme introduction, j'aimerai citer un texte. Non validé par la Curie.
Extrait.
Raphaëlle a provoqué Dieu, il lui apparaait donc pour régler ce problème et répondre à certaines questions. Soyez conscients que ceci n'est qu'un extrait, cîté hors de son contexte. J'ai pris cette partie parce qu'elle peut m'aider à appuyer mes dires.

Citation :
« Raphaëlle,
voici le tracé de ta vie.
Ces traces se sont tes pas.

-Si ces traces sont mes pas, à qui appartiennent les traces qui marchent à côté.
-Ce sont les miennes, Raphaëlle, je marche à tes côtés depuis que tu es venu au monde.
-Et dans les moments les plus difficiles, il n’y a que deux pas,pourquoi n’étais-tu pas là lorsque j’avais besoin de toi.
-J’étais là, et si tu ne vois que deux traces c’est parce que je t’ai porté, mon enfant. »

(...)

-Père,
pourquoi ne t’ais-tu jamais montré, pourquoi tu ne m’as jamais dis que tu étais là.

-Je te l’ai dit, mon enfant, mais tes oreilles ne voulaient pas entendre, je me suis montré à toi mais tes yeux ne voulaient pas voir, je t’ai pris la main mais tu ne me l’as pas tenu alors je me suis révélé à ton cœur et tu as cru.
Je t’ai laissé choisir car tu étais libre, tu ne voulais pas me recevoir je ne me suis pas imposé.
Tu m’as cherché et je me suis révélé.»

(...)

Va, car maintenant tu sais que je suis avec toi jusqu’à la fin des temps,
Si tu tombes, je te relèverai. »


Il faut savoir qu'un homme, depuis sa naissance jusqu'à sa mort et même au-delà est un enfant de Dieu. Comme tous le pères, Dieu aime ses enfants, il les soutient dans les moments difficiles et les accompagne dans les moments importants. Dieu est une présence et cette présence est en toute chose puisque tout vient de Dieu et que Dieu est tout.

Citation :
Ce sont les miennes, Raphaëlle, je marche à tes côtés depuis que tu es venu au monde.

Seulement cette présence est soumise à l'homme en question. Dieu est si bon qu'il se donne à tout homme qui le cherche mais ne veut en aucun cas s'imposer. Il oeuvre dans le secret, et voient son secours ceux qui acceptent de le voir. Ce qui signifie qu'il est possible de passer à côté de la présence divine. Réellement, il est impossible de passer totalement à côté de cette présence puisque Dieu est tout mais il est possible de s'en éloigner et ce justement grâce à la liberté que Dieu nous donne.
Mais pourquoi Dieu, dans sa Toute-Puissance nous laisse-t il le choix de s'éloigner de lui ? Je répondrai par amour, ce qui est paradoxal mais où serait la beauté si chaque enfant restait près de son père parce qu'il y était obligé ? Il n'y en aurait aucune. Dès que l'enfant le pourrait il s'éloignerait. Par contre, si le choix est laissé à l'enfant et que celui-ci choisit de revenir vers son Père parce qu'il a vu l'amour que son père lui donnait et l'amour que lui-même donne à son père il y restera par choix et sera donc uni à son père par amour et durablement. Là réside toute la différence.
Voilà sûrement une partie de l'explication de la liberté laissée par Dieu.
Citation :
Une personne vivant dans le luxe depuis sa plus tendre enfance ne se préoccupera pas de la provenance de ce luxe tant qu'il est abondant. C'est au moment où il n'aura plus ce luxe qu'il tentera de trouver comment l'avoir à nouveau.
Dieu est ce luxe, cette "Chose Précieuse" que l'on a depuis la naissance et dont on ne voit pas forcément l'utilité et pourtant si ce "luxe" n'était pas là, nous ne vivrions pas.

Citation :
Je te l’ai dit, mon enfant, mais tes oreilles ne voulaient pas entendre, je me suis montré à toi mais tes yeux ne voulaient pas voir, je t’ai pris la main mais tu ne me l’as pas tenu alors je me suis révélé à ton cœur et tu as cru.
Je t’ai laissé choisir car tu étais libre, tu ne voulais pas me recevoir je ne me suis pas imposé.
Tu m’as cherché et je me suis révélé.»

"Tu ne voulais pas me recevoir et je ne me suis pas imposé".
Cette phrase de Dieu est, à mes yeux, très touchante. Dieu restait à ses côtés mais dans le secret tant que Raphaëlle ne l'avait pas accepté. Par contre, à partir du moment où Raphaëlle a commencé à chercher Dieu même sans s'en rendre compte, Dieu s'est révélé.
Biensûr,
si on veut rendre le texte plus réaliste, il faut se dire que ce ne sont que des métaphores, Dieu ne va pas se révéler à tout le monde de manière flagrante mais il oeuvre dans le secret de nos coeurs. A chacun d'y trouver son compte: Gloire personnelle, hasard pur ou Intervention paternelle...

_________________


Silencieux & aux aguets, l'évêque in partibus d'Héliopolis surgit toujours par surprise ...
Revenir en haut Aller en bas
 
[essai] relation entre dieu et l'homme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bapteme de Siaam
» Carolingiens et byzantins
» De la beauté de l’univers, du nombre d’or et des desseins du Très-haut
» Alors ! Ins ? ou MV?
» Géographie de la femme vue par un homme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Bibliothèque Cistercienne Sainte Illinda :: Textes de références : Mémoires-
Sauter vers: