{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 [Mémoire] Michalak : Vertu & Pouvoir

Aller en bas 
AuteurMessage
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5506
Age : 31
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: [Mémoire] Michalak : Vertu & Pouvoir   Mar 29 Déc - 17:14

De l'intérêt d'exercer le Pouvoir en s'inspirant des Vertus Aristotéliciennes.

Citation :
1 Dieu ne répondit pas à la créature qui avait fait l’apologie de la domination du fort sur le faible.


2 Il se tourna vers un groupe de créatures. C’était justement celui qui faisait partie de l’espèce humaine et qui avait parcouru le monde. Dieu savait que ce groupe se croyait rejeté par Lui. Ces humains pensaient être privés de tout talent. Ils estimaient être mis à l’écart de la création du fait de leur prétendue infériorité. Mais, parmi eux, l’humain qui portait le nom d’Oane détenait, sans en être sûr, la réponse à la question posée par le Très Haut.

3 Car Oane doutait. Il regardait souvent les étoiles, espérant voir Dieu. Il aimait le Très Haut d’un amour sincère, mais ne savait pas si cela était le véritable sens de la vie. Il voulait bien donner sa réponse, mais il était considéré comme faible d’esprit par son groupe et personne ne voulait le laisser parler. Mais Dieu était omnipotent. Il avait écouté le groupe d’humains se plaindre. Mais surtout, Il avait perçu l’amour et le doute dans le coeur d’Oane.

4 Alors, depuis le ciel, un rayon de lumière se fit et vint nimber Oane. Toutes les créatures furent ébahies, admirant la douce lumière qui auréolait l’humain. Elles s’écartèrent alors, le laissant seul face à Dieu. Il contempla son corps enluminé d’un regard plein de curiosité. Puis il se tourna vers les membres de son groupe. Pour la première fois de sa vie, il put voir dans leur regard non pas du mépris mais du respect.

5 Et Dieu lui demanda: "Et toi, l’humain, n’as-tu rien à Me répondre ? J’ai ici convoqué toute Ma création pour trouver celui qui donnera la juste réponse à Ma question. Tu es venu et tu n’as pas répondu. Alors, maintenant, Je te somme de le faire !" Alors, Oane, terrifié par le ton sévère de son créateur, leva les yeux vers Lui et, d’un ton hésitant, dit: "Mais, ô Très Haut, je ne sais si ma réponse est juste..." Et Dieu lui ordonna: "Parle et je te le dirai !"

6 Alors, Oane répondit: "Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible. Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre créateur."

7 "C’est pour cela que Tu as donné des talents plus beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons tous de t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a créés alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer pour te remercier de ce geste."

8 "Nous sommes certes enchaînés à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour." Alors Dieu dit: "Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer ses semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes."


Spyosu

De la domination du fort sur le Faible.

Si l’histoire des hommes depuis la nuit des temps semble se répéter inlassablement à travers les âges, les civilisations il n’en demeure pas moins qu’il est loisible à l’homme être d’esprit doter d’une intelligence de faire fit de ses instincts primitif pour réfléchir à ce qu’il fait. Permettez-moi de douter de la nature humaine quelque fois. En effet depuis tout temps l’homme fait la guerre. Les raisons sont multiples et chacun des partis considèrera qu’il a raison et que l’autre à tord. Mais quel est la vraie raison des guerres ? Une vengeance, la défense d’intérêts matériels ? C’est un fait l’homme doter d’une conscience capable de réfléchir et donc de ressentir des émotions est amené à commettre l’irréparable de trop nombreuses fois. S’adonner à la tuerie de son prochain. S’il est légitime de défendre la vie d’autrui en tentant temps bien que mal d’épargner les morts inutile. Il n’est assurément de tuer pour des intérêts particuliers. Il n’est pas non plus moralement normal du point de vu de dieu de s’adonner à la domination du plus fort sur le plus faible. Attention cependant à ne pas mélanger le fait de détenir le pouvoir. Pouvoir qui provient tout naturellement des urnes ou du baillage donner par chacune des personnes participant à la vie en société. Celui est naturel et provient simplement du fait qu’il est donné pour un temps donné par les individus composant la société. Ainsi la personne détenant ce pouvoir sera naturellement plus « forte ». C'est-à-dire aura a capacité à prendre des décisions engagent la population ou sujet d’un Royaume, Empire. Cette personne dominera les autres de manière naturel puisqu’il sera perçu comme légitime qu’elle agisse en temps que personne dirigeant la société.
La question qui se pose est justement de savoir quel est la différence entre la domination naturel et la domination du plus fort sur le plus faible parce qu’il est faible. La différence est je dois le concéder bien minime. Mais prenons l’exemple d’un Roi. S’il est normal que le Roi donne des ordres à ses subordonnés dans le but d’administrer son Royaume afin de garantir la cohésion sociale. Il n’est absolument pas normal que le Roi agisse de manières inconsidérées ne prenant pas l’avis de son peuple s’engageant dans une guerre refusant la négociation alors sollicité par ses sujets. Il n’est pas normal qu’il les menace de représailles parce qu’ils n’obéiront pas par soucis de conscience. Peut-on punir un homme ou une femme qui se pose la question sur une guerre ? Peut on punir un homme ou une femme parce qu’ils considèrent qu’il existe autre chose que la guerre ? Non on ne peut.
Quand « Dieu ne répondit pas à la créature qui avait fait l’apologie de la domination du fort sur le faible. » il faut le comprendre comme un refus pour Dieu d’accorder la moindre importance à ce genre de comportement. Il montre ainsi son désintérêt total pour ce genre de personne violent avide de pouvoir. Car Dieu prône l’amour et non la violence destructrice. L’amour et l’amitié permet de construire de grande chose. De réaliser de grands projets. La guerre n’est que destructions.



La discussion est toujours le meilleur moyen pour régler un litige entre plusieurs personnes où partis quand les gens prennent le temps de réfléchir et de poser sagement les choses. Nul personne n’est inférieur parce qu’il prend le temps de réfléchir sans donner de suite sa réponse. Ce n’est pas parce qu’on déploie la force qu’on est le plus fort.
La preuve en est en lisant ceci :


Citation :
« Il se tourna vers un groupe de créatures. C’était justement celui qui faisait partie de l’espèce humaine et qui avait parcouru le monde. Dieu savait que ce groupe se croyait rejeté par Lui. Ces humains pensaient être privés de tout talent. Ils estimaient être mis à l’écart de la création du fait de leur prétendue infériorité. Mais, parmi eux, l’humain qui portait le nom d’Oane détenait, sans en être sûr, la réponse à la question posée par le Très Haut.

Car Oane doutait. Il regardait souvent les étoiles, espérant voir Dieu. Il aimait le Très Haut d’un amour sincère, mais ne savait pas si cela était le véritable sens de la vie. Il voulait bien donner sa réponse, mais il était considéré comme faible d’esprit par son groupe et personne ne voulait le laisser parler. Mais Dieu était omnipotent. Il avait écouté le groupe d’humains se plaindre. Mais surtout, Il avait perçu l’amour et le doute dans le coeur d’Oane.

Alors, depuis le ciel, un rayon de lumière se fit et vint nimber Oane. Toutes les créatures furent ébahies, admirant la douce lumière qui auréolait l’humain. Elles s’écartèrent alors, le laissant seul face à Dieu. Il contempla son corps enluminé d’un regard plein de curiosité. Puis il se tourna vers les membres de son groupe. Pour la première fois de sa vie, il put voir dans leur regard non pas du mépris mais du respect.
»


Ainsi prendre le temps d’étudier, d’apprendre, et de retenir les leçons du passé permet à tout à chacun de devenir meilleur évitant ainsi les conflits à venir qui se répètent malheureusement assez soucis pour les mêmes types de querelles.


Citation :
Alors, Oane répondit: "Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible. Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre créateur."

Défendre sa vie ou se nourrir n’est pas un meurtre mais le juste nécessaire pour assurer sa survit dans ce monde où chaque vie à la même valeur. Chacun dépend de l’autre. Sans l’autre nous ne sommes rien. Sans l’animal que nous tuons pour vivre nous ne vivrions point. Il en va de même pour le genre humain qui ne peut vivre sans l’autre. L’homme seul n’est rien. L’homme avec d’autres hommes iront loin.

Citation :
C’est pour cela que Tu as donné des talents plus beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons tous de t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a créés alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer pour te remercier de ce geste."


Nul n’est supérieur à l’autre. Nul ne peut prétendre être supérieur aux autres par ses différences ou en arguant que cette être de conscience n’est pas comme lui. Chacun est différent et apporte à la société ses talents nécessaires au fonctionnement de cette société. Chacun à un rôle à tenir en cette société de paix. Nous sommes tous égaux devant le divin. Il n’est donc pas tenable de dire qu’un Hérétique vaut moins qu’un autre homme et mérite la Mort. Il ne croit pas en Dieu ? à nous de faire en sorte de l’amener à réaliser qu’il se trompe. Ce n’est que par la pédagogie et non par la violence que nous arriverons à faire passer le message.


Citation :
Nous sommes certes enchaînés à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour." Alors Dieu dit: "Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer ses semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes."

L’homme est l’enfant de dieu et rend son amour à celui-ci. Il n’est pas concevable que des enfants de Dieu soient tués… Il ne vous viendrait jamais à l’idée de tuer vos propres enfants ? Alors comment pouvez-vous en venir à tuer votre prochain pour des choses matérielles ? Un tel comportement n’est finalement révélateur de votre animalité. De votre Bestialité surgissant tel un cheval à pleine puissant lancer au triple galop. Un proverbe dit chasser le naturel il revient au galop. Es ce que l’homme n’est pas le pire des animaux ? Sommes-nous en train de nous écarter de la parole divine à force de n’écouter nos dirigeants politiques dicter le comportement à avoir face à tel ou tel situation. Il est temps de réfléchir à tout cela.

_________________
Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mémoire] Michalak : Vertu & Pouvoir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment faire pour pouvoir écouter RTL sur mon Jojo
» Les carottes continuent leur pouvoir !
» [D&D4] Aide de Jeu - Cartes de pouvoir
» Tournoi de Mémoire 44 à Ravenel (Oise)
» Gloire et pouvoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Bibliothèque Cistercienne Sainte Illinda :: Textes de références : Mémoires-
Sauter vers: