{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 De la dynamique du mal: du péché vers la réconciliation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nethrandir
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 28
résidence ds les RR : Sancerre
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: De la dynamique du mal: du péché vers la réconciliation   Mer 12 Mar - 8:44

De la dynamique du mal: du péché vers la réconciliation

Le mal est présent, c'est en constatant le péché que nous le mettons en évidence. Néanmoins, pouvons nous amener une critique sur le mal ? Par exemple, lors d'une canonisation, nous notons comme un futur Saint a été vertueux. De même, nous allons hiérarchiser le péché et étudier la dynamique du mal afin de déterminer à quel point un homme peut être dans le mal. Ainsi, je résumerai comment traiter ces cas, du simple pécheur à l'homme de peu de foy au service du mal. Par ces explications, j'espère éclairer le vertueux vers une lithurgie appropriée basée sur la justice et la charité.

Comment évaluer le péché ? Il faut d'abord détailler les faits, faire preuve de pragmatisme afin d'observer au mieux la situation. L'apôtre Kyréne nous montre qu'un acte malveillant peut relever d'une sainte cause. Inversement, des actes bienveillants peuvent être motivés par l'orgueil. Dans ces deux cas il y a péché, à différents niveaux. Le vertueux devra en plus de l'analyse des faits, connaitre les intensions profondes du pécheur afin de traiter au mieux son coeur.
La créature sans nom trouve encore des adeptes qui viennent gonfler les rangs démoniaques. Ces "hommes" sont dangereux, au service du mal pronant le chaos. Les actes sont affreux, leur coeur est noir. Que pouvons nous faire, à part les envoyer vers leur jugement final ? La Sainte inquisition est compétente pour traiter ces cas. Néanmoins, bien d'autres pécheurs peuvent être sauvés.
Certains paraissant au service du mal ou possédé doivent être sauvés. En effet, quelques possédés ou hommes de peu de foy en perdition peuvent
connaitre l'illumination vers la vertue. Ils se sont perdus dans le péché mais leur coeur peut être sauvé. L'ennui, l'appât du gain, l'orgueil les poussent à l'écoute de la créature sans nom. Ceux-ci peuvent être sauvés, par une longue repentance, contrôlé justement, il peut en sortir une foy irréprochable.
D'autre par contre, fautent par faiblesse, par manque de moyen, par l'ignorance, ou simplement par bétise. Commettre un acte barbare afin de conduire une cause juste, c'est pécher. faire des actes bienveillants, étant motivé par l'orgueil, c'est pécher. La faiblesse doit être contrôlée, la nécessité doit être dosée, l'ignorance comblée, la bétise jugulée. Ce ne sont pas forcément des péchés capitaux mais il faut tout de même abjurer.

Pourquoi le Trés-Haut n'a-t'il pas détruit ou exilé la créature sans nom ? Tout simplement parcequ'elle lui permet en fait de nous tester, de montrer la profondeur de nos coeurs. On pourrait considérer le Mal comme nécessaire. En effet, voyant sa présence, notre combat est renforcé. Ainsi, nos effort par la justice et la charité doivent se faire. Jamais nous ne devons refuser la confession. Cependant, celle-ci s'ensuit de toutes les étapes: du repentir, de la repentance, donnant lieu à la réparation, la pénitence, puis, l'absolution, la réconciliation. Le vertueux doit être subtil pour ne pas se faire manipuler par l'homme souillé, mais son but est de ramener la brebis égarée.
Le pécheur doit accepter de bonne foi le repentir , pour lui même. Il ne pourra jamais réparer tous les dégas qu'il a causé, mais il doit en avoir la valonté, et faire acte de repentance, pour les siens. Il s'ensuit donc la pénitence.

Le Droit canon nous donne des exemples de pénitence et de réparation visant le repentir et l'abjuration du condamné, fonction du délit et de la sincérité de celui-ci:
Citation :

Les peines ne sont prononcées qu’à l’encontre des repentis et abjuratoires. On distingue : les excuses publiques, le pèlerinage, l’entretien d’un pauvre, le

port de la croix, la fustigation publique, le bannissement temporaire ou définitif du diocèse où a été commis le délit, la déchéance des charges et

privilèges d’Eglise, l’excommunication ou l’anathème, le mur large, le mur étroit, et le carcer strictissimus.
Les peines encourues :
Excuses privées
Excuses publiques.
Le port de croix simple, Bannière : J'ai offensé le Très Haut et je l'expie
Le port de croix double, Bannière : Honte et opprobre sur le pécheur que je suis
Le prêche : Aller dans la halle d'un autre village et y faire l'apologie publique de l'Eglise Aristotélicienne. Le choix du village revient au Juge.
Les travaux fastidieux dans la cathédrale : Faire briller les cloches avec un chiffon, laver avec la langue la rosace de la Cathédrale, etc.
L'Entretien du cimetière
La diète [HRP] Peine IG : ne mangez que du pain ou du maïs pendant 5 jours [/HRP]
La procession publique : déambuler dans les rues en criant sa faute et son jugement.
Jeun [HRP]Peine IG : ne manger que pour 1 point de faim pendant 5 jours[/HRP]
Prédication : Aller dans un village pour y faire l'apologie publique de l'Eglise Aristotélicienne.
Don à l'église (screen nécessaire) ([IG])
Petit pélérinage ([IG])
Tour de France comprenant 5 villes choisies par l'Inquisition (Screen nécessaire pour le prouver). ([IG])
Obligation de changer de ville [[IG])
Obligation de changer de Comté ([IG])
Descente de charge ([IG])
Cloisement dans un monastère durant un temps (le temps peut être défini selon la gravité de la faute) ([IG])
pertes des charges religieuses ou exclusions ([IG])
Excommunication (Bannissement du forum)
La prison (IG) Il y a deux modes, le « mur large », et le « mur étroit », beaucoup plus sévère (réclusion solitaire).
La croix (Mort RP)
Le bûcher (Mort RP)
On note aussi quelques conseils chez l'Ordre de StJerome expliquant que le pécheur doit accepter sa pénitence de maniére volontaire:
Citation :

The penitence that the confessor imposes must take account of the personal situation of the penitent and must seek its spiritual good. It must fit as much as possible with the gravity and the nature of the sins committed. It can consist of prayer, an offering, works of mercy, the service of a neighbor, voluntary deprivations, sacrifices, and especially in the patient acceptance of the punishment.
Le pénitant devra de même se rappeler les mots d'Oane: “do not seek God in the suffering, but remember you have suffered for gain not for waste.”
Je pense que les peines doivent être des fardeaux assez lourds afin que le pécheur montre sa détermination vers le droit chemin et l'Amour. Les peines dites [IG] me semblent ainsi préférables. C'est alors que l'on parle d'expiation, le pécheur rejoint la voie de la spiritualité.

Suite à la confession, le pénitant se rapprochera de Dieu, vers la réconciliation, ou marquera son blaspheme et devra être doublement puni. De toute façon, il devra porter le fardeau de ses méfaits, avec l'aide des vertueux, s'il s'engage dans la voie de l'Amour. Il ne faut pas oublier, que le fidéle devra aussi rendre compte à la justice des hommes, et réclamer le pardon envers ceux qui ont ét victimes.
Si la confession a lieu, et quelle se termine par une reconciliation, alors le pécheur n'aura plus à craindre son jugement final ou même l'inquisition.

Chers fréres, confessez, aidez les âmes perdues à expier. Ils deviendront, volontairement ou par pénitence, des messagers ou porte-paroles de la paroisse. Oeuvrons dans la charité pour eux, dans la justice pour tous, afin de faire reculer le mal. La raison et l'Amour est notre arme face à des manifestations diverses du mal. N'oubliez pas que les pénitences peuvent aider la paroisse et devenir une liturgie grâce au comportement de ceux qui sont dans la voie de la réconciliation.
Sachez que les tribunaux ducaux peuvent être une réserver de brebis égarées. Ce serait une bonne chose que d'aller les aider à trouver le bon chemin.

Nethrandir, De la dynamique du mal: du péché vers la réconciliation, première "édition".

Références de Rome:
Le Dogme.
Le Droit Canon.
L'Ordre de St Jérôme.
Revenir en haut Aller en bas
 
De la dynamique du mal: du péché vers la réconciliation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problème avec un script de difficulté dynamique HELP s'il vous plaît SUPER URGENT
» Map dynamique
» [Chevalier] Dynamique d'un deck Chevalier Lannister
» Probleme d'affichage en combat dynamique [Résolu]
» Caméra dynamique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Bibliothèque Cistercienne Sainte Illinda :: Textes de références : Mémoires-
Sauter vers: