{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 Le jardin médicinal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malicia Chiabrena
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 447
Age : 33
résidence ds les RR : Sud-Ouest (grande voyageuse)
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Le jardin médicinal   Dim 30 Mar - 16:21

Chiabrena descendit la dernière allée avant d'atteindre le jardin médicinal... enfin ce qu'il en restait...



Elle venait apporter une sacoche qui pourrait leur servir. Mais avant tout le déblayage de la grande remise qui servirait à Askavian à accueillir ses élèves ...

Revenir en haut Aller en bas
askavian
Retraitant


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Mer 9 Avr - 17:41

Aska etait pensif il regardait l'etendu devant lui qui avait été au dire de dame Malicia un jardin de symples, et ou la nature avait repris ces droits...

il sorti son parchemin et commenca a l'etudier...
Revenir en haut Aller en bas
Citrine
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 56
résidence ds les RR : Blaye (duché de guyenne)a déménagé à Béziers en 1460
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Dim 27 Avr - 13:58

en fait citrine se trouvait dans le jardin médicinal, et trouva en effet de la bourrache. Elle fit attention de ne pas marcher sur d'autres plantes et s'appliqua à cueillir quelques fleurs. (1 kg) cela lui paraissit beaucoup mais elle les cueilla. puis elle repartit rejoindre comore à l'atelier.
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Jeu 7 Mai - 20:17

Non seulement l'intendante de l'Abbaye avait pris soin de remettre sur pieds le potager, aidée en cela par soeur Sophie_Ancée, et, depuys peu, par soeur Marymetal dont elle avait remarqué les allées et venues, mais elle avait également remis les pieds dans le jardin médicinal.
Arrachées les mauvaises herbes, réparés les enclos de bois, ratissées les allées... En plusieurs jours, elle avait redonné au jardin l'aspect propre qu'il avait avant l'hiver, et ce jour, elle s'atelait à mettre en terre les pousses de pavot trouvées quelques jours auparavant à l'orée du bois qui bordait l'Abbaye sur toute la partie Ouest.
Ceci fait, elle prit le panier ainsi vidé et se rendit dans une allée voisine, s'atelant à ramasser les fleurs des dernières bourraches et de quelques pois laissés sur tige à sa dernière visite puisque trop minces. Il luy faudrait ensuite récolter le poireau, l'aubépine, la silène, la rose et la bédoine...

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Marymetal
Oblate
avatar

Nombre de messages : 131
résidence ds les RR : Ici et là
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Ven 8 Mai - 20:13

Mary et.. Alla, arrivèrent dans les jardins. Mary ayant appreçu de loin la Soeur Eloin, s'approcha.
Ca ne vous dérange pas chère Soeur? J'ai envie de faire un petit bonjour à notre Intendante, soeur Eloin.

Mary avait le sourire aux lèvres, et elles marchèrent ensemble jusqu'à ce qu'elles se trouvèrent à une dizaine de mètres de la Soeur.
Mary ne pu s'empêcher de "crier" Bonjour à la soeur, qui était courbée sur les herbes. Surement enlevait-elle le chiendent qui poussait entre les bonnes herbes..[/b]


Bonjouur ma Soeur.
Je vous ai apperçue au loin, et me dirigeant avec Soeur Alla à mes côtés vers le jardin, je me suis dis que de vous dire bonjour était obligé! Héhé!

Comment allez vous en cette belle journée?
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Sam 9 Mai - 17:29

Du chiendent... Une mauvaise herbe qui avait la manie de pousser partout, mesme dans les allées ! Il faudrait qu'elle achète des pierres pour pouvoir paver les allées, à l'avenir, sinon elle et les aultres jardiniers de l'Abbaye seraient toujours ennuyés par cette fichue herbe...

Se relevant pour souffler un peu après plusieurs heures passées dans le jardin, Eloin vit soeur Marymetal et une aultre jeune femme arriver près d'elle, et sourit en les voyant.


Bonjour soeur Mary ! Je vais bien, et vous mesme, en cette belle journée ?

Enchantée, soeur Alla. Vous estes estudiante icelieu, je suppose ? Comment trouvez-vous l'Abbaye ?

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Allalona
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 7
résidence ds les RR : Agen, une roulotte...
Date d'inscription : 02/05/2009

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Sam 9 Mai - 18:10

Je saluais la soeur qui faisait une pause certainement méritée dans son travail d'entretien des allées. La vie ne devait pas toujours être aisée ici.

Bonjour Soeur.


Petit moment d'hésitation... étudiante ?


Oh, euh, non, je ne suis pas étudiante, nous venons ici avec mon fiancé pour célébrer notre union. Je suis une future jeune mariée.

Je souriais, pourquoi me sentais je gauche. Ma timidité me rattrapait, alors qu'il me fallait être à l'aise ici. Tout le monde était souriant et accueillant.

Nous allons être unis par Safranne, je pense que vous la connaissez, qui ne la connait pas ici je crois... Elle a entrainé son frère, mon futur époux vers un lieu mystérieux.


Je reprenais petit à petit assurance, je m'y obligeais.
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Dim 17 Mai - 11:21

Sourire d'excuse à la jeune femme, tant il estait vrai que nombre des retraitants de l'Abbaye suivaient des cours en mesme temps que de profiter de l'hospitalité des cisterciens ! Elle s'y perdait parfois, croisant dans les couloirs des visages inconnus dont elle ignorait totalement la date d'arrivée.
Un mariage... Ce devait estre la saison, décidément ! Elle aussi aurait à célébrer l'union de deux estres, prochainement, et elle s'en réjouissait.


Mes félicitations pour cet évènement, soeur Alla. Je suys moi-mesme mariée, je puys vous dire que le mariage est une bénédiction du Très Hault.

Un sourire malicieux erra sur ses lèvres lorsqu'elle oya parler de soeur Safranne, et du lien de parenté qui unissait les deux femmes.

En effet, soeur Safranne est célèbre au seing de Noirlac, mais c'est une personne que j'apprécie grandement. Elle peut paraistre un peu estrange, parfois, mais il faut savoir la cognoistre et elle devient un véritable trésor.

Eloin posa sa pelle contre un arbre voisin, et entraisna les deux jeunes femmes à sa suite, près d'un banc de bois. Elle y prit place, laissant ses accompagnatrices décider si elles l'imitaient ou non, et jeta un regard circulaire sur le jardin.

Tout cela est mon domaine, celuy où je me plais le plus. Ma fonction d'intendante m'amène à gérer d'aultres endroits de l'Abbaye, mais si je pouvais, je passerais mes journées entières dans le jardin et dormirais dans la réserve !

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Allalona
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 7
résidence ds les RR : Agen, une roulotte...
Date d'inscription : 02/05/2009

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Lun 18 Mai - 17:55

Je souriais aux paroles de Soeur Eloin. Elle se permit de la rejoindre sur le banc près duquel elle avait déposé sa pelle.

Merci pour notre mariage. Nous ne doutons pas de cette bénédiction et jamais nous avons remis cela en question, même avec les épreuves que nous avons quelque peu subi et qui nous ont obligé à reporter la date. Enfin tout ceci est aujourd'hui derrière.

Je fis un geste pour illustrer mes paroles.

Aujourd'hui c'est face au bonheur que nous nous trouvons. Nous attendons quelques amis qui seront les témoins de tout cela. L'une d'elles sera ma demoiselle d'honneur, elle apporte même les fleurs.

Je me trouvais futile mais tellement heureuse à cet instant, en pensant à tout ce qui se dessinait devant nous. Je me demandais où avaient pu disparaitre Lee et Safranne... là, seulement, était la question que je me posais en cet instant. Je souriais aux femmes.

Pourrais je me rendre utile à quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Mar 4 Aoû - 16:06

Vengée...

Elle s'estoit vengée sur les herbes qui avoient allègrement poussé entre les allées du jardin de simples, et mesme entre les jeunes plants mis en terre au début de l'année.

Jamais elle n'auroit du accepter de co-officier ce baptesme avec l'évesque de Périgueux... Cet homme si imbu de luy-mesme, ayant une vision fort arrestée de la religion aristotélicienne et du concept de serment du baptisé...
Elle se mordoit encore la lèvre de dépit, plusieurs heures après, en se souvenant de la façon fort cavalière dont elle avoit quitté l'abbatiale, immédiatement après la fin du sacrement, laissant ce benest d'évesque recevoir des félicitations qu'il ne manquerait point de se vanter si elle avoit le malheur de le croiser à nouveau à l'avenir...

Eloin se laissa choir à mesme la terre, les doigts tremblants et les jambes coupées par l'effort qu'elle venoit de s'imposer. Travailler la terre jusqu'à l'épuisement, attraper une sueur et laisser couler ses larmes de honte avoient esté la meilleure chose qu'elle avoit trouvé à faire pour éviter de faire un scandale au beau milieu de l'abbatiale. Lieu sainct qui ne méritoit en rien de recevoir un esclandre, mesme si cette fois il aurait esté justifié avec un pareil énergumène !

Sa besche à ses costés, les doigts noircis par la terre, douloureux et le creux des paumes gardant la trace de l'outil de jardinage, la jeune femme donnoit une bien piètre image d'elle-mesme en cet instant, alors qu'elle veilloit toujours à estre présentable auprès de ses interlocuteurs...

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Mer 5 Aoû - 7:40

Ayant un petit moment de répit, Kynthiia partit en direction du jardin et du potager afin d’aller voir comment se porter le jardin médicinal dont elle avait entendu parler mais jamais eu le temps de s’y rendre. En chemin, elle pensait nettoyer les mauvais herbes et arrosées les bonnes herbes mais fut vit surprise de voir Sœur Eloin a cette endroit et surtout dans un drôle d’état. La brunette la voyait toujours ravissante et souriant et tout semblait être bien le contraire. Kyn s’approcha de la sœur en voyant ces larmes et sa tenu.

Sœur Eloin, qu’est qui vous arrive ? Pourquoi pleurez-vous ?

Elle lui tendit un petit tissu pour qu’elle puisse sécher les larmes de son visage.

Tenez…essuyez vos larmes… allez raconter moi ce qui vous met dans un état pareil
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Mer 5 Aoû - 21:34

Elle ne presta point attention aux pas qui retentirent derrière elle, toute plongée dans son affliction, devenue soudainement sourde aux bruits extérieurs.
Le chant des oiseaux, les cloches du village voisin, les faux des paysans engagés pour les moissons des champs dépendant de l'abbaye et de la seigneurie de Vierzon, les voix éloignées de quelques séminaristes en ballade dans le champ de houblon... Tout estoit passé au travers de son esprit embrouillé par la colère, affaiblit par ce démon qui s'estoit brusquement emparé d'elle, si violemment qu'elle avoit préféré s'isoler plutost que de se donner en spectacle devant ses frères et soeurs cisterciens.

Ce fut donc un sursault qu'elle ne put réprimer qui secoua son corps lorsqu'elle oya les mots de la soeur venue à sa rencontre. Levant son visage humidifié par les larmes, elle ne put qu'adresser un regard de remerciement à soeur Kynthiia. Une soeur discrète, que l'on voyoit peu se promener au seing de l'Abbaye, et qui sembloit se consacrer à ses estudes plutost qu'à la flannerie.
Incapable de sourire, elle se saisit du monceau de tissu et essuya ses larmes, en profitant pour se relever et épousseter du plat de la main sa tenue noire enduite d'une fiche couche de terre poussiéreuse.


Bonjour, ma soeur. Et bien... Disons que j'évacue une colère trop forte pour rester enfouie au fond de mon estre, et que je ne tenois point à laisser éclater mon courroux en public...

Elle commença à faire quelques pas, lentement, pour que la jeune femme puysse caler son pas sur le sien et la suivre.

J'ai baptisé un homme dans l'abbatiale, à l'instant, et j'ai faillit laisser éclater ma colère contre celuy qui estoit officiant à mes costés.

C'est l'évesque de Périgueux, monseigneur Odoacre. Je ne sais si ce nom vous est ou non connu, mais je puys vous dire que c'est un personnage par trop imbu de luy-mesme et de sa vision de l'église aristotélicienne et de la communauté des fidèles d'Aristote.

Il a, malgré la réticence de l'aspirant au baptesme, réussi à luy faire prester allégeance à luy, son évesque, en sus du serment du baptisé qui prosne l'obéïssance au dogme et au Très Hault. J'ai eu beau expliquer à ce vieux grec que l'entrée dans la Saincte Eglise Aristotélicienne n'est point un octroi de fief avec serment d'allégeance à prester à un noble, il n'a rien voulu savoir et s'est mesme permis, à basse voix certes, de me rabrouer comme une vulgaire ignorante du Droit Canon !

Comprenez ma colère, donc, de voir cet homme que nous avions cordialement invité, se comporter comme s'il estoit jà en terrain conquis, comme si Noirlac luy appartenoit, et comme si nous, moines et moniales cisterciens, n'estions que des ignorants incapables de célébrer un sacrement !
Mais vu que nul aultre que moy n'a montré son désaccord, ainsi que frère Uriel, j'ai décidé de quitter l'abbatiale avec ma rancoeur pour éviter de faire un scandale qui auroit pu donner une mauvaise image de l'ordre cistercien. Il n'empesche que la faible estime que j'avois pour cet évesque est désormais réduite à néant !


Elle se tut, guettant la réaction de son interlocutrice, surprise elle-mesme d'avoir tout dict d'un seul coup, d'avoir dévoilé ainsi ses états d'âme, alors que d'ordinaire elle rechignoit à estaler ainsi ses sentiments les plus profonds...

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Dim 9 Aoû - 15:54

Kynthiia regarda la sœur dans état bien plus que pitoyable, une couche de terre poussiéreuse mais bien visible facilement. La brunette ne fit guère attention a cela, mais chercha plutôt la raison qu’il l’avait mise dans cette état. Elle ne pouvait la laisser ainsi.

Il ne faut point laisser la colère prendre le dessus ma sœur mais vous avez bien fait de vous mettre à l’ écart pour évacuer ceci…surtout que votre acharnement est bien visible par votre tenu.

La jeune femme se laissa aller naturellement dans la marche de façon lente en restant près de Sœur Eloin qui en avait bien besoin.

Je ne connais guère Monseigneur Odoacre…Vous savez, certaines personnes une fois un poste donner change littéralement ou simplement par invitation se croient tout permis….
Je comprends tout a fait votre colère…allez ma sœur, essuyez vos larmes..ne laissez point les mots de cette personne vous anéantir ainsi. Bien que récente a Noir lac et encore la tête plongée dans les lectures, je vous conseil d’aller parler a une personne qualifiée pour ceci…allez a une hiérarchie plus élevée. Même si il y a guère grand-chose a faire avec ces personnes la, il suffit de peu de choses pour faire comprendre qu’il n’aurait point du réagir ainsi et encore moins vous rabrouer et surement qu’avec une conversation en haut lieu, celui-ci comprendra ces erreurs.


Elle ne savait point si ses paroles allaient pouvoir la réconforter. Son histoire était compréhensive ceci dit une personne mieux qualifiée aurait été plus apte a lui répondre et la guider vers le chemin de la tranquillité.

Ma sœur, vous n’avez rien a vous reprocher. Ce n’est point vous qui est dans l’erreur mais cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Dim 9 Aoû - 16:38

Elle laissa échapper un petit rire amusé en oyant les paroles de soeur Kynthiia, et baissa les yeux sur le bas de sa robe. Maculé de poussière, déchiré à certains endroits, laissant de faict voir le jupon blanc qu'elle portoit dessous, le tissu de sa vesture de moniale avoit effectivement souffert de cet accès de colère.

Sa tasche du soir serait donc de recoudre la robe après l'avoir frotté au lavoir, ainsi le vestement pourrait sécher durant la nuit et estre de nouveau prest à l'emploi dès la prochaine aube.

Elle hocha ensuite plusieurs fois la teste, appréciant les conseils et l'avis que luy donnoit la jeune femme. Eloin essuya ses yeux rougis à l'aide d'un carré de tissu propre qu'elle avoit toujours au fond d'une de ses poches, et qui luy servoit pour penser les petites plaies qu'elle pouvoit se faire en maniant les divers outils du jardin.


Je dois en parler, oui... J'irais voir monseigneur Roger, dès qu'iceluy me pourra recevoir. Cela me permettra de me confesser, voila trop longtemps que je n'ai point confié mes fautes au Très-Hault !

L'oblate jeta un regard à son accompagnatrice, heureuse d'avoir trouvé quelqu'un avec qui discuter.

Alors, dictes-moy, comment trouvez-vous l'Abbaye ? C'est une question que je pose à tous les séminaristes et retraitants que je puys rencontrer, afin que de recueillir leur avis et pouvoir ainsi tenter d'améliorer nos conditions d'accueil.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Ven 14 Aoû - 12:15

Kynthiia était contente de pouvoir redonner un peu de lumière sur le visage de la sœur Eloin qui en avait bien besoin. Elle la regarda de façon très douce en prenant le temps d’écouter la réponse de la sœur. Celle-ci allait suivre ses conseils et ne put que sourire doucement.

C’est une sage décision ma sœur, sa vous fera beaucoup de bien, j’en suis sure.

Une fois ses quelques mots prononcés, la jeune femme remarque que la conversation se détourner, ce qui laissa penser que la sœur allait un peu mieux. Une bonne chose que cela.

Je trouve l’abbaye agréable pour réfléchir et se reposer. Le silence permet bien souvent de se remettre en question ou simplement de trouver la paix…

Un petit silence se fit a son dernier mot, Kynthiia essayait tant bien que mal de remettre la paix dans son cœur mais ceci semblait être tache bien difficile. La jeune femme n’aimait guère montrer ses sentiments et encore moins quand la tristesse prit possession d’elle…S’occuper des autres étaient plus facile que s’occuper d’elle-même.

Je pense que ya un point qui serait à améliorer toutefois le temps s’en chargera, je pense. Allez vers les autres, parler, discuter..Même si on connaît point la personne. Essayez de dépasser ce mur vers l’inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Sam 15 Aoû - 9:52

Un lieu de paix et de repos, donc, c'estoit bien ainsi qu'elle pensoit l'Abbaye de Noirlac, elle estoit heureuse que les visiteurs et aultres retraitants ressentent la mesme impression.
Nombre de séminaristes fouloient régulièrement le sol pavé du réfectoire, des terres domaniales de l'Abbaye, du cloistre menant aux cellules, et de l'abbatiale. Ce qui faisoit un monde inimaginable aux heures des messes et du coucher, lorsque chacun regagnoit son lit après une rude et longue journée. Et pourtant, ce lieu qu'elle aimoit tant parvenoit à garder un calme certain, mesme lors des grandes cérémonies accueillant de nombreux laïcs et moines d'aultres ordres religieux...

Parler et discuter oui, c'est parfois le plus difficile à faire lorsque les aultres séminaristes et visiteurs préfèrent garder le silence et se recueillir en leur cellule.

Il faudroit organiser de temps à aultre des séances de lecture de textes saincts dans le réfectoire, ou mesme au beau milieu du cloistre, cela permettrait aux retraitants de se rencontrer !

Il faudra que je confies cette idée aux membres du chapistre, peut-estre cela leur plaira-t-il !


Elle sourit en songeant qu'elle avoit pensé à haulte voix, oubliant presque la présence de la jeune femme à ses costés.
Et se retourna vers elle, un léger sourire planant encore sur ses lèvres.

Alors, dictes-moy, ma soeur, suivez-vous de quelconques estudes icelieu ?
Ou estes-vous simplement venue prendre un peu de repos en ce lieu calme et pieux ?

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Dim 16 Aoû - 7:44

Kynthiia lança un léger sourire a sœur Eloin qui prévoyait de bonnes idées pour réunir de temps en temps les retraitants. Fallait t’il encore que ces idées passe pour les valider.

Que de bonne idée ma sœur.

Voyant ses détournements une fois de plus, Kynthiia répondit avec plaisir ses projets.

Et bien…je suis toujours dans les lectures et en ce moment entrain de passer la licence pour devenir diaconesses. J’ai eu un poste proposée mais je n’avais point le diplôme pour cela..et j’ai donc décidé de le passer.

Je suis également ici pour le calme afin de trouver la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Mar 18 Aoû - 13:41

Eloin hocha la teste.

De bonnes idées, je ne sais, ma soeur, mais je cherches le moyen de faire se rencontrer les estudiants qui ne font d'ordinaire que se croiser au seing des couloirs de l'Abbaye.

Noirlac est un grand carrefour, entre les estudiants, les retraitants, les pénitants et les moines, oblats et aultres contributeurs à la bonne marche de l'ordre cistercien. Mais tout ce petit monde n'a guère l'occasion de se cottoyer que lors des messes, et encore, certains ne prennent point la peine d'y assister...

Lors, je pense que ces séances, en ce qu'elles auront un caractère moins formel qu'une cérémonie ou qu'un cours dans une cellule, pourraient attirer assez de monde ! Je l'espère en tous cas...


Elle oya attentivement les réponses de la jeune femme, souriant aux derniers mots.

Pour le calme et la paix, vous serez servie à Noirlac ! C'est d'ailleurs ce qui m'a toujours étonnée, icelieu : malgré le grand nombre de résidents et les endroits de fort passages, l'Abbaye garde son calme et sa sérénité, presque autant qu'un vieux monastère fermé au public...

Oh, vous allez donc devenir clerc de l'église aristotélicienne ? Mes félicitations, l'Eglise a tant besoin de nouvelles volontés pour combler les postes vides !
De quelle province écclésiastique dépendez-vous donc ? Moy je suys installée en Guyenne, et je révise les estudes théologiques en vue de devenir, lorsque le lieu sainct sera consacrée, la chapelaine et officiante de la future chapelle du domaine de ma filleule, à quelques encablures de la mer qui borde les terres de Lesparra...

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Mar 18 Aoû - 14:35

Kynthiia se sentit gênée à l’apparition d’une phrase, le fait que certains n’assistaient guère aux messes et c’était son cas. Elle était tellement plongée dans les prières et les lectures que la messe se faisait souvent oublier bien souvent..une erreur qu’elle devait a tout prix remédier..

Vous avez raison ma sœur, cela dit peut être que les occupations et les responsabilités de chacun sont si occupante qu’ils ne peuvent se déplacer …néanmoins assister a une messe est important.

Elle sourit doucement avant de reprendre

Merci ma sœur…hélas ils en manquent cruellement d’où d’avoir accepté la proposition. Je suis installée dans le Berry, dans le village de saint Aignan plus précisément… la Guyenne…un bel endroit semble t’il. J’en ai entendu parler en bien comme en mal…d’après certaines personnes, la haine se trouverait la bas, bon nombre se jettent des pierres, es ce vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Mar 18 Aoû - 17:54

Elle nota le sentiment de gesne qui s'inscrivit alors sur le visage de sa compagne, et retint un sourire amusé en devinant qu'icelle s'estoit sentie visée par sa remarque.
Mais elle n'ajouta rien, savoir que la jeune femme s'estoit rendue compte de son oubli d'assister aux messes estoit jà une remontrance qu'elle se faisoit de faict elle-mesme, alors autant ne point y ajouter une leçon de morale qui pourroit fort estre mal prise.
D'autant plus que, pour sa part, elle n'estoit point toute blanche non plus, puisque qu'il luy estoit souvent arrivé, durant son voyage pour rallier la Guyenne, et lors de ses dernières semaines en Maine, de ne point assister à la messe, et mesme, de ne point la célébrer, puisque cette tasche luy revenoit à cette période précise, à cause d'un prestre qui ne se préoccupoit guère d'aultre chose que des messes In Gratibus...

Nouveau sourire, mesme si ce dernier fut moins prononcé. Les rumeurs sur une Guyenne à feu et à sang avoient du faire le tour du Royaume de France, et alimenté les quolibets les plus divers.

Un bel endroit oui, partagé entre Terre et Mer. La barronie de ma filleule s'achève là ou le sable laisse la place à l'océan infini, et elle trouve de l'aultre costé sa frontière terrestre. Des champs de vigne et de blé, de nombreuses mais petites bourgades composent les terres, et il faut quelques jours de cheval pour rallier Bordeaux, la capitale du duché.

Il y eut la guerre, effectivement. Un combat sans merci entre guyennois et gascons, dont je n'ai point trop compris tous les tenants et aboutissants, estant arrivée en Guyenne alors que les derniers combats s'achevoient. Les frontières venoient tout juste d'estre réouvertes aux estrangers, pour de nouveau fermer quelques jours plus tard suite à la désobéissance de l'armée "La Désembarrata".

Depuys le calme est revenu petit à petit, les membres de l'organisation des Renards, qui avoient tourné le dos au Duché, sont revenus voici quelques temps pour faire leurs baggages et quitter définitivement la Guyenne, je crois savoir qu'ils s'en vont élire nouveau domicile en Gascogne.

Enfin, c'est un calme tout relatif, car récemment une armée rouerguate a pénestré sur les terres guyennoises sans autorisation, aussi le Duc leur a donné un ultimatum sous peine d'estre poursuivis en justice...

Pour ma part, je ne dirais point que c'est de la haine qui coule en les veines des guyennois, mais une fierté immense d'appartenir à cette terre, qui leur faict parfois commettre des actes répréhensbiles. Mais, pour ceux que j'ai appris à cognoistre, ils sont tout à a faict affables et amicaux...

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Jeu 20 Aoû - 13:00

Kynthiia écouta une nouvelle fois les dires de Sœur eloin qui décrivait la Guyenne comme une terre magnifique ayant la mer tout près. Tout semblait agréable mise a part les histoires politiques et militaires qui semblait encore faire défauts. Pour kyn, la politique n’était que nid a histoire et haine, tout le monde se marchait dessus pour être connu et avoir un poste élevé. Ce genre de chose, la jeune femme ne comprenait guère comment quelques fonctions pouvaient changer fortement une personne. Cela dit, Kyn avait bien des choses encore a apprendre et a découvrir, seul le temps pourrait lui permettre d’apprendre.

Que de mouvement dans vos terres, peut être qu’un jour…je viendrai vous rendre une petite visite..je n’ai jamais été du coté de la guyenne…je ne voyage que peu…sa me permettrait de découvrir vos coutumes et faire de nouvelle connaissance… Vous vous plaisez la bas ?
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Ven 21 Aoû - 16:41

Que de mouvement... Or ça oui, cela estoit bien différent du Maine redevenu bien calme depuys que la paix fut signé avec la Bretagne.

Oh, je serais ravie de vous voir me venir visiter, ma soeur, je pourrais ainsi vous présenter ma filleule, et ma jeune voisine, une damoiselle charmante...

Je me plais fort en Guyenne, oui. Le changement fut brutal avec le Maine, les guyennois, et les gens du Sud en général, ces peuples d'Oc au sang chaud et facilement irritable, estant certes d'un accueil chaleureux et aimable, mais leur fierté leur joue parfois des tours !

Mais je gouste fort ces tempéraments entiers et vrais, comparés à l'attitude froide et compassée des gens du Nord de la Loire, dont je fais pourtant partie de part ma naissance !


Elle alloit continuer dans cette voix, preste à se perdre des heures entières sur la nature humaine et les humeurs dont parloit magnifiquement Hyppocrate, quand un petit pigeon vint voleter auprès d'elle. Etonnée d'avoir de la correspondance en l'Abbaye, Eloin tendit son bras et l'oiseau vint s'y percher, ce qui luy permit de retirer le message qu'il portoit. Elle prit le petit morceau de parchemin entre ses doigts et relacha l'animal qui s'en alla aussi sec, n'attendant visiblement point de réponse.
Dépliant le message, la jeune femme stoppa net sa marche à la lecture des quelques mots, le visage redevenu blesme. Chancelante, elle ne put que s'appuyer sur le tronc d'un arbre plusieurs fois centenaire, tendant le contenu de la missive à sa compagne...

Citation :
Mes frères et soeurs,

Notre Frère, MarcLancien, s'est éteint.

Dans une lettre qui nous parvint ce matin au Monastère franciscain de Bruz, il nous a fait part de ses dernières volontées.

Je ferais part de celles-ci, au siége de l'Archevéchée de Tours. Sous quelques heures. Ainsi que des dispositions qui seront prises poour ses obséques.

Pace e bene

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Jeu 27 Aoû - 8:04

Elle était contente de voir sa proposition de venir la voir, lui faisait plaisir. Ainsi, Kynthiia pourrait voir le sud mais aussi les habitants et faire de nouvelles rencontres. Saint aignan était un village animée toutefois le creux au niveau de la solidarité, et du regroupement se faisait bien sentir…Pensant qu’avec la mairesse actuelle, sa ne pouvait que aller dans le mauvais sens…une femme ingrat qui pense qu’a sa personne et ses influences.

Sa sera avec plaisir de les rencontrer !
Je vous comprends ma sœur..Hélas, il y a des personnes fortement désagréable et très froide aussi dans mon duché. Je verrai dans quelques mois si je peux déménager pour aider une autre paroisse ; si vraiment rien ne change dans mon village..


Elle remarqua un petit pigeon voler auprès de la sœur qui était la pour transmettre un message. Kynthiia ne savait point le contenu du message mais voyant la sœur s’arrêter brutalement, elle comprit rapidement que quelques choses n’allaient point.

Ca va ma sœur ?

Elle prit le parchemin et se mit à survoler les écrits

Citation :
Mes frères et soeurs,

Notre Frère, MarcLancien, s'est éteint.

Dans une lettre qui nous parvint ce matin au Monastère franciscain de Bruz, il nous a fait part de ses dernières volontées.

Je ferais part de celles-ci, au siége de l'Archevéchée de Tours. Sous quelques heures. Ainsi que des dispositions qui seront prises poour ses obséques.

Pace e bene

ce nom m'est inconnu, Vous le connaissiez ?
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Jeu 27 Aoû - 9:03

Tandis que la jeune femme prenoit cognoissance des termes de la missive, Eloin s'estoit accordée quelques instants pour reprendre ses esprits.
Elle put, au bout de plusieurs inspirations et expirations lentement effectuées, reprendre appui sur ses pieds et lâcher le tronc de l'arbre qui avoit accueilli sa faiblesse.
Et hocha la teste en oyant soeur Kynthiia prendre la parole.


Je le cognoissois, effectivement. Monseigneur Marc n'estoit point un ami intime, mais je pus discuter avec luy lorsqu'il fut élu au poste d'évesque du Mans.

La mort de Monseigneur Avalon avoit laissé un grand vide en Maine, province fort peu religieuse au demeurant, il falloit voir le peu de fidèles qui se pressoient aux portes de l'église de Montmirail pour la messe dominicale !

A son arrivée, Monseigneur Marc a repris les cérémonies en attente, et prit le parti d’occuper le siège qui luy estoit réservé au conseil comtal, donnant ainsi son avis sur les questions religieuses. Sa nomination à l’archevesché de Tours, à la suite du trépas de Monseigneur Poltau, l’éloigna un peu de la cure mancelle, mais il ne laissa point tomber pour autant ses fidèles mainois, puisque les appels à candidature pour l’évesché du Mans sont toujours en cours, la province ne semblant point trouver preneur.

Et puys Monseigneur fut nommé cardinal, grand honneur qui luy fut accordé par la Curie de Rome, mais qui, je pense, a ajouté à la fatigue que le vieil homme commençoit à ressentir en son corps. Il estoit également Vice-Primat de l’Eglise de France, tasche éminemment prenante…
Sa mort, comme celle de Monseigneur Zabouski, a causé un grand vide qu’il sera difficile de combler. Ce sont là deux grands hommes emplis de foy et de bonté, que je n’oublierais point et pour la mémoire desquels je prierais longuement.


Eloin laissa quelques instants passer, puys décida de changer de sujet, iceluy estant fort douloureux pour elle. Les deuils se succédoient sans période de répit, depuys plusieurs semaines, et elle préféroit parler d’aultres choses, afin que de se distraire l’esprit.

Vous estes donc originaire du Berry… Belle province qu’icelle, je dois dire, malgré le peu que j’en ai vu. J’ai pu visiter la cité de Bourges, du temps ou j’estois chambellan pour le comté du Maine. Je fus charmée par la beauté de la ville, et l’accueil qui me fut faict à l’ambassade fut des plus chaleureux.

Il est des hommes et des femmes vaniteux en tous les coins du Royaume, ma sœur. Il faut en prendre le pli et s’en accommoder, ou, comme moy, partir pour une aultre province lorsqu’il devient impossible de les supporter.

Mais ma solution n’est point la meilleure, la fuite est loin d’estre une réponse aux problèmes, je m’en rends compte ce jourd’huy. Je ne regrettes point d’estre partie, mais parfois je me dis que j’aurais pu prendre un peu plus de temps pour préparer ce départ, d’autant plus que je sais, maintenant, que jamais plus je ne retournerais vivre en Maine.

La Guyenne me plaist trop pour que je puysse quitter cette terre ensoleillée. J’ai quelques voyages en prévision, bien sur, dont un pour aller rendre visite à ma petite sœur, à Carcassonne, mais rien de trop long ni de trop lointain de la belle et calme cité de Bordeaux.

Et vous, ma sœur, avez-vous de la famille ?

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Jeu 27 Aoû - 10:01

Kynthiia écoutait la réponse de la sœur eloin, celle-ci avait l’air de connaître ce frère. D’après la description et les dires, il avait été un homme remarquable. Fort dommage de perdre des personnes ainsi…malgré la curiosité de Kynthiia pour en savoir plus, elle vit l’expression du visage de la soeur et le détournement de la question, ce qui fit qu’elle n’insistait point sur le sujet apparemment bien douloureux…
Mais en allant sur la famille de Kyn, cette fois c’était a elle d’avoir un sujet douloureux et blessant. Elle n’aimait guère en parler, et préférait généralement le contourner. Bien souvent, elle se noyait dans les livre religieux pour ne point y penser..


Vi…j’ai de la famille, un père.. un homme respectable et connu pour ces exploits mais... il s'est mit avec une femme que je n'aprécie guere...et dont celle ci cherche qu'a l'avoir que pour elle...jusqu'a avoir réussit a nous éloigner lui et moi...
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Sam 29 Aoû - 16:45

Eloin hocha la teste, compréhensive. Il estoit bien difficile d'avoir une famille unie et soudée, les aléas de la vie provoquant bien souvent des dissonances et des points de vue différents.

Ne perdez point espoir, et gardez un contact avec vostre père, mesme si vous ne pouvez point le voir en sa compagnie.
Pourquoi ne point correspondre avec luy par le biais de missives, dans un premier temps sans que sa compagne ne soit au courant, et voir dans quel sens évolue leur relation dans les mois à venir ?
L'amour est un sentiment bien frivole parfois, qui peut s'en aller aussi vite qu'il est venu s'installer en nostre coeur. Je souhaite à vostre père qu'il ait trouvé le bonheur avec cette femme, mais il faudrait qu'icelle réussisse à vous accepter près de luy...


Elle garda le silence, se demandant si ses conseils estoient les bons. Pour sa part, elle avoit réussi à réunir une famille qu'elle pensoit estre au complet, mais l'avenir réservoit bien des surprises...

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Eilinn Melani
Oblate
avatar

Nombre de messages : 1215
Date d'inscription : 13/05/2010

MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   Sam 5 Juin - 10:38

La jeune Eilinn considérait que s'occuper du carré destiné aux simples relevait plus ou moins de sa fonction.
Ainsi elle s'appliquait ce jour à désherber consciencieusement le parterre, tentant de reconnaitre dans le même temps les mauvaises herbes des médicinales, celles aptes à être utilisées en cuisine, en herboristerie.

Elle n'avait pas tellement l'habitude des travaux manuels, mais elle tentait de faire au mieux, même si certains auraient hurlé en la voyant se salir les mains dans la terre. Heureusement ceux-ci n'étaient pas là, et ne se doutaient pas du plaisir que la jeune fille avait à jouer les mains vertes à Noirlac.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jardin médicinal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jardin médicinal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jardin médicinal
» La furie arrive au Jardin radieux (Libre)
» [ HORDE] Le Jardin des Cinaedes
» La catapulte au début... (le jardin perdu du senseï)
» Le Jardin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Abbaye - Archives :: Le jardin et le potager-
Sauter vers: