{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 "Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellya
Prieur de Sainte-Illinda du Rivet
avatar

Nombre de messages : 1483
résidence ds les RR : Marmande
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: "Le coeur n''a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"   Ven 15 Mai - 21:39

Après la tempête, le beau temps.

Décidée à se changer les idées, à oublier pour quelques minutes les angoisses et le chagrin qui l'assaillaient, décidée à enlever cette triste mine du visage de son frère également, elle l'avait donc poussé hors de la cellule.

Mais le fourbe s'était joué de la maladresse de la jeune nonne, qui crut l'espace d'un instant rencontrer le sol en une chute brutale. Heureusement pour elle et pour sa bonne humeur naissante, elle fut rattrapée au vol par celui qui aurait été le coupable de son écroulement.

Elle n'eut même pas le temps de paraitre vexée qu'il l'entrainait d'ores et déjà en courant vers les jardins.

Enfin si, elle trouva le temps. On trouve toujours le temps quand on est joyeux.

Mon frère! J'aurai pu me faire affreusement mal!

Puis elle partit d'un rire cristallin, pur et doux comme il y a fort longtemps qu'elle ne l'avait point fait.

Ils arrivèrent essoufflés au milieu de fleurs dont le parfum était d'une suavité exquise.

Attendez!

Se libérant de la main du jeune diacre, Ellya se faufila entre les parterres pour en cueillir une qui se fanerait doucement entre ses doigts.

Laquelle? murmura-t-elle en faisant valser son regard de droite et de gauche...
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: "Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"   Ven 15 Mai - 21:56

Il s'imagina alors Ellya effondrée sur le sol, les mains râpées et le nez en sang ; son si doux visage déformé par la douleur et une belle bosse au milieu du front ...
Il remercia Dieu que cela ne fut pas arrivé ...


Vous faire mal ma soeur ? Mais non enfin, je me serais moi-même jeté par terre pour vous faire un tapis de mon propre corps pour amortir votre chute.
Mais allons-y.


Courant comme des dératés, ils s'arrêtèrent enfin au milieu d'un bouquet de senteurs de printemps.
Quelques insectes voletaient autour d'eux, dépités d'avoir été chassés de leur source de récolte de pollen ...

Respirant les différentes odeurs, il manqua d'éternuer.


Qu'avez-vous trouvé ma sœur ? Du muguet ?
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Ellya
Prieur de Sainte-Illinda du Rivet
avatar

Nombre de messages : 1483
résidence ds les RR : Marmande
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: "Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"   Sam 16 Mai - 23:24

Dumu gai?

La jeune fille interrompit sa recherche pour se retourner vers Uriel.

Non... Non, pas du tout.


Et, en tout honnêteté, elle ne voyait pas de qui il parlait. Mais ils ne trouveraient certainement personne ici. Mis à part eux, nul ne gambadait dans le jardin. Elle regarda autour d'elle afin, d'ailleurs, de s'en assurer. Si le Dumu était dans le coin, ce serait dommage de ne pas prévenir son frère!

Je cherche juste... Ah, voilà!

Dégageant d'un geste sec, doux et brutal à la fois, une belle marguerite de ses racines, elle tendit le trésor sur le nez de son frère.

Tout en lui souriant, elle s'assit subitement en tailleur sur la pelouse encore humide des pluies de la veille.

Vous connaissez des histoires?


Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: "Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"   Dim 17 Mai - 11:10

Uriel vit Elly se pencher pour arracher la fleur ; il fronça les sourcils.

Oh non - se dit-il - elle ne va quand même pas ...

Il ouvrit les yeux bien grands lorsque la plante fut enlevée du sol.
Voyant la soeur se retourner, il reprit un air normal, sinon elle allait le questionner et la réponse qu'il donnerait - en toute honnêteté - l'affecterait à coup sûr et il ne voulait pas, une fois encore et par maladresse - titiller la sensibilité de la jeune fille.

Même si ce n'était qu'une fleur ; avait-on le droit de s'approprier de la sorte la Création de Dieu ?
De décider de sa mort ?

... et de lui mettre sous le nez.

Son air s'adoucit et la "subtile" odeur de la plante lui picota le nez.


Acthii ... Atchaa

Erf, excusez-moi ma soeur je crains fort que cela m'ait chatouillé les narines ...


Imitant la soeur, il s'assit non loin d'elle et enleva son surcôt.

Euh ... tenez, prenez ce vêtement et asseyez-vous dessus, car l'herbe est assez mouillée.
Vous allez abîmer votre robe et vous mouiller les ... le ... enfin soit ...

Voilà quoi.


lui tendant le vêtement, il l'invita à le prendre, puis il poursuivit ...

Des histoires ?
Oui bien sûr ! Quel genre d'histoire voulez-vous que je vous raconte .... ?


puis il prit son air malicieux, si prompt à la taquinerie.

Mais je vous préviens tout de suite, si vous vous endormez comme la fois dernière, soit je guetterai vos ronflements ... soit j'irai secouer cette branche pour vous arroser de la pluie qu'il reste dessus ...

pensant davantage à la seconde solution que la première, il rit, tandis qu'un rai de soleil venait réchauffer un peu l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Ellya
Prieur de Sainte-Illinda du Rivet
avatar

Nombre de messages : 1483
résidence ds les RR : Marmande
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: "Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"   Dim 17 Mai - 17:57

Sa tante lui en racontait énormément, d'histoires, en ce moment. Qu'un de ses amis lui racontait. L'histoire voyageait donc de bouche à oreilles, et se modifiait au gré de ce qui avait particulièrement plus à l'auditeur.

Les yeux levés sur Uriel, elle se demanda alors s'il était de rigueur qu'elle accepte son vêtement. Elle ne voulait pas mouiller sa robe, non. Mais elle ne voulait pas non plus salir la tenue d'un autre.

Comme il semblait ne pas hésiter, elle le prit donc dans ses main avant de l'étaler par terre soigneusement.


Merci bien, frère Uriel. C'est généreux de votre part.

Et comme il allait de soi pour elle qu'elle ne profiterait pas égoïstement d'un sol sec, elle l'invita à s'asseoir près d'elle.

Puis, caressant les pétales entre deux doigts, elle réfléchit à la question posée. Quel genre d'histoire?

Elle aimait toutes les histoires mais...

Son visage s'empourpra aussitôt sous les réflexions d'Uriel.

M'endormir, non, balbutia-t-elle avant de s'empourprer de plus belle.

Prenant un petit air offusqué, la tête penchée, elle lui rétorqua,


Mais je ne ronfle pas mon frère!

Elle n'en savait rien, aurait aimé de pas mais en doutait à présent. Ah, quelle idiote avait-elle été de s'endormir dans une cellule qui n'était pas sienne... Cela lui apprendrait!

Le soleil l'éblouit alors et, une main sur le front de visière, elle se tenta à regarder l'Astre de chaleur... avant de détourner les yeux aussitôt.


Je serais toute entière à l'écoute de votre histoire... Mais laquelle... Voyons voir...

Une histoire qui fait rêver?


Un peu d'imaginaire dans ce monde où l'amour-même faisait mal.
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: "Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"   Mar 19 Mai - 15:09

Uriel s'assit donc juste à côté d'Ellya et rit de bon coeur lorsqu'elle lui tenta de le persuader qu'elle ne ronflait pas.

Il hésitait à la taquiner sur le sujet ...
... il avait bien envie de lui dire que lors de sa sieste improvisée, il l'avait non seulement entendu ronfler mais qu'elle avait parlé dans son sommeil de choses inavouables ...

Mais au delà de la plaisanterie, cela aurait été mensonge et inconvenant, il s'abstint donc, mais gardait cet atout dans sa manche, car finalement, il était très joueur.


Une belle histoire qui fait rêver, ma soeur ?

Et bien ... je vais vous raconter ce que ma mère adoptive racontait à mes soeurs adoptives lorsqu'elles étaient encore enfant ...


S'installant pour raconter son histoire, il profitait de la chaleur du soleil et eut un frisson agréable à cause de la douceur des rayons de l'astre paradisiaque.

La princesse et le vagabond,

Il était une fois ...

un voyageur ... celui-ci avait quitté sa famille, car il souhaitait parcourir le monde, il avait marché, s'était arrêté mais avait continué sa route.
Et un soir, il s'arrêta dans une taverne.

Il y découvrit un spectacle bien triste : une jeune fille pleurait. Elle était belle comme le jour qui se lève et sa peau semblait douce comme une rosée de printemps.
Le vagabond lui demanda donc quelle était la cause de sa tristesse et il apprit que la damoiselle venait de perdre son père.
D'apparence noble, elle restait prostrée et quitta bien vite l'endroit, honteuse de s'être donnée de la sorte en spectacle.

Le coeur de l'homme fondit en la voyant si désemparée - lui n'avait vu que la jeune fille et point la princesse, tant et si bien qu'il lui écrivit une lettre pour la consoler car bien que vagabond, il n'en était pas moins érudit.
Quelques jours plus tard, il reçut un retour de courrier, mille remerciements de la damoiselle et son coeur s'emballa de plus belle.
Mais il se résigna, la sachant inaccessible, tout comme le sont les étoiles pour la main de l'homme.

Il reprit sa route avec toujours le souvenir de ce visage, lorsque bien des semaines plus tard, il repassa en cet endroit.
La princesse l'apprit et l'invita à venir la voir en son castel. L'homme s'y rendit donc, rempli d'appréhension.
A cette époque, lui aussi venait de subir une lourde perte, une amie très chère et c'est donc un homme bien triste qui arriva en ces lieux.
La princesse ne voulut pas le laisser aller tant qu'il n'aurait pas récupéré des forces, mais lui ne voulait pas "profiter" d'elle ; en cachette, il travailla, coupant du bois, nettoyant les écuries.
Et le soir, ils s'asseyaient, face au feu, se racontant de nombreuses histoires, leur vie passée et différente, ils n'avaient rien en commun si ce n'était un sens aigu de la justice et une croyance très forte en Dieu.

Tant et si bien qu'ils finirent par devenir amis. Des amis très chers.
Des liens très forts et invisibles s'étaient tissés entre eux, ils en étaient bien conscients, l'un comme l'autre, mais n'osaient rien en dire.

Alors le temps passa à nouveau. Ils se rencontraient souvent, se confiaient leurs peines et leurs joies.
Puis vint le jour où le voyageur fut appelé à quitter le village, mais il ne pouvait le faire sans revoir une dernière fois celle qui était devenue son amie et pour qui son coeur battait.

Au moment de lui dire "à Dieu", la jeune fille lui avoua ses sentiments pour lui et inversement.
Ce couple de tourteaux que tout séparait se trouvait enfin.
L'homme partit mais revint quelque temps plus tard et ils purent enfin vivre leur amour ...

Grâce à l'Amour, le vagabond s'était vu pousser des ailes et avait pu toucher l'étoile ...


Le diacre sourit à Ellya.

Et bien voilà, ma soeur ...
... c'est très enfantin, n'est-ce pas ... mais cela vous a-t-il fait rêver ?


le regard de l'homme était interrogateur, un peu inquiété de savoir si son histoire avait plu ...


Dernière édition par uriel le Mar 19 Mai - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Ellya
Prieur de Sainte-Illinda du Rivet
avatar

Nombre de messages : 1483
résidence ds les RR : Marmande
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: "Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"   Mar 19 Mai - 16:34

La jeune fille écouta sagement l'histoire, son visage arborant surprise et contentement, tristesse et joie immense au fil du récit.

A la fin, elle ne put s'empêcher d'applaudir innocemment dans ses mains:


La fin est magnifique, mon frère! Quelle jolie phrase! Je l'adore, je l'adore!


Excitée et heureuse pour le vagabond et pour la princesse, elle continua,

Vous en avez de la chance, de connaitre de telles choses! Il faudra m'en raconter de nouvelles, vous le voulez bien?

Mais sur l'heure, il se faisait déjà tard. Le Soleil amorçait sa descente, et Ellya n'avait encore rien fait de ses tâches de la journée. Cela étant dit, elle était maintenant apaisée et en avait oublié ses propres maux d'amour.

Se levant gracieusement, elle tendit sa main à Uriel.

Nous rentrons, mon frère?
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: "Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"   Mar 19 Mai - 19:52

Uriel sourit à Ellya, car l'histoire lui avait plu.

Il en connaissait une autre version, beaucoup moins "fleur-bleue", où l'amour faisait inévitablement mal.


Bien sûr ma soeur.
Ce sera avec plaisir, grand plaisir !


Il soupira et regarda le soleil.

Il se redressa, ramassa sa veste et la replia ; tendit la main à Ellya


Oui il est temps, allons-y !

Voyons voir ce que Soeur Sophie a dans ses fourneaux ...


Il repensa au Haggis et éclata de rire ...
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Le coeur n'a-t-il pas ses raisons qui se moquent de la raison ?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WIP de ma cabale "du coeur noir"
» DENVER&MAX ? "Vous devez être avocat : vous dégagez quelque chose de malin et d’inutile."
» AILEEN -> "It sets the air on fire. No pain. An end to sorrow, grief, regret. Everything."
» "Je crois que je viens de me pisser dessus.. ou j'ai perdu les eaux.. " - Ciara & Libre -
» Entrevue avec Marc Sibard: "JE PRÉFÈRE BOIRE UN VIN NATUREL RATÉ QU'UN VIN INDUSTRIEL MAÎTRISÉ"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Abbaye - Archives :: Le jardin et le potager-
Sauter vers: