{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 [Mémoire] : Cammassou : Les Ordres (religieux et militaires)

Aller en bas 
AuteurMessage
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: [Mémoire] : Cammassou : Les Ordres (religieux et militaires)   Ven 17 Sep - 13:46

Les Ordres (religieux et militaires)


Introduction :

L’Eglise Aritotélicienne Romaine est l’unique religion reconnu et approuvé par la sainteté le Pape. Toute autre forme de religion ne peut que tolérée ou déplorée. Pourtant, au sein de l’Eglise, on observe de nombreux découpements : administratif bien sûr mais aussi sur la façon de la pratiquer, si on peut appeler cela de la pratique. On compte en effet des regroupements organisé de fidèles qui forment une communauté prenant pour exemple certains Saints, et donc, vivent en mettant en avant certains préceptes : on appelle cela un Ordre, quand il est reconnu bien sur.
Chaque ordre, puisqu’il met en avant une préférence pour un modèle, s’appuie sur différentes valeur dont il préconise la pratique pour être vertueux. La vertu est ce qu’il est bon de faire : mener une vie vertueuse revient à ne jamais se renier, ni tomber dans l’excès. Les vertus ont chacune leur opposée : le pêché.
On compte sept vertus et pêchés accompagné d’un ange ou un prince-démon pour l’incarner :
  • Tempérence (Gabriel) // colère ( Léviathan)
  • Amitié (Georges) // avarice (Belzébuth)
  • Justice (Michel) // envie (Satan)
  • Don de soi (Migaël) // orgueil ( Belial)
  • Conviction (Raphaëlle) // luxure (Asmodée)
  • Conservation (Galadrielle)// gourmandise (Azazel)
  • Plaisir (Sylphaël) // acédie (Lucifer)


Cependant, bien que des certains fidèles se regroupent dans certaines communautés, religieuse voire militaro-religieuse, l’Eglise n’en est pas moins divisé : elle reste Une, unique et entière ! De plus, chaque ordre reconnait les autres, aussi, il est bon de se demander d’où vient cette séparation fictive puisque sur le fond, les ordres sont tous d’accord les uns avec les autres, reconnaissent le même dogme, les mêmes textes, les mêmes autorités. Nous verrons donc comment on peut expliquer l’existence des ordres (I) ainsi que leur choix dans la mise en avant des vertus (II).

I/ L’origine des ordres.


On ne compte pas moins de dix ordres religieux reconnus et développer par l’EA. Nous les verrons séparément, traitant les ordres religieux d'une part (A) et les ordres militaires religieux d'autre part (B) lesquels sont les suivants :
  • Ordre Lescurien
  • Ordre Grégorien
  • Ordre Cistercien
  • Ordre Franciscain
  • Congrégation de saint Thomas
  • Ordre Hospitalier
  • Ordre de Santiago
  • Ordre Teutonicorum
  • Ordre des Templiers
  • Garde Episcopale
  • Ordre des Chevalier Francs


A/ les ordres religieux.

Chacun a vu le jour à une époque plus ou moins proche, parfois par les Saints eux-mêmes, d’autre par un fervent adorateur d’un Saint pour la vie qu’il a mené, lui servant ainsi de modèle pour sa propre vie, exemple et preuve que la vie vertueuse est atteignable, bien qu’imparfaite du fait de notre faiblesse humaine.

Ainsi, l’ordre Lescurien vit le jour récemment, après la mort de Saint Lescure, dans l’année 1454. Des hommes décidèrent de poursuivre l’œuvre qu’il avait commencé à accomplir. Ainsi, cet ordre rend hommage à l’archevêque de Rouen et cardinal-camerlingue qui prêchait seul au milieu de la haine provoqué par une croisade contre la Normandie.

L’ordre cistercien a préféré suivre les préceptes de Saint Bernard et saint Benoit. Contrairement à l’ordre Lescurien probablement né en Normandie, pour suivre un homme éminent local, l’ordre cistercien a pu prendre du recul et a doc pleinement fait le choix de la voie qu’il proposait. Il dispose donc de texte fondateur pré-écrit et ô combien reconnu : la Charte de Charité et la Règle de saint Benoit.

Aussi étrange que cela puisse paraitre, l’ordre grégorien a vu le jour grâce à Monseigneur Moile, Msgr Nolivo, Msgr Vilca et Msgr Lescure. Il est donc étrange que certains ait voulu créer un ordre pour poursuivre son travail alors que précisément, il œuvrait déjà à la création de l’ordre grégorien. Cet ordre met en avant une fois de plus des Saints avec en première position saint Grégoire, bien qu’il prenne pour référence quatre autres Saints : Origène, Basil le Grand, Jérome, Jean Chrysotome et Antoine de Padoue.

Créé par Frère Nico, en septembre 1450, l’ordre Franciscain s’appuie sur les écrits de Saint François d’Assise dont de vieux manuscrit ont été retrouvé : « les Règles de Saint François ». se voulant « RP3, il explique son origine par un point « HRP ».

Il existe enfin un dernier ordre non militaire : la congrégation de Saint Thomas. Comme son nom l’indique, Saint Thomas est une figure centrale, avec Christo pour cet ordre. La vocation première de l'ordre est de défendre et de réfléchir à l'aspect mystique de notre religion, mais cela n'empêche pas d'autres activités en rapports avec nos valeurs. L’abbaye dispose de différent cours aussi bien de théologie que de matières diverses pour que les connaissances de chacun puissent se développer.

Chaque ordre est donc motivé par une raison précise qui le distingue des autres. De par cette raison, le travail effectué en communauté sera différent, les fidèles auront une approche différente sans être antagoniste sur les vertus et la façon de vivre notre religion. En effet, puisque chacun a choisi un Saint minimum comme modèle, les fidèles membres de la communauté devront faire de leur mieux pour prendre exemple sur ce saint et donc tenter de reproduire une partie de sa vie dans leur comportement au quotidien. Pour cela, on « choisit », associe » certaines vertus
à la sainteté qu’on désire prendre comme modèle.


B/les ordres militaires religieux.


De part l'hagiographie de Kyrène, on connait d'où nous viennent les OMR
Citation :
Après la crucifixion, elle continua à prêcher l’Amour et la compassion, la mort de Christos l'ayant confortée dans l'opinion qu'il était préférable d'accepter son destin, quel qu'il soit, plutôt que d'user de violence pour tenter de l'infléchir. Pourtant, elle réfléchissait à ce que le Messie Christos lui avait dit un jour: « J’accepte mon destin qui est de souffrir par Amour de vous, et mes évêques n’auront pas la même mission. Vous devez vivre par le verbe, mais d’autres auront le destin de vous protéger par le fer, car l’humanité porte encore une trop grande part d’ombre en elle. Vivez et prêchez, mais acceptez que certains aient la charge d’utiliser le fer pour défendre l’Eglise si elle est attaquée par icelui. Jamais cependant ils ne devront utiliser le fer pour leurs ambitions propres, ou bien celles de leurs chefs. »
On compte six ordres militaires religieux.

  • Ordre Hospitalier
  • Ordre de Santiago
  • Ordre Teutonicorum
  • Ordre des Templiers
  • Ordre des Chevalier Francs
  • Garde Episcopale


Tout d'abord la Garde Episcopale est présente dans chaque province ecclésiastique. Elle tire son origine de la nécessité de protéger l'EA, les préceptes d'Aristote et Christos et bien sûr leurs représentants.

L'Ordre des Chevaliers Francs
, fondé le Jeudi 31 Août 1454 par Messires Jimmy le Sanglant, Gyfarno Zunt, Januspaulus de Ventoux, Melric de Ksash et Wenjit. Point très croyants, il fut décidé que l’Ordre serait Catholique, non Aristotélicien, ce n'est que plutard, par soucis de reconnaissance royale que l'Ordre devint Aristotélicien. Tandis que le baptême n'était pas recquis au débuit, il le devint par la suite. L'ordre obtient la reconnaissance papal pour etre catégorifié OMR le 16 janvier 1456.

L’Ordre Hospitalier ou Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem. C’est un ordre papal : c’est depuis son origine le bras armé de l’EA.

L’Ordre de Santiago aussi appelé Ordre de St Jacques, tient son nom du patron défenseur de l’Espagne Aristotélicienne. La qualification d’ordre militaire religieux lui vient des combats contre les averroïstes.

L’Ordre teutonique, appelé auss ordre de l’Hopital de sainte Marie de Jérusalem ne donne aucune information sur ses origines dans sa présentation. Cet ordre se trouve en Empire, comme son nom le laisse penser, mais ne reconnait comme autorité que le Pape.


L’ordre des Templiers ou ordre du Temple de Salomon est lui aussi sous la gérance du Pape, puisque les membre prêtent allégeance et obéissance au Pape et à la Curie. Contrairement aux autres ordres qui se décomposent en deux groupes avec les religieux d’un coté, les laïcs armés de l’autre, cet ordre comporte trois groupes : les Paladins, les Sergents d’Armes et les Chapelains.
Bien que ce soit un ordre militaire, il refuse de recourir à la violence si cela n’est pas nécessaire, à savoir tant que leur vie n’est pas mise en danger par la violence d’autrui : l’autorisation de sortir l’épée ne leur ai donné qu’après trois coups reçus par l’adversaire !


II/les missions des ordres

Comme précédemment nous étudirons les missions en séparant les ordres religieux (A) des ordres militaires religieux (B)

A/ les valeurs défendus par les différences ordres
religieux.


Ici, il sera question d’étudier plus en profondeur les raisons qui poussent les ordres à défendre telle ou telle valeur, mettant en avant certaines vertus, ou dans le cas de l’OMR sa mission en tant que telle, puisqu’elle n’a pas pour but premier de développer la foy mais de plutôt de la protéger.

Humilité, enseignement et progrès sont les mots d’ordres des Lescuriens. L’enseignement, puisqu’ils défendent la parole divine : pour eux cela ne peut passer qu’à travers l’enseignement,
donc nécessairement le savoir à une place primordial. Cependant, il ne faudrait pas tomber dans l’excès et venir à se vanter de ses connaissances, c’est pourquoi le Lescurien défend l’humilité. Pour cela, on fait appelle à une vertu principal dans l’artistotélicisme : l’amitié. Enfin, nul n’est jamais parfait, c’est pourquoi ils mettent en avant le progrès. Ne
jamais se contenter de ce qu’on sait, toujours vouloir progresser, ce qui est un remède à l’ermitage aussi, puisqu’on lutte contre l’immobilisme.

L’ordre cistercien met en avant la charité. Cette décision vient notamment du fait qu’un des textes fondateurs n’est autre que la Charte de la Charité. Les autres thèmes mis en valeur sont la foi et l’exemplarité. La Foi bien sur est un pilier de la religion : sans foi, pas de religion. Elle a donc une place incontestable dans les valeurs à défendre. L’exemplarité peut s’expliquer par le fait que chaque homme a tendance à copier une personne qu’elle prend pour exemple. Bien sur, on prend exemple sur diverses personnes et non une seule, c’est pourquoi chaque membre de l’ordre se doit d’avoir une tenue exemplaire, mener sa vie de façon la plus vertueuse qui soit afin que chaque personne prenant exemple sur lui puisse prendre le chemin de la vertu.

Savoir, amitié, partage, charité sont les maîtres mots de l’ordre grégorien. Elles ont déjà été développer ci-dessus, je ne les reprendrais donc pas, sachant que le savoir peut être associé à l’enseignement puisque l’enseignement donne le savoir : sans doute le grégorien est plus axé sur la recherche de la connaissance que sur son partage quand il parle du savoir, mais défendant le partage, on peut assimiler les valeurs de la façon suivant : savoir partage= enseignement, puisque l’enseignement suppose le savoir à la base.

Amitié, savoir et connaissance sont pour les franciscains les points à
favoriser ; le savoir et l’amitié on déjà été défini, je n’ajouterais donc que le fait que la connaissance se distingue du savoir quant à la matière qu’il concerne : ici la connaissance est à entendre comme connaissance du monde extérieur et non pas nécessairement le savoir qu’on apprend. Un coté pratique est a associé au savoir pour avoir la connaissance.

La congrégation de Saint Thomas est un peu à part. Il cherche à défendre et à réfléchir à l'aspect mystique de notre religion, ce qui pourrait plus s’apparenter à un ordre conservateur-philosophique.


B/ Les missions des OMR.


L’ordre Hospitalier lui, défend un autre domaine encore : en tant qu’armée de l’Eglise, il se doit de défendre les intérêts de l’EA, combattre l’hétérodoxie. Ces missions ne s’arrêtent pas à cela : comme chaque ordre, les membres de l’ordre ont à méditer sur différent point : ici, les conflits sont au centre de leur activité donc leur réflexion se tournent sur les conflits pouvant exister, aussi bien politique, militaire que religieux.
C’est aussi à eux que revient le coté plus humanitaire de l’Eglise : si chacun se doit d’aider son prochain, l’ordre Hospitalier a la gestion des hôpitaux et des établissements de repos.

L’Ordre de Santiago luttent aussi contre toute forme d’hétérodoxie, pour éviter la condamnation sur la Lune. S’il est sujet du Pape, l’Ordre prête son concours au Roy pour les opérations militaires. On peut distinguer sur la bannière de l’Ordre l’Archange Gabriel, symbole de la justice divine, archange de la tempérance, tenant une épée pour souligner le coté militaire et un olivier pour représenter la terre sainte. C’est donc par le recours de la force sans excès –pour la tempérance- afin de faire régner la
justice divine que les membre de l’Ordre escomptent rejoindre le paradis solaire.

L’Ordre teutonique ne prône guère l’usage de la force : lui aussi n’en fait qu’un usage de dernier recours. Les membres s’évertuent à maintenir la paix et sont là pour répondre à l’amitié aristotélicienne en secourant et conseillant leur prochain. Bien sûr la diffusion de la Foy est aussi dans ces compétences. Dialogue et négociation passent avant la force : comme souvent, le coté diplomatique est à relever. Amitié, charité et paix sont les valeurs qu’ils défendent.

Enfin, l’ordre des Templiers : il ne définit guère ces missions dans sa présentation mais la recherche de la paix reste le centre de leur inquiétude. Présente en Empire et dans le Royaume, il a signé de nombreux concordat avec les duchés afin que l’ordre règne.

L'OCF reconnait trois valeurs qu'il privilégie : « Obéissance, Courage, Franchise ». L'Obéissance est la clé de l'organisation. Un groupe militaire, aussi bien formé soit-il ne réussira pas à vaincre, ou avec plus de perte, que s'il connait l'obéissance au chef, et respect ces commandements. Si chacun fait de sa propre volonté, c'est l'anarchie et le chaos qui règne. Pourtant, obéir aux ordres n'empêche pas de s'exprimer avec franchise une fois le combat terminé. La franchise permet de dire le fond de nos pensées, de faire des critiques constructives qui pourraient de ait améliorer les performances. Enfin le courage : n'oublions pas qu'il s'agit d'un ordre militaire religieux. Sans courage, comment aller affronter le danger, la mort, pour défendre notre cause ? Le courage est donc nécessaire à l'aboutissement d'une quête.

La Garde Episopale se donne trois rôles à tenir : faire régner la justice, la paix et la foy : la justice permettant de rétablir un équilibre compensant les inégalité du à différentes faiblesse, la paix étant relié à l'amitié Aristotélicienne, et bien sur la foy, sans laquelle point de croyance il n'y aurait.

Lien vers les différents ordres:
Ordre Franciscain
Congrégation de saint Thomas
Ordre Grégorien
Ordre Cisterciens
Ordre Lescurien
Ordre Hospitalier
Ordre de Santiago
Ordre Teutonique
Ordre des Templiers
Ordre des Chevalier Francs
Garde Episcopale
Sources:

Présentation des ordres :
(possibilité de le retrouver sur le site respectif de chaque ordre)
[*]L'ordre Franciscain
[*]La Congrégation de Saint Thomas
[*]L'ordre Grégorien
[*]L'ordre Cistercien
[*]L'ordre Lescurien
[*]L'ordre Hospitalier
[*]L'ordre de Santiago
[*]L'ordre Teutonique
[*]L'ordre des Templiers
[*]Le Livre des Vertus
[*]L'OFC : forum secondaire Arrow l'EA Arrow L'OFC

NB: le forum secondaire est la source des liens précédents, mais les raccourcis vers le forum secondaire ne fonctionnent pas
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
 
[Mémoire] : Cammassou : Les Ordres (religieux et militaires)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Bibliothèque Cistercienne Sainte Illinda :: Textes de références : Mémoires-
Sauter vers: