{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 Messe de Licence de Clarrissia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clarrissia
Sacristain
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 21
résidence ds les RR : Saint-Claude
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Messe de Licence de Clarrissia   Sam 19 Nov - 21:12

HRP [Bien que prévue d'être entamée demain dimanche 20 novembre, ma messe d'examen de licence débute ce soir, il me sera impossible d'être présente ce dimanche...merci d'en tenir compte.]

Impossible de fermer l'oeil en cette nuit froide de novembre. Regardant son sablier, elle détermine à peu près l'heure qu'il pourrait bien être...

- Moui...un peu tôt peut-être ; tant pis, j'y vais quand même.

Il lui faut bien un quart de seconde pour se dresser sur ses pieds, guère plus pour enfiler son aube, un peu plus de précision pour faire ses ablutions et quelques instants plus tard, la jeune fille pénètre dans l'abbatiale.
Elle repère la corde de chanvre qui pendouille dans une alcôve...


- Mais je ne peux pas la faire sonner ! Je n'y arriverais jamais ! Bah et pourquoi pas après tout.


Faisant effort de mémoire, elle se remémore les gestes assurés de sa mère lorsqu'elle prenait plaisir à faire tintinnabuler les cloches de Dole.
Un coup sec...puis un autre...la corde qui se tend et se détend et voilà Clarri qui s'envole dans les nues et le lyrisme.


Ding...Ding...Ding Dong, Ding Dong...Ding Dong...

De petits bonheurs tout simples, pour savourer. Des bonheurs un peu désuets, comme les cloches d’une jolie abbaye et de jolis sons pour réveiller les retraitants de Noirlac. Oui, Clarri s'amusait comme une enfant.

- Bonheurs, bonheurs...Bonjour à Vous ! Et bon dimanche !

Ah ce que c'était bon d'entendre une volée de cloches pour l’appel à la messe du dimanche ! et ça sonne ! et ça sonne ! Mais quelle joie ! Clarri tenait cela de sa maman, elle pensait que l'énergie d'un lieu de culte changeait après une bonne volée de cloches ! Comme si toutes les mesquineries, les froissements, les fantômes de la semaine étaient balayés ! chassés par les carillons tintinnabulants !!!

Une fois les cloches lancées, la jeune fille reprit position au sol et se prépara à annoncer la bienvenue à toutes celles et tous ceux qui daigneraient assister à son premier office...




Revenir en haut Aller en bas
psy_barbie
Grand-Prieur
avatar

Nombre de messages : 2580
Age : 29
résidence ds les RR : en voyage
Date d'inscription : 12/08/2009

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Dim 20 Nov - 0:47

[ Dans la cellule de Psy ]

A l'entente des cloches , Psy sursauta , elle ouvrit les yeux difficilement et aperçu un tas de feuilles devant elle .

Oh non ... me suis encore endormie sur ma chaise .. grr .. çà m'apprendra à vouloir faire plein de choses à la fois ..

Elle regarda alors ses mains et constata qu'elle s'était mise de l'encre plein les doigts durant son sommeil , une grimace s'afficha sur son visage et d'un trait elle se leva pour aller se débarbouiller . Une fois présentable et convenablement rhabillée , elle ouvrit la porte de sa cellule et se dirigea dans le couloir .


[ Du couloir à l'Abbatiale ]

La jeune doyenne déambulait doucement pour ne pas réveiller les autres Frères et Soeurs pour rejoindre l'Abbatiale Saint Bernard , même si le bruit des cloches énergiquement sonnées avait déjà du faire le travail .
Aujourd'hui c'était un nouveau grand jour pour la jeune Clarrissia et elle avait promit d'être là . Nul doute sur sa capacité à entreprendre une messe admirable comme celles que faisaient avec entrain sa maman , mais plutôt pour encourager et tenter de rassurer son élève méritante dont le travail s'approchait de la perfection .
Arrivant presque devant la porte de l'Abbatiale , Psy aperçu la jeune femme , elle lui afficha un large sourire rassurant . S'approchant d'elle , elle lui confia quelques mots avant que d'autres personnages éminents de Noirlac n'arrivent :


Bonjour ma fille , je vois à votre visage que vous êtes enjouée à l'idée de faire cette cérémonie et j'avoue que cela me remplit de joie pour vous , tout se passera bien j'en suis certaine , j'ai une grande confiance en vous , je sais que vous allez vous donner entièrement durant cette messe .
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Dim 20 Nov - 19:56

C'est un homme bien las qui se réveilla ce dimanche matin. Depuis la perte de son épouse et de l'enfant né trop tôt, il ne trouvait plus à sourire.
Si les lettres et les encouragements de ses amies et ses amis lui démontraient qu'ils étaient là pour lui, qu'il n'était pas seul, il savait néanmoins que son plus bel amour s'en était allé. Plus jamais les champs de blé n'auraient pour lui la même couleur, plus jamais les arbres ne seraient vraiment verts, plus jamais les cris des enfants ne sonneraient cette espérance cristalline.

Uriel s'était fait une raison. Il ne serait jamais père, aucun enfant qui serait un peu de lui, un peu de Sybille, ne courrait dans les couloirs d'Herbéviller. Tout cela était révolu, à jamais. Le destin l'avait durement frappé, à l'aveuglette, signe que pour tous, la roue tournait.

Il se leva et prit sa tête entre ses mains, laissant libre cours à sa tristesse. Quand enfin il trouva l'énergie de se lever, il se rappela que l'on était dimanche, jour de messe ... de Clarissia, sa filleule.

En tant que parrain, il se devait d'aller assister à la messe. Cela lui changerait les idées, au moins.
L'homme se prépara, se rasa et revêtit une tenue simple et aussi blanche que la neige qui venait de tomber synonyme de deuil et de toute sa peine. Il passa alors dessus sa robe de bure et traversa l'abbaye avec le capuchon sur sa tête, n'ayant pas envie d'être arrêté.

Pénétrant dans l'abbatiale, il se signa et remonta l'allée centrale, adressant un signe de tête à la jeune fille ; il ne la dérangea pas pour l'instant, afin qu'elle se concentre au maximum.
Puis il prit place aux côtés de Psy, recherchant de sa main la sienne, en simple signe de réconfort aristotélicien.
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
wilfred_ivanhoe
Maitre des Novices
avatar

Nombre de messages : 2177
Age : 39
Date d'inscription : 26/01/2011

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Dim 20 Nov - 20:25

wil entendit les cloches sonnées et comme chaque dimanche se rendit a la messe,il poussa la lourde porte d'un air grave et renfrognée,wil pas tres en forme depuis quelques jours,lui si jovial et souriant n'avait pas gout a grand chose.
il s'agenouilla et se signa et c'est les traits tirés qu'il alla s'assoir pour suivre la messe du dimanche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://clerey.discutforum.com/
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Lun 21 Nov - 9:35

Le froid et l'humidité d'un nouvel automne était tombé en quelques jours sur l'abbaye, rafraîchissant brusquement les pièces de vie, dont les cellules destinées au repos des résidents de Noirlac.
La moniale avait donc repris sa discrète habitude de déposer, avant le repas du soir, une brique devant la cheminée des cuisines. Au moment de se retirer en sa cellule, elle allait la chercher, l'enveloppait dans un linge épais, et la déposait au fond du lit qui se réchauffait lentement tandis qu'elle se plongeait dans l'ultime lecture de la journée. Et, pour affronter les froids couloirs de l'abbaye, elle avait ressorti de son armoire la tunique de laine épaisse qu'elle enfilait entre son bliaud et sa robe de moniale. Elle demeurait peu fière de ces deux entorses à la règle de Sainct Benoist, se reprochant de n'estre jamais parvenue à supporter le froid, et s'en repentait plusieurs foys par jour durant tout l'hiver.

Mais ce jour, c'était d'abord pour assister à la messe de la jeune Clarrissia que la Grande Prieure pénétra dans l'abbatiale, peu après l'intendant. Un bref regard sur les quelques cisterciens assemblés là luy indiqua qu'elle ne semblait point estre la seule à estre assaillie par de mauvaises pensées.
L'abbesse traversa la nef, non sans s'estre brièvement inclinée devant la statue d'Aristote, puys devant celle de Christos ; et rejoignit les stalles du chœur, pour aller se placer de l'autre côté de sœur Psy. Le jeune archevesque de Besançon se trouvait ainsi entouré de deux moniales attentives à sa mélancolie.
Enfin, Eloin salua l'officiante de ce dimanche par une inclinaison de la teste et un mince sourire, avant de se plonger dans une brève prière pour le salut de son amye disparue. Chaque jour elle pensait à elle, et à tous ceux que cette fichue guerre luy avait enlevé, lors, chaque jour elle priait pour eux.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
clarrissia
Sacristain
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 21
résidence ds les RR : Saint-Claude
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Lun 21 Nov - 23:29

Du beau monde se présentait en ce petit matin frileux de cette fin novembre. Ce fut tout d'abord Mère Psy_Barbie sa professeure en licence Aristotélicienne, patiente comme il est impossible de l'être...Clarrissia avait pris beaucoup de retard à cause des travaux de la terre, et son travail s'éternisait. Mère Psy la rassura et l'encouragea dans ce qui représentait une épreuve délicate pour elle.
La jeune fille la remercia et s'inclina, l'assurant de faire tout ce qui serait en son pouvoir pour ne pas la décevoir.

Puis arrivèrent presque ensemble son ami Wilfred, Père Uriel et légèrement en retrait Mère Eloin...leurs mines contrastaient étonnamment avec la mine réjouie de Clarri. Certes elle savait pour Père Uriel le drame qu'il devait supporter et que la vie plaçait en travers de sa route. Elle savait également que Mère Eloin depuis quelque temps semblait rongée de l'intérieur, mais ce qui l'étonna davantage fut de voir son ami Wilfred entrer en l'abbaye sans un mot et prendre place la mine bougonne et triste.

Elle aurait bien aimé leur dire à tous qu'ils pouvaient avoir confiance en elle, et qu'ils n'avaient pas le droit de baisser les bras pour toutes les personnes qui les aimaient...
La vie meurtrie des gens qu'elle estimait lui importait beaucoup, et elle leur accordait toujours de l'importance car elle se sentait malheureuse de savoir les gens malheureux. Elle était comme ça.
Malgré son jeune âge elle savait que l'amour que l'on porte à quelqu'un coûte cher, très cher et on se fait du mal, surtout quand on pense que pour celle (ou celui) que l'on aime on existe que pour son essence et que l'on ferait le tour du monde à genoux si elle ou il nous le demandait.
L'oubli fait sans doute la gloire de quelqu'un mais c'est la honte de l'existence. Oublier quelqu'un c'est la mort qui gagne. Continuer à vivre mais ne pas oublier.

Elle devinait à quel point ils avaient pu aimer et souffrir eux aussi, comme toutes les passions de cette pauvre vie haletante et égarée, dans ce lyrisme poignant de l'amour éperdu... le poignant du seul être qui manque et qui dépeuple tout* , aussi pensa-t-elle à sa maman en cet instant...

Faire le deuil de celle qu'on a aimé est un long processus. Il faut se donner le temps de vivre toute une gamme d'émotions, parfois difficiles. Quelquefois, la lassitude nous étreint, d'autres fois, on est surpris de sentir la colère nous envahir. Il y a plusieurs façons de vivre un deuil. L'important étant de suivre son rythme. Pour vider la maison ou pour être simplement capable de regarder une enluminure sans pleurer, il n'y a pas de temps fixe. Le seul indicateur à suivre : si ça nous fait du bien. Si on a de la misère, on attend. On ne se bouscule pas...

Clarrissia attendit encore un instant, puis s'avança devant l'Autel et joignant ses mains tenta d'instaurer une chaleur humaine, un cercle intime pour que toutes les misères de l'existence puissent être partagées.
D'une voix claire et souriante elle exprima son contentement devant sa nouvelle famille.

- Je suis très émue, vous le comprendrez, drôle de surprise également de vous voir vous mes frères et soeurs, pour partager mon premier office Aristotélicien.
Fière également, fière de vous avoir rencontrés, fière d'être sous votre protection, ou plutôt, fière de faire partie de cet ordre qui ne compte dans ses rangs que des gens au grand coeur, stricts mais justes, bons mais point complaisants, attentifs mais point juges...
Alors pour tout ce que vous m'avez apporté, mon seul cadeau, mon seul remerciement est de vous offrir mon sourire ainsi que cette messe que je placerai sous le signe de l'Amour.


Remercions le très-Haut d'avoir veillé sur Vous tous jusqu'à présent, et prions le ensemble pour qu'il vous préserve encore longtemps mes amis...



Nous tous ici présent, récitons le Crédo Aristotélicien :




[* Référence à Lamartine ]


Dernière édition par clarrissia le Mar 22 Nov - 10:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
wilfred_ivanhoe
Maitre des Novices
avatar

Nombre de messages : 2177
Age : 39
Date d'inscription : 26/01/2011

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Mar 22 Nov - 6:38

wil vit que c'était son amie Clarissia qui célébrait la messe,wil esquissa un sourrire a son amie ainsi qu'un clin d'oeil,l"écouta attentivement puis récita le crédo



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://clerey.discutforum.com/
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Mar 22 Nov - 20:59

Lorsque sa filleule prit la parole, il releva enfin la tête et lui sourit, pour ce qu'elle venait de dire. En chacune de ses phrases, de ses expressions, il retrouvait Anna et il savait que pour Psy, c'était la même chose, en plus dur encore.

Etait-ce aujourd'hui qu'ils devraient partager avec elle ce si lourd secret ? Ou fallait-il encore la préserver, quitte à ne jamais rien lui dire ? Lui qui d'habitude était de si bon conseil n'arrivait pas à prendre une décision. Qui pourrait vraiment les guider ? Mère Eloin, sans doute. Il devrait peut-être un jour aller s'en confesser et lui demander conseil.
C'était une faute, au yeux de l'Eglise, sans aucun doute, aux yeux du Droit-Canon, indéniablement, mais aux yeux de Dieu à à sa conscience, non, non et non.
Uriel ne regrettait pas son geste et si tout était à refaire, il ne changerait aucun détail.

Écoutant le début de la messe, il récita alors le Credo, signe de leur croyance à tous, renouvelée dans cette prière qui transcendait les humains et les lieux ...


    Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
    Créateur du Ciel et de la Terre,
    Des Enfers et du Paradis,
    Juge de notre âme à l'heure de la mort.

    Et en Aristote, son prophète,
    Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
    Envoyé pour enseigner la sagesse
    Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

    Je crois aussi en Christos,
    Né de Maria et de Giosep.
    Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
    C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
    Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
    Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

    Je crois en l'Action Divine;
    En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
    En la communion des Saints;
    En la rémission des péchés;
    En la Vie Eternelle.

    AMEN
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
psy_barbie
Grand-Prieur
avatar

Nombre de messages : 2580
Age : 29
résidence ds les RR : en voyage
Date d'inscription : 12/08/2009

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Mer 23 Nov - 1:22

Quand elle quitta la jeune femme , elle prit place dans l'Abbaye . La main d'Uriel vint se glisser dans la sienne , la douce chaleur de son binôme² à ce moment la réconforta , qu'aurait-elle fait sans lui dans les grands bouleversements de sa vie .. Leur secret toujours encré au plus profond , gardé fièrement car pour eux , il valait la peine de prendre le risque de la colère de Rome . Elle ne savait pas si c'était le bon moment de le confier , mais une chose était certaine , elle ne regrettait en rien ce geste . Même si un jour elle en payerait peut être le prix fort , elle ne dévoilerait pas la participation de son ami , ne voulant pas lui voir retirer ce qui lui restait de plus cher au monde .

Écoutant son élève , elle serra un peu plus la main de son Frère , ces mots .. cette façon de les employer .. elle l'aurait reconnu entre mille .. Anna .. La Femme au coeur le plus grand qu'elle ai rencontré . Son sang ne fit qu'un tour , son autre main se posa sur la fiole qu'elle gardait chaque jour autour de son cou et que Clarrissia lui avait demandé de conserver , elle ne l'oublierait jamais ...

Reprenant ces esprits à l'évocation du Credo , elle suivit ses Frères et Soeurs , le récitant à son tour du bout des lèvres :


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

Amen
Revenir en haut Aller en bas
clarrissia
Sacristain
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 21
résidence ds les RR : Saint-Claude
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Mer 23 Nov - 10:40

Régnait un silence de cathédrale en ce jour...chacun des résidents récitant pieusement son Crédo, souffrant sans doute intérieurement.

Alors avant d'entamer la lecture du Livre des Vertus sur l'Amour, osa-t-elle lancer à leur intention.


- Chers Frères et soeurs, il existe en vous en ce moment des combats et des errements de votre âme ; des faiblesses également. Je perçois vos humeurs, vos doutes et vos défaillances ; je vous dis quand même : "aimez-Moi comme vous êtes ."

Si l'on attend d'être parfait pour nous livrer à l'amour, nous ne nous aimerons jamais. Même si l'on retombe souvent, dans des travers que l'on voudrait ne jamais connaître, même si l'on est frileux dans la pratique de la vertu, on ne doit se permettre de flancher et de ne plus aimer. Aimez-vous comme vous êtes.


Elle laissa passer un instant de silence puis reprit la cérémonie.

- Et maintenant écoutons la parole du Très-haut.

Citation :
Livre des vertus, Livre 1 : Le mythe Aristotélicien, Partie VII - L'AMOUR...

"Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il
leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se
battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible.
Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis
dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre
créateur."


Elle s'avança dans l'allée centrale et les doigts devant sa bouche, se demanda comment réaliser son homélie...

- Je me dois ici de ne point faire de politique, de ne salir qui que ce soit, mais
personne ne m'empêchera d'exercer la philosophie.

Mon Homélie, afin qu'elle soit moins...soporifique, du moins je l'espère, se fera sous forme de "poésie"...

Citation :

Le Seigneur et l'enfant

Sortant de sa maison de pierres et de bois

Inspectant sur ses terres son domaine bien gras

Un seigneur regarde, tout en flattant son mâtin

La brume qui se lève distillant la fraîcheur

De l'heure matinale, il y voit son bonheur.

" Ah qu'il est bon de vivre dans un monde serein

Sans se gâcher la vie de ces niaises pensées

Qui voudrait qu'on héberge tout ce qui est étranger

On est si bien chez soi ! Sûr on le vaut bien !"

Se hissant sur son beau destrier

Il s'en va visiter bon nombre de ses propriétés

Au bout d'un peu de route, tout en haut du chemin

Repère un enfant portant fagot de bois

" Que fait-il encore celui-là ?

Lui qui dans la forêt mélange bêtement

Gîte et aliment.

Alors jeune fainéant, encore en rapine ?

D'où te vient, tout ce bois que charge ton échine ?

Il ne te suffit point de voler mon pays

Il faut que tu t'y croies à jamais impuni ?

Qui t'a autorisé à construire cabanes

A bâtir des murets et élever des ânes

Installer cultures et faire paître brebis ?

Il est dans nos contrées des textes et des lois

Qui disent où l'on gîte et où le seigle croît.

De tout ça tu te moques et décides ta vie

Sans soucis des usages de notre cher pays !"
.......................................................................................

Alors l'enfant répond...


" Faut-il que nous soyons tous du même bois ?

Seigneur, tu sais bien qu'il faut force rétifs

Et indisciplinés, pour faire un peuple de foi !

Alors de cette haine, quels sont donc les motifs ?

Je respecte ton bien, tes idées et tes lois.

Mais que de ta vie, jamais je ne plussoie.



Le Seigneur furieux descend de sa monture

Recule et sans ambages lui jette en pâture :

" J'espère que l'hiver aura raison de toi

Que la pluie et le froid te chasseront des bois !

Tu seras bien forcé d'abandonner ces lieux

les pensants l'ont dit, légiféré au mieux !

Qui fait de toi, celui dont personne ne veut...



Et il quitte l'endroit, sûr d'enfoncer un clou.

L'enfant repart, à ses amis avoue

Chantant amer, ce si plaisant refrain

" Non les braves gens n'aiment pas que

L'on suive une autre route qu'eux...



A quelques temps de là, dans ce même vallon

les flammes dévorent deux petits cabanons

par chance ces jours-là, les occupants dehors

Evitent de ces braises un très funeste sort

Un feu en général et c'est le plus probable

De s'allumer tout seul paraît bien incapable.



Sur le pas de sa porte, au coeur de la forêt

pensant à ses amis et leurs maisons ruinées

L'enfant dit : "c'est vrai que bientôt

Toutes nos vertes vallées, ne seront plus que sanglots

Si un peu d'audace de ces gens vénérables

pouvait franchir les mers, les pays et l'Histoire

On pourrait espérer, est-ce voeu dérisoire ?

Que sagesse ait raison de ces choix détestables

Qui refusent toujours, quoique ce soit plus sain

Que l'on puisse rêver d'un monde plus humain.



L'enfant frémit d'un frisson peu commun

Et il essuie des larmes en ce matin bien brun.



Selon que nous serons indignés ou dociles

La vie deviendra belle ou bien très difficile.



Amen.


[HRP] Six phrases ont été empruntées à Jean de la Fontaine, Georges Brassens et Georges Bernanos.


Elle rejoignit sa place et s'assit sur une chaise en retrait de l'Autel, laissant le temps nécessaire à la réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Ven 25 Nov - 9:31

Pandorha, de retour en Berry pouvait maintenant passer plus de temps à Noirlac. Aussi, elle savait qu'une messe aurait lieu, elle s'habilla d'une robe d'un bleu clair, les cheveux détachés, entra dans l'église silencieusement et prit place sur le premier banc libre arrivant presque en retard, presque.

Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN
Revenir en haut Aller en bas
domdom
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 11
résidence ds les RR : sous sa capuche
Date d'inscription : 17/11/2011

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Ven 25 Nov - 17:15

Une tête encapuchonnée se glissant par l’entrebaillement d’une porte restée entrouverte…
Le temps d’habituer ses iris au changement de luminosité entre le couloir et la pièce , dans laquelle ladite tête avait fait irruption : le passeur d’histoire eut confirmation qu’il n’avait pas rêvé.
Cette voix , limpide et cristalline , qui l’avait tant charmé par ses sonorités profondes , lors des veillées aux contes Sanclaudiennes , il l’aurait reconnue parmi des milliers, des millions d’autres.
Elle lui avait de suite happé l’âme, lorsqu’il était passé , quelques instants auparavant , devant cette porte , miraculeusement entrebaillée sur le chemin d’un encapuché qui l‘avait pourtant perdu , son chemin , dans le labyrinthe des couloirs entre sa cellule de pasotale et le réfectoire.


Clarri… parvint à murmurer Domdom , un tendre sourire lui fleurissant aux lèvres.

Dom pouvait voir et entendre son amie réciter une sorte de prêche ou un sermon , devant une assemblée de plusieurs personnes , parmi lesquelles il reconnut Psy Barbie, sa professeure de pastorale et néanmoins grande amie, elle aussi .


N’eut été l’ambiance solennelle de cette cérémonie , qui ressemblait bigrement à un rite initiatique , l’encapuché aurait sauté au cou de Clarrissia , la martyrisant de petites bises amicales et tendres .

Mais une petite voix intérieure l’avait freiné et le calvaphile se contentait de contempler discrètement cette messe presque ésotérique pour le béotien qu’il était .

Clarrissai s'était ensuite assise et Domdom , toujours coincé à la porte , hésitait : entrer ou sortir ?

Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Sam 26 Nov - 17:09

L'abbesse eut un sourire amusé en oyant l'officiante du jour souhaiter que le Tout-Puissant les préserve encore longtemps, tant ce voeu rejoignait celuy qu'elle formulait régulièrement dans ses prières. Car elle avait beau souffrir de perdre un à un ceux qu'elle aimait, il n'en restait pas moins qu'elle ne se sentait point encore prête à quitter ce monde, elle sentait qu'elle n'avait point accompli ce pour quoi il luy avait été permis de vivre.

Aussi récita-t-elle le credo avec autant de ferveur que ses voisins, remerciant en mesme temps le Très-Haut de luy avoir accordé une vie qui, finalement, n'était point si mal comparée à d'autres.


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
Le fils de Nicomaque et de Phaetis,
Envoyé pour enseigner la sagesse
Et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés;
En la Vie Eternelle.

AMEN


Puys vint l'homélie, et la moniale ne put s'empêcher de fermer les yeux, pour mieux s’imprégner de ce texte qu'elle n'avait jusqu'alors jamais ouï. Dans le fier seigneur, elle reconnait des hommes et des femmes qu'elle a connu ; dans l'enfant rebelle, d'autres gens qu'elle a côtoyé, et se doute de la morale de l'histoire.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Sam 26 Nov - 18:41

Une fois encore il retrouvait là tout l'héritage d'Anna. Fier, oui ... il était fier d'elle, fier pour elle. Non pas cette fierté sur des actes que l'on commet et dont on se targue, mais bien celle pour les autres.
Uriel écouta attentivement sa filleule leur livrer ses pensées et naturellement l'Amour ... à cet instant précis, sa main se serra, imprimant une pression sur celle de Psy, car tous deux avaient perdu cet être qui, ils le savaient, seraient l'Amour de leur vie. Sybille était loin maintenant, perdue à jamais pour ce monde, mais éloignée des velléités de cette vie.

Il apprécia toute l'originalité de l'homélie, livrée sous forme de poème. Oui, pourquoi pas, c'était là une idée bien originale, à retenir et à creuser.
Enfin, fermant les yeux, il se laissa bercer au son de cette jeune voix, et médita un long moment avant de les rouvrir, un léger sourire sur les lèvres ...
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
clarrissia
Sacristain
avatar

Nombre de messages : 142
Age : 21
résidence ds les RR : Saint-Claude
Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Dim 27 Nov - 7:21

L'instant de réflexion terminée, la jeune fille se leva et promena son regard vers l'assemblée. Elle aperçu une Dame fort élégante, assise dans le fond de l'église puis ses yeux se posèrent sur un homme qu'elle connaissait très bien...

- Dom... murmura-t-elle. Celui qui l'avait initié aux contes à St Claude. Tous deux partageaient la même foi, l'envie de partager les connaissances. Elle se dit qu'il avait bien sa place en ces lieux, à l'image de Mère Eloin, Mère Psy_Barbie et Père Uriel...la même détermination et le même attachement aux autres.
Elle esquissa un sourire de satisfaction...elle était comblée la petite mésange.

Se reprenant, elle poursuivit.


- Maintenant si vous le voulez bien, partageons ce bon pain et surtout la bonne cuvée de l'année 1459 que frère wilfred a mis en bouteilles pour cette occasion...vous m'en direz des nouvelles ! Mangeons et abreuvons-nous dans le partage le plus absolu.




- Pour terminer cet office, et vous rendre à vos devoirs, laissez-moi vous dire ceci :

Le Très-Haut nous offre les choix : le choix de conduire notre route, il nous guide, ce guide est notre conscience. Cette conscience est seule maîtresse de vous-même...en définitive faites ce que vous croyez juste et bon, soyez un bon maître guidé seulement par Votre foi. Oh certes, il est sans doute inutile de vous le rappeler, tant votre vie est dévouée aux autres, mais parfois les doutes nous envahissent et il est nécessaire que quelqu'un pose une main sur votre épaule pour vous signifier et vous rappeler...je suis là...près de toi...

Nous sommes ainsi fait que les devoirs communs de l'amitié et du don de soi absorbent une partie de notre vie. Il est donc raisonnable d'aimer la vertu, d'estimer les belles actions, d'être reconnaissants pour les bienfaits reçus et de réduire notre bien-être pour accroître honneur et avantage de ceux que nous aimons et qui méritent d'être aimés.

Le Très-Haut nous a offert la liberté mais aussi la passion de la défendre, à nous d'en faire bon usage, rien n'est plus contraire à la liberté que l'injustice...

Apprenons donc, apprenons à bien faire...levons tous nos yeux vers le ciel pour notre honneur ou pour l'amour de la vertu ; mieux encore, pour ceux du Très-Haut tout puissant, fidèle témoin de nos actes et juge de nos fautes !

Pour terminer, que va-t-il nous arriver désormais ? Des journées difficiles sans doute, mais qu'importe, vous êtes croyants en quelque chose, et la main du Seigneur vous accompagne.
Regardons autour de nous, ne craignons rien ni personne, le peuple des fidèles auquel nous appartenons atteindra la Terre Promise.

Je suis heureuse ce soir, heureuse de vous savoir près de moi. Je vous serai toujours fidèle croyez-le bien...

Je vous rend à vos activités, vos prières et vos réflexions. Passez un bon dimanche mes frères dans la paix du Seigneur.

Allez en paix.
Revenir en haut Aller en bas
uriel
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 7843
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Dim 27 Nov - 8:31

Libérant discrètement la main de son binôme, il se leva. Il fallait bien avouer qu'elles étaient pratiques, ces robes de bure, l'on pouvait y dissimuler beaucoup de choses, et pas forcément que des mauvaises, l'amour aristotélicien par exemple, tout pur, sans aucune arrière pensée, un simple soutien de l'un envers l'autre, un acte qui ne demandait pas grand chose, mais qui réconfortait tant.

Marf ... du vin de 1459 ... il grimaça, ça allait être pire que du jus de raisin ça. On était loin des bonnes cuvées, mais à n'en point douter il devait rester quelques bon crus dans les caves. Et puis il restait ... cette vigne si spéciale, sur laquelle il avait interdit de prendre les grappes, chose qu'il ferait lui-même, avec Psy, probablement.

Uriel se dirigea silencieusement vers l'autel et prit le pain et le vin, souriant à Clarissia. Puis attendant la fin de la messe, et une fois encore, des paroles bien juste se firent entendre, il revint alors vers l'autel.
Posant sa main sur l'avant bras de la jeune fille, il dit alors.

Ce fut une très belle messe, Clarri, je suis vraiment fier de toi.
Tant de paroles si habilement choisies et justes, ne peuvent qu'amener à la réflexion.

Merci ...
Revenir en haut Aller en bas
http://herbeviller.forumactif.com/forum.htm
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Lun 28 Nov - 13:46

L'abbesse emboîta le pas au jeune veuf pour aller participer au rite du partage, remerciant d'un signe de teste lorsque la coupe luy fut tendue. Elle en but une gorgée et passa le récipient au suivant, avant de prendre un morceau de pain, en retenant tant bien que mal une grimace. Le vin de la présente année luy semblait fort, mais peut-estre n'était-ce qu'une impression, pour elle qui avait plus coutume de boire du lait, de l'eau citronnée, et nombre de tasses de tisane...

Les dernières paroles de l'officiante luy tirèrent un hochement de teste approbateur. Les prochains jours seraient difficiles, pour sur, si nul ne parvenait à trouver le chemin de la paix. Et à son tour, elle alla distribuer ses compliments à la jeune fille.


Félicitations, ma fille, ce fut-là une bien jolie messe, pleine d'espoir et d'amour aristotélicien.

Et, sur ces mots, elle se retira, laissant les autres cisterciens apporter leurs avis à l'officiante du jour.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
psy_barbie
Grand-Prieur
avatar

Nombre de messages : 2580
Age : 29
résidence ds les RR : en voyage
Date d'inscription : 12/08/2009

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Mer 30 Nov - 2:25

Une homélie des plus originales , des mots choisis à la perfection , de surcroît sur Le thème qui fait vaciller le Monde et les Hommes . Ne pas réagir , rester insensible n'était plus une chose possible , la pression qu'Uriel exerça sur sa main le montrait une nouvelle fois . Tout deux enduraient à présent cette même souffrance , la perte de La personne la plus chère à leurs yeux , celle qui les auraient comblé tout au long de leur passage sur Terre . Psy aurait voulu que son binôme ne connaisse jamais cette sensation de vide permanent , de destruction , de désarroi . Heureusement il avait été là à ce moment là , il lui avait redressé la tête et la binômette ferait de même pour lui . Telle son ombre , elle resterait à jamais collé à lui .

A l'évocation du partage du pain et du vin , la doyenne sortit de ses pensées . La main d'Uriel quitta la sienne discrètement , laissant la jeune femme réconfortée tout au fond d'elle même . Elle avait son soutien , son réconfort pur et sans ambiguïté , que pouvait-elle lui demander de plus . Elle remarqua sa grimace , un petit sourire s'afficha au coin de ses lèvres comme si elle avait pu lire dans ses pensées . Il est vrai que le temps avait passé et qu'une certaine vigne particulière avait du pousser , il faudrait qu'elle s'y rende bientôt avec son complice .

Psy se dirigea à son tour vers l'autel , attrapant la coupe que Mère Eloin lui tendait , elle bu une gorgée et prit un morceau de pain . Retournant à sa place silencieusement et non sans avoir sourit à son élève au passage pour lui montrer que le déroulement lui convenait parfaitement , elle écouta ses dernières paroles .

Une fois qu'Uriel et la Grande Prieuse Mère Eloin eurent fini de féliciter la jeune fille , la doyenne s'avança à son tour vers elle . De sa voix douce , elle s'adressa à elle :


Félicitations ma fille , votre messe est totalement réussie comme je vous l'avais prédit dans votre cellule , vous pouvez à présent respirer un grand coup .

Elle sourit , avant de continuer encore un peu à voix un peu plus basse :

Vous avez un don pour captiver les personnes , pour les toucher , partagez le ma fille , ne le gardez pas que pour vous !

En prononçant ces mots , elle voulait lui faire comprendre que sa place était ici , à Noirlac chez les Frères et Soeurs Cisterciens et que leur porte lui était grande ouverte . Elle l'accompagnerait au besoin , rien ne pourrait plus lui faire plaisir que d'accueillir une jeune demoiselle au futur si prometteur .
Revenir en haut Aller en bas
wilfred_ivanhoe
Maitre des Novices
avatar

Nombre de messages : 2177
Age : 39
Date d'inscription : 26/01/2011

MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   Mer 30 Nov - 6:23

wil se leva a son tour,avança vers l'autel et pris le pain et le vin qu'il trouva ma fois pas mauvais du tout,assurément pas aussi que les autres cuvées de la cave mais ce vin était encore fort jeune,Clarrri aurait du lui demander un vin déja "fait" donc un peu plus vieux.wil sourit a Clarri et lui fit un clin d'oeil

magnifique messe chere amie,toutes mes félicitations!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://clerey.discutforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Messe de Licence de Clarrissia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Messe de Licence de Clarrissia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» Messe d'adieu à notre soeur Audra.
» [RP]Messe du mardi soir - par Enosh de Noirlac..
» Messe de Consécration
» Une messe pour le repos d'une âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Abbaye - Archives :: Abbaye de Noirlac :: Abbatiale Saint Bernard-
Sauter vers: