{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 [Essai] du père Nainainus sur les lions de Juda

Aller en bas 
AuteurMessage
Bardieu
Abbé de Ste-Illinda du Rivet
avatar

Nombre de messages : 4550
résidence ds les RR : Sainte Illinda
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: [Essai] du père Nainainus sur les lions de Juda   Mar 22 Juil - 14:27

nainainus a écrit:
SUJET : Etudier le Lion de Juda

(sujet choisi avec le frère Bardieu, professeur au séminaire)


Partie 1

Introduction


Le Lion de Juda est une secte qui a fait son apparition en Aout 1455. Elle a été diffusée par un certain Sanctus et se revendique comme suivant les enseignements d’Averroès
Cette secte prétend avoir le rôle de guide apportant aux hommes la Vérité.

Cet essai traitera de leurs origines, leurs croyances, leurs actions et ce qu’ont fait les autorités face à ces hérétiques, extrémistes de leurs foi que l’on a tenté ‘exterminé par tous les moyens et qui ont changés de technique pour pervertir nos âmes.
Cet essai comportera les informations que j’ai pu récupérer sur cette secte qui bien que célèbre a restreint l’acceptation de nouveaux membres afin de préserver son secret. Il est donc possible que les informations soient erronées ou déformés.


Son origine


La Religion Réformée se base sur les écrits et les actions de Fra Dolcino qui vécut au début du XIVème siècle en Italie et qui périt sur le bûcher.
Il a beaucoup écrit et travaillé sur les différentes religions et en a fait une synthèse que les Lions considérent comme juste.

Le Lion de Juda est une société secrète très ancienne qui a choisi la lutte armée contre le clergé aristotélicien. Ils prétendent que le clergé a perverti le message de Christos en le détournant.Q'il serait parvenu, par le mensonge, à mettre en place un pouvoir extraordinaire sur les âmes qui lui a permis d'asservir les Hommes.

Ainsi, le Lion de Juda redique être le seul à détiennir la Vérité. Et ajoutent que lorsqu'elle éclatera, le monde tremblera.

Depuis, il cherche à convertir un maximum de personnes afin de soit disant sauver leur âme de l'enfer dans la Montagne du Destin ! Ceux ne voulant pas être convertis son tués.

Ils prêchent donc la lutte contre le clergé, par le biais d'action criminelle, de mensonges, d'assassinats et de conversions forcées.

Son nom


Le nom Lion de Juda est la manière donc se désignerait Dieu lorsqu'il s'adresserait à un Elu dans cette croyance hérétique. C'est un lion ailé qui se serait présenté devant les prophètes Aristote, Christos et Averroes pour leur apporter la Révélation. Juda fut un patriarche des temps anciens descendant direct d'Oane.


Ses symboles



La secte possède plusieurs symboles et phrases clés.

Voici tout ce que j'ai pu retrouver dans mes recherches :

Une phrase ornant toutes leurs annonces publiques et leurs soit disant décrets intemporels : Au nom de L'Unique qui sait tout : le présent, le futur, le passé, le caché et l'évident, le visible et l'invisible.

Pour les Lions de Juda, l’Enfer dans la Montagne du Destin.

Voici le sceau qui est apposé quand ils émettent un texte :


Le Lion de Juda s'est moqués à plusieurs reprises de nos médailles aristotélicienne prétendant que leur foi était bien plus grande que celle de l'Église aristotélicienne qui devait se cacher derrière des médailles.


Son organisations interne


Cette secte est composée de Sicaires, ainsi que d'un primat (l’Emir), que l’on connaît sous le nom de Sanctus.

L’organisation à dû changer depuis la créaction de la République Léonine deSolothurn, puis La République léonine universelle, et ensuite la république léonine de Genève.

On sait qu’ils possèdent un tribunal et qu'ils avaient des groupes qui se chargeaient de prélever leur impôt léonin (impôt de droit de passage sur "leurs terres", qu'ils promettaient de rendre après que la victime les ait contacté, chose qu'ils n'ont jamais faites), une équipe d'animation (organisation de loterie avec comme lot les produits provenant de l'impôt léonin).

La secte peut se réunir en assemblée pour discuter de leurs actions, mais leur moyen préféré de communication est le message privé afin de ne pas laisser trop de trace aux regards indiscrets.

Cette assemblée peut avoir à élire le Primus inter Pares qui est l'Emir.

La signature de Sanctus, leur chef actuel et le seul qu'on leur connait est : In Nomine Leonis et Spiritus Sancti


Son dogme : ouvrage de référence


Le Discrepentia, est le livre sacré du Lion de Juda.

De nombreux fragments ont pu être trouvées, mais on ne sait pas forcement de quelle partie de ce texte ils proviennent.
Les Lions eux-mêmes admettent que leur ouvrage a été mal traduit par le passé cependant ils détiennent la version originale.
Ils essayent de traduire désormais ce livre dans nos langues mais le travail est considérable.

Ces textes sont profondément hérétiques et nuisent à l'Église.

Je vous cite les extraits que j’ai pu trouver :
Citation :

Livre XII, la Fin des Temps et le Jugement Suprême
Verset 3 : Ce jour-là [le jour de la fin des temps], les gens qui auront adorés de faux dieux ou d’autres éléments seront très peinés, de même ceux qui n'auront pas cru au discours du Messager. Mais ceux qui auront écoutés les paroles de l'Unique et auront agi selon le bien seront heureux.

"Citations tirées du livre II.
Verset 8 : Le fidèle ne devra point abuser de boisson provenant de la fermentation d’un fruit, d’un légume ou d’une céréale. L'ébriété corrompt l'âme et affaiblit le corps. Elle prédispose au péché.

Verset 9 : Le fidèle ne devra point se pervertir dans des jeux, il ne participera donc pas aux jeux d’argent ou de concours. Car c'est là l'oeuvre du malin que de donner de faux espoirs. Seule la prière et la croyance dans l'Unique sauvent.

Verset 10 : Ô fidèle, mène une vie saine, vertueuse et sage. Ainsi, le Jardin des Délices te sera ouvert et tu en jouiras des plaisirs éternellement.

Verset 11 : Ô les fidèles ! Remplissez vos engagements. Vous est permise la bête du cheptel pour vous nourrir. Vous sont interdits les annimaux autres que la vache, le cochon, le mouton et le poisson. Consommer d'autres bêtes est perversité.

Verset 12 : Aujourd'hui, les infidèles désespèrent de vous détourner de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez-Moi.

Verset 3 : Tout ce qui se passe dans l'Univers est déjà déterminé par l'Unique. Car en vérité Il est Omniscient. Le temps ne s'écoule pas pour Lui, et le passé, le présent et le futur sont, en Lui et par Lui.

Verset 2 : Un jour, quand il l’ordonnera, les Cieux se fendront, les étoiles et les planètes exploseront et le monde parviendra à sa fin. Dès lors L'Unique nous ramènera à la vie pour nous juger, nous récompenser ou nous punir pour ce que nos aurons accomplis.

Verset 7 : Le damné sera conduit sous la mer, dans la montagne de la Désolation, celle dont personne ne connaît le lieu, celle qui brûle d'un feu perpétuel. Il regrettera de ne pas s'être prosterné devant le Livre quand il en était encore temps.

_________________
Absent : 6 au 12 octobre pour raison de vacances.
Attention, il est préférable de m'écrire un message quand c'est mon tour de répondre...

En quoi la spiritualité d'Orient serait elle inférieure à celle d'Occident ?
Revenir en haut Aller en bas
Bardieu
Abbé de Ste-Illinda du Rivet
avatar

Nombre de messages : 4550
résidence ds les RR : Sainte Illinda
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: [Essai] du père Nainainus sur les lions de Juda   Mar 22 Juil - 14:28

nainainus a écrit:
Partie 2

Voici un discours de Sanctus :


Citation :
Nous considérons comme authentiques les paroles des Prophètes qui se sont succédés dans le temps.
Nous reconnaissons comme vrais les livres sacrés.
Nous prônons un retour à la religion des origines, à une époque où le clergé et sa hiérarchie oppressante n'existaient pas. Nous luttons donc pour la disparition de ce dernier.
Nous croyons à un Jugement Dernier qui sera rendu par le Très Haut quand il aura décidé qu'il sera temps de le faire. Et à partir de ce moment-là, les carottes seront cuites pour certains, et les portes du Paradis solaires s'ouvriront pour les Elus dont nous ferons partie.

Nous pouvons bien comprendre qu'il a un discours blasphèmateur, malgré le fait que de nombreuses notions s'inspirent ou sont similaires à celles de l'Eglise. Le Lion de Juda n'existe que pour prendre du pouvoir, pour les notions religieuses, les pluparts ne sont qu'inspirées d'ailleur.

Et si l'on réfléchi, à propos de leur Enfer. Le manque d'information nous montre que la personne qui a transmis le message à Averroès ne connais pas les lieux! Or la créature honnis ne connais pas les lieux lunaires et solaires. donc c'est elle qui a transmis le faux message à Averroès. C'est donc pour cela que Avérroès à décreté que l'Enfer etait la montagne de la Désolation.

Voici maintenant les paroles d'un des sicaires :


Citation :
Averroes est considéré comme le dernier des prophètes par ceux qui se disent averroïstes. Pour le Lion de Juda, l'homme est un des grands sages de l'aristotélisme qui a eu l'audace de vouloir retrouver le message divin prononcé par Christos et Aristote, avant qu'il ne soit perverti par le clergé romain. En cela, Averroes est dans la plus pure tradition du Lion. Le retour aux sources, le renouveau d'une religion des origines.
Ainsi par exemple, Averroes a rétabli que la Lune n'est point le séjour de l'enfer comme le font croire les maudits curés. C'est au contraire un astre bénéfique, très féminin qui éclaire nos nuits en prenant le relai du Soleil.
Mais Averroes reprend parfois le travers de ceux qu'il décrie. Il veut tout légiférer, régler dans les moindres détails la vie des fidèles, imposer une façon de pratiquer sa foi. A cela, le Lion dit non.

Il ne s'agit pas pour moi d'être exhaustif. Je n'en aurais pas le temps, ni le courage.

Je souhaite vous éclairer par mon discours sur ce qu'est véritablement le Lion de Juda, la plus ancienne, la plus pure, la plus belle des guildes qui a vu le jour depuis le commencement des temps.

Ainsi donc pour conclure, retenons ceci. Le Lion de Juda a pris pour vrai certaines des paroles d'Averroes mais en a rejeté d'autres. Il considère l'œuvre de l'homme comme un complément des actes et propos d'Aristote et de Christos, piliers de la foi réformée. Le Lion ne rejette pas en bloc comme le font les curetons de Rome. Il étudie, analyse, discute. Et cela est une bonne chose

On comprend bien qu'ils ne font que la comparaison entre le Lion et l'Eglise Aristotélicienne. Leurs arguments ne sont que des insultes proférés contre Rome et des louanges au Lion. La dimension religieuse et la Foi de leur fidèls est presque néante et dénuée de sens.

Les actions du Lion de Juda

Le moyen pour parvenir à ces objectifs est la lutte armée. Pour soutenir l'effort de guerre contre les puissants de ce monde, un impôt dit léonin ou "part du Lion" est appliqué sur les personnes et les biens.

L’an 1 de la république léonine est déclaré en 1455.

Ils manigancent en Septembre, et sont repoussés de Geneve.

Fin Octobre, ils aident à la prise du chateau de Dijon.

Ils parviennent à prendre Solothurn en Novembre et ils y rédigent une constitution. Voici leur parole le jour de la prise de la ville :

Citation :
Habitants de Soleure (Solothurn) !

Votre ville est tombée ce jour sous le coup de nombreuses organisations alliées.
Le Très Haut a permis cela ! Gloire à Lui !
A compter de ce moment, la religion averroïste devient religion officielle de la ville. L'aristotélisme est toléré jusqu'à nouvel ordre.
Mariages et enterrements selon célébrés selon le culte averroïste.

L'église de Soleure devient salle de Ramponneau.

Qu'il en soit ainsi.


Aux gras cardinaux de la Curie. Cette action est la première d'une longue série. Il faudra apprendre à ne plus dormir sur vos deux oreilles.

Sanctus, Emir du Lion de Juda.

Ils sont repoussés et tués par les OMR et l'armée de la Confédération Helvètique.

Dans leur déroute ils proclament en Décembre la République Universelle léonine.

En Février, ils s'installent à Genève, y ouvrent une auberge et "Flood" la gargote genevoise d'imbécilité pronnant leurs actions comme juste. Ils mettent en place une propagande et se présentent aux élections, mais ils y ont toujours perdu.

En mars, ils continuent le prélèvement de l'impôt léonin, défiant l'Eglise et le maire de Genève sans cesse.

Fin Mars, ils sont interdits de territoire hèlvète par le conseil et en même temps l'Eglise Aristotélicienne déclare la Croisade contre eux. A ce moment les Lion se sont mellés à la foule et ils ont survecus.

Début mai, leur organisation s'effondre, car le gouvernement Genevois devient Réformé. Certains des Lions préfèrent rentrer dans le droit chemin et quittent l'organisation. Les autres agissent désormais dans le secret dans l'attente d'une faiblesse de l'Eglise aristotélicienne.

Les actions contre les Lions.

Tout d'abord, les pouvoir Helvète en place on toujours tenté de négocier avec eux afin de les chasser où de les calmer, chose qui n'a jamais réussi.

Ils y a eu un renforcement des défenses de toutes les villes de la CH.

L'Eglise à emis un anathème contre leur organisation et ensuite à déclaré la Croisade.

De nombreux faits ont vu le jour, et je pourrais écrire plus longuement mais cela serait peu interessant.

Conclusion

Après cette étude des Lions de Juda, nous pouvons conclure qu'il s'agit d'une secte dangereuse, qui a mené de nombreuses actions néfastes, qui à blasphèmé contre l'Eglise et contre laquelle plus aucune tolérance ne peut être admise. Hors, cette organisation bien que très affaibli existe toujours, et on la retrouve à Geneve, par le biais de nombre de ses sicaires qui suivent avec attention la politique de la ville, pouvant être même jusque dans le conseil municipal.
Il faudra faire attention et rester vigilant contre cette menace.

_________________
Absent : 6 au 12 octobre pour raison de vacances.
Attention, il est préférable de m'écrire un message quand c'est mon tour de répondre...

En quoi la spiritualité d'Orient serait elle inférieure à celle d'Occident ?
Revenir en haut Aller en bas
Bardieu
Abbé de Ste-Illinda du Rivet
avatar

Nombre de messages : 4550
résidence ds les RR : Sainte Illinda
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: [Essai] du père Nainainus sur les lions de Juda   Mar 22 Juil - 14:28

nainainus a écrit:

Annexe

Passons désormais à certaines interventions et textes interessants que j'ai placé dans l'annexe.


Citation :
Monsieur Izaac, prêcheur dans le même sens que la secte « Le Lion De Juda » (sans en faire partie) actuellement dirigée par sire Cromwell qui c’est autoproclamé grand consul de la république Léonine de Genève, a affiché ce matin les 52 articles de base de la secte.


Citation:
Au nom du Très Haut, Amen.

1. Il n’est de Dieu que Dieu.
2. En disant : « croyez en moi », le très Haut a voulu que la vie entière des fidèles fût l’antichambre du Ciel.
3. Cette parole ne peut pas souffrir des prescriptions d’une Autorité, telles qu'elles sont exigées par le prêtre et le seigneur. Aucune prescription d’Homme n’est légitime.
4. Le Très haut transmet ses commandements par les rêves et par le verbe.
5. C’est pourquoi le vrai croyant doit se défier de ceux qui usurpent la parole divine, et ce jusqu’à l’entrée dans le royaume des cieux.
6. Le pape ne peut remettre le salut de sa propre autorité ou par l'autorité des canons.
7. Le pape ne peut se placer comme intermédiaire entre les hommes et Dieu. S’il le fait, il méprise le pouvoir du très Haut et entraîne les hommes qui le suivent dans son péché.
8. Dieu interdit à l’Homme de s'humilier et s'abaisser devant un prêtre.
9. Les prêtres agissent mal et d'une façon inintelligente.
10. Les dîmes et autres privilèges du clergé sont illégitimes.
11. La mort délie de tout.
12. Une piété incomplète, un amour imparfait donnent nécessairement une grande crainte au mourant. Plus l'amour est petit, plus grande est la terreur.
13. Cette crainte, cette épouvante suffit déjà, sans parler des autres peines, à constituer la peine dans l’Au-delà, car elle approche le plus de l'horreur du désespoir.
14. Il semble qu'entre l'Enfer et le Ciel il y ait la même différence qu'entre le désespoir et la sécurité.
15. Il semble que chez les âmes fidèles, l'Amour doive grandir à mesure que l'horreur diminue.
16. Il ne paraît pas qu'on puisse prouver par la raison et par Aristote que les âmes soient parfaitement assurées de leur béatitude.
17. C'est pourquoi les prédicateurs se trompent quand ils disent que les messages du Pape délivrent l'homme de toutes les peines et le sauvent.
18. Ainsi ces magnifiques et universelles promesses accordées à tous sans distinction, trompe nécessairement la majeure partie du peuple.
19. Le même pouvoir que le Pape peut avoir, chaque évêque le possède en particulier dans son diocèse, chaque pasteur dans sa paroisse. En le suivant, l’âme se perd.
20. Le Pape ferait très bien de ne pas donner aux âmes le pardon en vertu du pouvoir de clefs qu'il n'a pas.
21. Ils prêchent des inventions humaines, ceux qui prétendent qu'aussitôt que l'argent résonne dans leur caisse, l'âme s'envole vers le Ciel. Les dîmes sont donc hautement illégitimes.
22. Ce qui est certain, c'est qu'aussitôt que l'argent résonne, l'avarice et la rapacité grandissent. Quant au suffrage du Ciel, il dépend uniquement de la bonne volonté du très Haut.
23. Nul n'est certain de la vérité de sa contrition ; encore moins peut-on l'être de l'entière rémission.
24. Il est rare de trouver en ce monde, aujourd’hui, un homme vraiment pénitent.
25. Ils seront éternellement damnés avec ceux qui les enseignent, ceux qui pensent que les raisons d’Aristote seules, leur assurent le salut.
26. On ne saurait trop se garder de ces hommes qui disent Aristote comme le don unique et inestimable de Dieu par lequel l'homme est réconcilié avec lui.
27. Car les Grâces ne s'appliquent par aucune lois établies par les hommes.
28. Ils prêchent une doctrine périlleuse, ceux qui enseignent que pour le rachat des âmes, la contrition n'est pas nécessaire.
29. Tout fidèle vraiment contrit a droit à la rémission entière de la peine et du péché, même sans le mot du Pape ou de ses serviteurs.

30. Tout vrai fidèle, se doit de se détourner de participer à l’enrichissement de l'Église d’Aristote, par quelques moyens que ce soit.
31. Néanmoins il ne faut pas mépriser celui qui se tourne vers le Très Haut, même tardivement ; car il est une déclaration du pardon de Dieu.
32. C'est une chose extraordinairement difficile, même pour les plus habiles théologiens, d'exalter en même temps devant le peuple la puissance de l’Eglise et la nécessité de la contrition.
33. Il faut enseigner que l'intention du Pape ne saurait être comparée en aucune manière aux Oeuvres de miséricorde.
34. Il faut enseigner que celui qui donne aux pauvres ou prête aux nécessiteux voit s’entrouvrir les portes du Ciel.
35. Car par l'exercice même de la charité, la charité grandit et l'homme devient meilleur.
36. Il faut enseigner que celui qui voyant son prochain dans l'indigence, le délaisse, ne s'achète que l'indignation de Dieu.
37. Il faut enseigner que le devoir est d'appliquer ce qu’il a aux besoins de sa maison plutôt que de le prodiguer à enrichir les clercs et les seigneurs.
38. Il faut enseigner que le croyant ayant plus besoin de prières que d'argent demande, plutôt de ferventes prières que de l'argent.
39. Ce sont des ennemis du Très Haut, ceux qui interdisent dans les églises la prédication de la parole de Dieu.
40. Les trésors de l'Église ne sont ni suffisamment définis, ni assez connus du peuple.
41. Ces trésors ne sont que des biens temporels ; et loin de distribuer ces biens temporels, les prédicateurs en amassent plutôt.
42. Averroès a dit que le trésor du Très Haut est le très saint Livre de la gloire et de la grâce de Dieu. En cela il a parlé le langage de son époque.
43. Ce trésor est avec raison un objet de haine car par lui les premiers deviennent les derniers.
44. Nous disons sans témérité que les trésors de l’Eglise d’Aristote et de ses serviteurs zélés, doivent avec raison être recherché par le croyant ; car par lui les derniers deviennent les premiers.
45. Maudit soit celui qui parle contre la Vérité Du Très Haut.
46. Mais béni soit celui qui s'inquiète de la licence et des paroles impudentes des prédicateurs de Rome.
47. Dire que la croix ornée des armes d’Aristote est icône du très Haut, c'est un blasphème. Le Très Haut n’a pas d’image. Il est le Verbe de toute chose.
48. Les croyants qui laissent prononcer de telles paroles devant le peuple en rendront compte.
49. Quelle est cette nouvelle sainteté qui, pour de l'argent, délivre une âme, tandis qu'on refuse de délivrer une autre, par compassion pour ses souffrances, par amour et gratuitement ?
50. Et encore : pourquoi le Pape n'édifie-t-il pas ses basiliques de ses propres deniers, plutôt qu'avec l'argent des pauvres fidèles, puisque ses richesses sont aujourd'hui plus grandes que celles de l'homme le plus opulent ?
51. Encore : ne serait-il pas d'un plus grand avantage, si le Pape les distribuait cent fois par jour et à tout fidèle ?
52. Qu'ils disparaissent donc tous, ces faux prophètes qui disent au peuple : « Paix, paix ! » Malheureusement, il n'y a pas de paix ! »

Cet Izaac est actuellement au conseil municipal de Geneve, membre de l'assemblée Helvète.
En effet, le conseil de la CH est pratiquement réformé, et la ville de Genève est réformée.

Citation :
CONSTITUTION DE LA REPUBLIQUE REFORMEE LEONINE DE GENEVE


TITRE PREMIER – PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA CONSTITUTION

- La République de Genève est un Etat souverain et indépendant. Sa religion officielle est l’averroïsme.
- Le Sénat est l’organe dirigeant de la République. Il est dirigé par le Premier Consul.
- La vocation de la République est de répandre parmi les Hommes les Lumières de la vraie foi léonine.
- Elle accorde à tout un chacun la liberté de culte dans la mesure où celui-ci demeure dans la sphère privée.
- Elle donne aux Hommes l’entière liberté de commercer, de s’enrichir et de voyager.
- Elle abolit tous les titres et privilèges de la soi-disant noblesse.
- Elle autorise et encourage tous les plaisirs sur Terre. La recherche de la Boulasse devient sa priorité.
- La devise de la République est «POST TENEBRA LUX» (Après les Ténèbres vient la Lumière).
- Le blason de la République est de gueule, au léopard ailé d'or, tenant de ses pattes avant un livre ouvert d'argent, portant les texte "POST TENEBRA LUX" (Après les Ténèbres, la Lumière).


TITRE II - DE LA CITOYENNETE

Article 1. – La citoyenneté Genevoise s'acquiert par l'établissement ou la naissance à Genève. La République est généreuse. Il est facile d’en devenir citoyen.
Article 2. - Tous les Genevois sont égaux en droit, quelle que soit leur fonction ou leur statut. Ils sont tous égaux devant la justice de la République.
Article 3. - Chaque citoyen a droit à la parole tant que celle-ci ne vient pas troubler l’ordre public.
Article 4. Toutes les religions sont autorisées dans la stricte sphère privée sous peine de trouble à l’ordre public. Seule la religion averroïste a le droit d’être pratiquée de manière publique.


TITRE III - DES POUVOIRS PUBLICS

Article 1 – Le Sénat assure les pouvoirs exécutif et législatif. Le pouvoir judiciaire est entre les mains d’un Juge de la République élu par le peuple pour une durée de deux mois renouvelables.
Article 2. - Le Premier Consul préside le Sénat de la République. Il est élu au suffrage universel pour une durée de un mois renouvelable.


CHAPITRE PREMIER – DU SENAT DE LA REPUBLIQUE

Article 1. - Le Sénat de la République est permanent.
Article 3. – Le Sénat se compose de six Sénateurs et du Premier Consul qui le préside. Trois Sénateurs sont désignés par le Premier Consul, les trois autres sont élus à la majorité relative par les citoyens. Les six Sénateurs doivent être eux-mêmes citoyens.
Article 4. – En cas d’égalité de voix à la fin du vote, c’est le Premier Consul qui désigne les nouveaux membres parmi les candidats.
Article 3. - Les Sénateurs nouvellement nommés prononceront, au nom du peuple de la République de Genève, le serment de respecter les institutions républicaines.
Article 4. – Les six Sénateurs le sont à vie sauf dans le cas des articles 5 et 6.
Article 5. – Les sénateurs qui se montreront peu actif ou absent seront démis de leur fonction sur simple décision du Premier Consul et après consultation du Sénat. Un avertissement sera toutefois donné une première fois.
Article 6. – Le Sénateur qui déménagerait perdrait aussitôt son titre et sa fonction.
Article 7. – En cas de décès ou de démission d’un Sénateur, de nouvelles élections partielles seront aussitôt organisées.


CHAPITRE II - DE L'EXERCICE DU POUVOIR LEGISLATIF

Section première. - Pouvoirs et fonctions du Sénat de la République de Genève
Article 1. - La Constitution délègue exclusivement au Sénat les pouvoirs et fonctions ci-après :
1° De proposer et décréter les lois.
2° De fixer les dépenses publiques.
Article 2. – Seul le Sénat a le droit imprescriptible de changer sa Constitution.

Section II. - Tenue des séances et forme de délibérer.
Article 1. - Les délibérations du Sénat sont publiques, et les procès-verbaux de ses séances seront placardés.
Article 2. – Le Sénat dispose de huit jours pour délibérer des propositions de loi.
Article 3. – A l’issue des débats, un vote a lieu. Le texte sera adopté s’il obtient la majorité des voix des inscrits plus une.
Article 4. – En cas d’égalité des voix, celle du Premier Consul compte double.
Article 5. – La durée du vote est fixée à une semaine. Il se fait à main levée. On ne peut voter blanc ou s’abstenir.
Article 6. – Le texte de loi est ensuite promulgué par le Premier Consul au nom de la République.
Article 7. – Une éventuelle révision de la constitution doit être prise à la majorité des deux tiers.


CHAPITRE III - DE L'EXERCICE DU POUVOIR EXÉCUTIF

Article 1. - Le Pouvoir exécutif réside exclusivement dans le Sénat de la République
Il est le chef suprême de l'administration générale de la République Léonine : le soin de veiller au maintien de l'ordre et de la tranquillité publique lui est confié.
Article 2. – Le Sénat a le pouvoir de nommer et de démettre aux postes de lieutenant général commandant l’armée de la République, de prévôt de police, de tribun et de tout autre emploi public.
Il nomme les ambassadeurs, et les autres agents des négociations politiques.
Article 3. – Le Sénat a le droit de grâce.

CHAPITRE IV - DES RELATIONS EXTERIEURES.

Article 1. – Le Sénat seul peut entretenir des relations politiques au dehors, conduire les négociations, faire des préparatifs de guerre proportionnés à ceux des Etats voisins, distribuer les forces de terre ainsi qu'il le jugera convenable, et en régler la direction en cas de guerre.
Article 2. - Il appartient au Sénat d'arrêter et de signer avec toutes les puissances étrangères, tous les traités de paix, d'alliance et de commerce, et autres conventions qu'il jugera nécessaire au bien de la République.
Article 3. - La guerre ne peut être décidée que par un décret du Sénat.

CHAPITRE V – DES AFFAIRES RELIGIEUSES.

Article 1. – La pratique des cultes autres que Léonin (ou Réformé) et averroïste sont tolérés sur le territoire de la République, tant que cela ne trouble pas l’ordre public.
Article 2. – Seules les religions léonine et averroïste peuvent être pratiquées publiquement. Les autres religions sont confinées au strict cadre privé à l'exception de l'article 3 ci-après.
Article 3. - La religion aristotélicienne pratiquée publiquement par un curé ayant officiellement renoncé à reconnaître sa hiérarchie et qui a donc quitté le clergé est autorisée.

Cette proclamation, voulue par Dieu, ne pourra être annulée que par Sa Seule Volonté. Nul homme ne peut aller contre le présent acte.

Sanctus, pour le Lion de Juda.

Scellé par nos soins.

Voici la consitition qu'on mis en place les Lions de Juda, biensur, elle n'a jamais été mise en place par les autorités de la ville. Cela n'etait qu'une attaque contre les autorités locales.

_________________
Absent : 6 au 12 octobre pour raison de vacances.
Attention, il est préférable de m'écrire un message quand c'est mon tour de répondre...

En quoi la spiritualité d'Orient serait elle inférieure à celle d'Occident ?


Dernière édition par Bardieu le Sam 30 Aoû - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
nainainus
Défunt/Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1773
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: [Essai] du père Nainainus sur les lions de Juda   Dim 10 Aoû - 13:04

Mon frere, j'aurais une correction a apporter dans le texte. Il faut souligner que Isaac n'est pas membre du Lion de Juda, mais a preche dans le meme sens que cette secte.
Revenir en haut Aller en bas
http://southparkunofficial.blogspot.com/
Bardieu
Abbé de Ste-Illinda du Rivet
avatar

Nombre de messages : 4550
résidence ds les RR : Sainte Illinda
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: [Essai] du père Nainainus sur les lions de Juda   Sam 30 Aoû - 13:45

Corrigé, mon frère, je n'avais pas vu votre message.

_________________
Absent : 6 au 12 octobre pour raison de vacances.
Attention, il est préférable de m'écrire un message quand c'est mon tour de répondre...

En quoi la spiritualité d'Orient serait elle inférieure à celle d'Occident ?
Revenir en haut Aller en bas
childeric
Retraitant
avatar

Nombre de messages : 34
résidence ds les RR : Castel Episcopal de Tarentaise
Date d'inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: [Essai] du père Nainainus sur les lions de Juda   Lun 26 Déc - 17:33



-Je trouve ce travail très instruisant, et vous en félicite ainsi que vôtre disciple.

Bravo pour le travail de recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Essai] du père Nainainus sur les lions de Juda   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Essai] du père Nainainus sur les lions de Juda
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]Une missive pour l'évêque d'Autun
» [Blog] Essai de fonds d'écran
» Mais qu'est ce qu'il essai de me dire ??
» La vie extraordinaire du père Glaude
» petit comparatif........ essai littéraire amusant....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Bibliothèque Cistercienne Sainte Illinda :: Textes de références : Mémoires-
Sauter vers: