{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN

FORUM D'ARCHIVES DE L'ORDRE CISTERCIEN, RELIE AU JEU ONLINE LES ROYAUMES RENAISSANTS.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Calendrier des cérémonies  ConnexionConnexion  RomeRome  BerryBerry  Cistercian networkCistercian network  FORUM LIE AU JEU "RR" (pas la réalité)  

Partagez | 
 

 [Rp] - Quand le vent frappe le visage...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Estaphios
Défunt/Fantôme


Nombre de messages : 100
résidence ds les RR : Orthez
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Lun 18 Jan - 19:08

Il se faisait tard sur Noirlac, et la nuit était tombée depuis plusieurs heures. Estaphios avait passé la journée à l'abbaye, échangeant avec Soeur Titca sur son futur, et prenant connaissance du premier parchemin qui le menait vers la réussite de son Noviciat.

Le Curé marchait dans les jardins...le vent frappait son visage, et cela lui rappelait sa jeunesse, quand les vents de l'est s'engouffraient dans les ruelles de Patra.

Nostalgique, Esta' appréciait cette petite escapade et espérant croiser un frère ou une soeur afin de faire connaissance.



HRP: Voilà un petit début de RP où vous pouvez participer...on se croise, on se décroise, on discute...^^
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Mar 19 Jan - 19:13

Morose, la soeur, depuys son retour à Noirlac, tout juste une heure auparavant.

Morose, et mélancolique, sa mémoire luy imposant les images d'un passé révolu, d'un estre disparu, d'une union définitivement rompue par le destin, cet "Ankou" dont luy avoit parlé soeur Titca lors d'une tardive discussion.

La teste ailleurs, elle n'avoit point pris le temps de revestir les habits cisterciens, restant en tenue "civile", autant dire une tenue immaculée puisque c'estoit celle du deuil des femmes mariées. Toute de blanc vestue, la guimpe, la robe lacée à la taille par une fine cordelette, et les bottes de monte. Seules ses mains et son visage estoient donc visibles sous ce carcan de vestements, rivalisant de blancheur avec la lune, qui ceste nuit estoit pleine et ronde.

Elle avoit emprunté le chemin de l'hospice, s'enfermant dans la pharmacie, mais en estoit bien vite ressortie, son esprit refusant de se concentrer sur quoi que ce soit. Pas plus que la fatigue ne vouloit s'emparer d'elle, ce qui luy permettrait de trouver une occupation à ces heures bien trop longues jusqu'au prochain lever du soleil. Pourtant elle ne parvenoit point à dormir, depuys qu'elle avoit quitté la Guyenne pour venir icelieu se recueillir, en attendant la date des funérailles, se préparant mentalement à la douleur qui serait la sienne ce jour-là.

Et maintenant, elle déambuloit le long des allées, laissant ses pas la guider au travers des quelques plantations résistant à la saison hivernale, le regard fixant le sol, mais finalement sans vraiment le voir, perdue qu'elle estoit dans ses pensées morbides.
Et ce fut ainsi qu'arriva ce qui devoit arriver. Brusquement, Eloin ressentit un choc, et tout de suite après une violente douleur à la face, son corps entrant en collision avec quelque chose de dur et ferme.

Instinctivement, elle se recula de deux pas et plissa les yeux, portant une main à son front douloureux. Sa bouche s'arrondit de surprise quand elle se rendit compte que c'estoit bel et bien avec un humain qu'elle venoit de se cogner, et non avec un arbre !


Oh ! Je... Mes excuses ! Je ne vous ais point faict mal, j'espère ?!

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Mer 20 Jan - 0:51

j'étais en train de mettre du bon fumier sur la terre afin de la réchauffé et protéger les plants du froid, quand j'entendis un choc.

je me retournais et je ne me pue m'empêcher de rire.

qu'elle rencontre pensais je, ca c'est coup de foudre et plus des idées de ce style venais dans ma tête plus je riais, je n'arrivais pas a arrêter.
jusqu'à ce que je ressente ce délicieux parfum à la mode, fumier de chez jardin, j'empestais (ne pas abusez de ce parfum ca entête et c'est un vrai repoussoir lol excellent pour la vie des gens qui ont fait leur vœux de célibat mdr)
après un moment, ayant récupérée mes esprits, je me remise au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Estaphios
Défunt/Fantôme


Nombre de messages : 100
résidence ds les RR : Orthez
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Mer 20 Jan - 21:09

L'Oriental rêvassait au bout de quelques minutes. Rares étaient les moments où il s'autorisait une telle promenade. Depuis plusieurs semaines, il avait travaillé et étudié sans relâche, tantôt avec ses bêtes au village, tantôt au Séminaire et dans les bureaux du Diocèse. Oh oui, être Curé, Etudiant Eleveur et Tisserand n'était pas une mince affaire. Mais il aimait être occupé, car le travail était une vertu. C'est dans la prière qu'il faisait chaque chose, et même quand il rêvassait, sa main ne quittait pas la médaille noire d'Aristote, celle des Curés.

AIE!

Une collision tira l'Orthézien de sa petite escapade cérébrale. Un choc des plus violents....ils auraient pu éviter de planter des murs au milieu du jardin!

Citation :
Oh ! Je... Mes excuses ! Je ne vous ais point faict mal, j'espère ?!

Esta' fut surpris. Ce n'était point un mur...mais une soeur! Un éclat de rire retentit quelques mètres plus loin: une autre soeur qui semblait s'occuper des plantations de saison avait vu la scène....et vu qu'elle riait de bon coeur, cela avait du être assez cocasse!

Non...tout va bien ma soeur...c'est moi qui vous présente mes plates excuses. Ce jardin est nouveau pour moi, et je le découvrais de manière assez....puérile. J'étais à vrai dire émerveillé.


Son chapeau était tombé sous le choc, et il le ramassa pour le dépoussiérer.


Permettez-moi de vous dire mon nom: je suis Estaphios. Je ne connais pas encore grand monde ici....ne soyez pas froissée ma soeur...mais je ne connais pas votre nom...


Regardant sa tenue dans le noir du jardin, le Curé s'aperçut qu'elle n'avait pas les habits cisterciens.

D'ailleurs...je ne sais pas si vous êtes une soeur...je...je suis confus.


A ce moment, l'Oriental pensa que la couleur rouge foncée de son visage devait être visible dans la nuit jusque dans les contrées du Royaume du Portugal...
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Mer 20 Jan - 21:25

Avant que l'homme n'ait pu luy respondre, un éclat de rire luy fict tourner la teste. Elle aperçu alors soeur Valeries en plein jardinage, et faillit luy mander ce qu'il luy prenoit de s'atteler à une telle tasche en pleine nuit !

Mais la voix de l'homme qu'elle venoit de percuter luy permit de ne point paraistre désagréable, et elle reporta son regard vers celuy qui portoit une vesture de prestre.


Mon père, nous sommes alors quittes, je croys. Je connois fort bien ce jardin pour avoir esté l'intendante de Noirlac durant plusieurs moys, mais j'estois perdue dans mes pensées et ne vous ait point vu sur mon chemin...

Elle le regarda se pencher pour récupérer son couvre-chef, et hocha la teste avec un mince sourire lorsqu'il se présenta.

Enchantée, père Estaphios. Je suys soeur Eloin, oblate et Légate de l'ordre cistercien.

Je reviens tout juste d'un de mes réguliers voyages en Guyenne, et n'ai point eu le temps de revestir la tenue cistercienne. J'avois grand besoin d'un temps de réflexion avant que de reprendre mes tasches en ce lieu...


Elle se tut un instant, peu désireuse de confier le drame qui estoit le sien, et rebondit en s'intéressant à son vis-à-vis.

Puys-je savoir ce qui vous amène en nos murs, mon père ?

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Estaphios
Défunt/Fantôme


Nombre de messages : 100
résidence ds les RR : Orthez
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Mer 20 Jan - 21:38

Eloin. Voilà un doux nom qui résonnait aux oreilles d'Estaphios. Oh, ne vous méprenez pas, le Curé d'Orthez ne faisait pas injure à ses voeux en courtisant les gentes dames...mais il aimait tout simplement rencontrer des gens. Il passait sa journée au contact des ouailles, et il adorait cela.

Oh , je suis ici afin de m'abreuver de connaissance!

Souriant, il continua:

J'étudie en ce moment au séminaire...pour devenir Novice. Un Curé a besoin de vivre en Communauté de temps en temps.

La femme qui se tenait face à lui ne semblait pas elle-même. Cette gêne...cette sensation. Estaphios avait vécu des mois seul, et cela l'avait fait réfléchir sur les façons de penser, d'agir. Il ne savait pas ce qu'avait Eloin, mais il était certain qu'une quelconque affaire tourmentait l'esprit de l'oblate.

Ma soeur, vous m'avez l'air bien soucieuse. Souhaitez-vous confier vos tourments à une oreille muette?
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Jeu 21 Jan - 17:56

S'abreuver à la fontaine du savoir... Pour un peu, Eloin en aurait rit, tellement l'homme de Foy sembloit estre enthousiaste.

Mais la peine qu'elle traisnoit avec elle comme un lourd fardeau luy empeschoit toute joie, aussi bénigne soit-elle, depuys plus d'une semaine.


Voici une bien noble motivation, mon père, et je vous en félicite !

J'espère que la communauté des moines et moniales de Noirlac vous fera bonne impression, lors.


Elle ne luy manda point s'il escomptoit rester parmi eux et prendre un engagement plus important au seing de l'ordre, estimant qu'il falloit luy laisser auparavant le temps d'explorer le monde monacal et l'amitié cistercienne. Et puys, ce genre de questions relevoient du maistre des novices, point du Légat !

Elle baissa la teste lorsqu'il s'enquit de ses tourments, puys prit une profonde inspiration et apporta sa response en fixant l'horizon constellé d'étoiles.


Je viens d'apprendre le trépas de mon espoux... Lascha-t-elle d'une petite voix, ne désirant point, pour le moment du moins, attirer l'attention sur son récent veuvage.

Il serait bien temps, lorsqu'elle aurait pu fixer une date avec l'évesque du Mans, de colporter au monde la funeste nouvelle par le biais d'une annonce de funérailles.

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Estaphios
Défunt/Fantôme


Nombre de messages : 100
résidence ds les RR : Orthez
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Sam 23 Jan - 12:39

Le Curé d'Orthez fut frappé par la tristesse d'Eloin. Elle venait de perdre son époux...elle semblait vidée, comme perdue dans le flot des émotions qui se trouvaient en elle.

Vous me voyez fort attristé de cette funeste nouvelle ma soeur. Toutes mes condoléances....

Fraternellement, le clerc lui mis la main sur l'épaule:

Vous avez eu raison de venir ici. Vous y aurez la tranquillité nécessaire pour réfléchir seule, et à la fois l'appui des frères de la communauté. Si vous le permettez, j'irai prier les prophètes pour qu'ils intercèdent pour nous le Très-Haut, de bien vouloir accueillir votre époux dans la lumière éternelle.

Le vent avait doublé d'intensité...la vie était parfois difficile ici-bas, mais la mort corporelle n'était que le début d'une nouvelle vie.

Rentrons donc ma soeur...il commence à faire froid n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Sam 23 Jan - 14:17

L'oblate accepta les condoléances du clerc en silence, refoulant sa peine au fond d'elle-mesme, pour éviter de se donner en spectacle devant celuy qui estoit encore un inconnu quelques instants auparavant.

Merci, mon père. Vous me semblez estre d'une grande prévenance à l'égard de vostre prochain.

Puys-je vous demander de quelle paroisse avez-vous la responsabilité ?


Un coup de vent plus fort que les aultres fict voleter les voiles de sa coiffe, et elle hocha la teste à sa remarque.

Le vent s'est levé, de fait, il nous faut rentrer avant d'attraper la mort... Souhaitez-vous prendre quelques heures de repos en vostre cellule ?

A moins que vous n'ayez un petit creux, auquel cas je trouverais bien quelque chose à nous préparer au réfectoire !

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Estaphios
Défunt/Fantôme


Nombre de messages : 100
résidence ds les RR : Orthez
Date d'inscription : 16/01/2010

MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Dim 24 Jan - 13:47

Citation :
Merci, mon père. Vous me semblez estre d'une grande prévenance à l'égard de vostre prochain.

Puys-je vous demander de quelle paroisse avez-vous la responsabilité ?

Estaphios grimaça:


Ma soeur, j'essaie en effet d'être prévenant. J'aime être proche des personnes que je rencontre...et à vrai dire, je trouve que de nos jours, nous manquons cruellement d'écoute. Si nous nous écoutions tous, beaucoup de situations s'arrangeraient d'elles mêmes...
Je suis le Curé d'Orthez, en Bearn. Je pense que vous comprenez mieux de quelles "situations" je veux en parler n'est-ce pas ?


L'Oriental soupira:

Non pas que je sois contre la réaction de l'Eglise, bien au contraire. Ne croyez pas cela...Mais j'ai de la peine pour les gens qui subissent cette souffrance...nous sommes dans un éternel dialogue de sourd.

Un frisson parcourut le corps de l'homme d'Eglise, et l'idée de se réchauffer au Réfectoire lui fut effectivement bien placée:

Ma foi, pourquoi ne pas passer par le réfectoire...mais seulement si vous m'y accompagnez afin de manger quelque chose. Non pas que j'aie très faim, mais le partage d'un léger repas ne peux pas nous faire de mal...
Revenir en haut Aller en bas
Eloin
Recteur de l'Ordre de Cîteaux
avatar

Nombre de messages : 5498
Age : 30
résidence ds les RR : Abbaye Ste-Illinda, Guyenne
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   Dim 24 Jan - 19:51

Le Béarn...

Eloin hocha la teste, le visage grave, lorsqu'il énonça à demi les ennuis encontrés en sa paroisse. Les évènements béarnais relatifs à l'invasion du Lion de Juda et de quelques aultres averroïstes avides de pouvoir estoit parvenue jusqu'en Guyenne, que ce soit par les annonces officielles des diverses parties, ou part les ragots des voyageurs.

Et puys, la récente croisade et ses pérégrinations avoient retenu l'attention de nombre d'aristotéliciens...


Je vois, en effet, certains échos de la dure situation religieuse du Béarn nous sont parvenus.

L'oblate ne commenta point la remarque du clerc, soucieuse de ne point le froisser. En d'aultres circonstances elle aurait pu, avec beaucoup de plaisir, discourir sur le sujet avec l'homme de foy. Mais point ce jour, qu'elle avoit passé à dos de cheval, parcourant les routes du Royaume de France pour venir se réfugier en ce lieu de paix et retrouver une certaine sérénité avant que d'aller affronter les évènements suivant la funeste découverte de son amye Lysesl.

Aussi se contenta-t-elle de sourire au prestre occitan.


Suivez-moy, en ce cas. Je trouverais bien quelques restes du souper de ce jour !

Pour sa part, elle n'avoit nulle faim et nulle envie de se restaurer, mais deux jours sans avaler de repas consistant avoient affaibli son corps, et elle se devoit d'estre en forme pour assurer ses diverses tasches...

_________________
Cardinal-Archevêque de Bordeaux, Vice Chancelière de la Congrégation des Affaires du Siècle, Rectrice de l'Ordre Cistercien
Illustrations Religieuses
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rp] - Quand le vent frappe le visage...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rp] - Quand le vent frappe le visage...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pikôlo War Fury [accepté]
» Petite blàgue nulle et grànde blàgue nulle...
» [Question] Annulation de paiement Paypal
» Ecart de vent entre VLM et Virtual Regatta
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{JEU ONLINE} ARCHIVES DE L'ABBAYE SAINT-ARNVALD DE NOIRLAC, MERE DE L'ORDRE CISTERCIEN  :: Abbaye - Archives :: Le jardin et le potager-
Sauter vers: